Revue de Presse du 1er octobre 2020

Sauvegarder la démocratie en Afrique de l’Ouest
L’Afrique de l’Ouest a été, au cours des deux dernières décennies, le fer de lance de la transition de l’Afrique vers la démocratie. Mais la rébellion militaire récente au Mali est une sonnette d’alarme. Les coups d’État peuvent en effet être contagieux et les gains démocratiques reculer. Les dirigeants d’Afrique de l’Ouest et ses citoyens doivent tirer les leçons des récents conflits qui ont sévi dans la région. … L’espace politique doit être protégé afin que les opinions différentes puissent être entendues au sein d’un discours pluraliste. La démocratie doit aussi délivrer une gouvernance redevable et inclusive qui améliore la vie de ses citoyens. Centre d ’études stratégiques de l’Afrique

Le chef du Pentagone signe à Tunis un accord de coopération militaire
Le chef du Pentagone, Mark Esper, a signé, mercredi 30 octobre, lors de sa première visite sur le continent africain, un accord de coopération militaire de dix ans avec la Tunisie, saluant un rapprochement pour faire face à la dégradation de la sécurité en Libye. Le rôle des Etats-Unis auprès de l’armée tunisienne s’est développé ces dernières années, notamment dans les domaines de la formation et de l’équipement pour la lutte antiterroriste, mais aussi dans le renforcement de la sécurité à la frontière avec la Libye voisine. « Nous nous réjouissons d’approfondir cette relation afin d’aider la Tunisie à protéger ses ports et ses frontières et à faire reculer le terrorisme », a déclaré M. Esper après avoir rencontré le président tunisien Kais Saïed. Le Monde avec AFP

En Guinée, les ONG s’inquiètent d’une montée des violences à l’approche de l’élection présidentielle
A l’approche de l’élection présidentielle du 18 octobre en Guinée, des organisations de défense des droits humains s’inquiètent du niveau de violence exercé par les forces de sécurité lors de la répression de manifestations qui ont pavé la voie suivie par le président Alpha Condé pour pouvoir briguer un troisième mandat. Dans un rapport intitulé « Marcher et mourir : urgence de justice pour les victimes de la répression des manifestations en Guinée », publié jeudi 1er octobre, Amnesty International estime qu’« au moins 50 personnes » ont été tuées entre octobre 2019, date correspondant au début de la mobilisation du Front national de la défense de la Constitution (FNDC), et juillet 2020. Il fait aussi état de 200 blessés, d’arrestations et de détentions arbitraires et au secret d’au moins 70 personnes pendant la même période. Le Monde avec AFP

Mali: tractations pour la levée des sanctions et la formation du gouvernement
Pour la levée de l’embargo contre le Mali, le téléphone fonctionne beaucoup ces temps-ci entre Accra et Bamako, entre aussi Abidjan et la capitale malienne. Ici, on le reconnaît, le président ghanéen Nana Akufo-Addo et son homologue ivoirien Alassane Dramane Ouattara font partie des chefs d’État de la Cédéao qui s’impliquent le plus pour trouver rapidement une solution. D’après nos informations, la junte malienne pourrait rapidement faire une concession de taille : cantonner dans une version définitive de la charte de la transition le rôle du vice-président aux questions de défense et de sécurité. En clair, le colonel Assémi Goïta, le chef des militaires putschistes qui occupe ce poste, pourrait, comme l’exige la Cédéao, abandonner le pouvoir de remplacer le président de transition en cas d’empêchement ou de force majeure. RFI

Le trafic humain en recrudescence dans les provinces du sud tchadien
La semaine dernière, un groupe de jeunes des différentes localités de la province du Moyen Chari en partance vers l’Est à la recherche de travail ont été interceptés par les autorités judiciaires de la province. Le phénomène est fréquent dans les provinces du Mandoul et du Moyen Chari, deux provinces à l’extrême Sud du Tchad. Les jeunes de ces localités dont l’âge varie entre 15 et 25 ans se font emmener par des individus dans l’est du pays. Ces principaux employeurs invisibles promettent, aux jeunes désespérés, un avenir radieux à travers un travail décent qui pourra leur permettre de gagner la vie. Ils utilisent des intermédiaires pour payer leur transport jusqu’à la destination souvent inconnue de ces jeunes à la recherche de l’eldorado. VOA

Cameroun: Dialogue national – Bilan contrasté un an après
Beaucoup de mesures avaient été annoncées au lancement du débat il y a un an. Mais peu ont été mises en place. Un an après le grand dialogue national, le bilan de la mise en œuvre des mesures annoncées est faible. Pourtant, beaucoup d’espoirs avaient été placé dans cette rencontre en vue du retour de la paix et de la reconstruction dans les deux régions anglophones du Cameroun. DW

Ituri, RDC : 11 morts et 10 blessés dans les affrontements entre FARDC et les miliciens FRPI à Gety
En Ituri, 11 personnes sont mortes, la nuit du mercredi à jeudi 1er octobre lors des échanges des tirs entre les FARDC et la milice Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) à Gety, village situé à 70 Kilomètres au Sud de Bunia, dans le territoire d’Irumu. Parmi ces victimes, on compte 3 militaires, 4 miliciens et 2 civils. Selon plusieurs témoins, ce sont des militaires qui ont ouvert le feu en premier pour disperser un groupe des miliciens qui voulaient s’en prendre au commandant FARDC de la place. La situation reste confuse sur place à Gety où les habitants vident le milieu. Les mêmes sources précisent que c’est aux petites heures de la soirée de mercredi que le premier coup de feu a été entendu à Gety-Etat, chef-lieu de la chefferie de Walendu-Bindi. Radio Okapi

RDC: dix ans après sa publication, l’autopsie du rapport Mapping
Il y a dix ans jour pour jour, le Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme publiait son rapport Mapping sur les crimes les plus graves commis en République démocratique du Congo (RDC) entre 1993 et 2003. Cette enquête sans précédent devait mettre un terme à plus d’une décennie d’impunité. Mais depuis, aucun de ces crimes n’a été jugé et ses recommandations restent lettre morte, ce que dénoncent de plus en plus de voix au Congo, à l’image du docteur Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018. RFI

Génocide au Rwanda : la remise de Félicien Kabuga à la justice internationale définitivement validée
La Cour de cassation a rejeté mercredi le pourvoi de Félicien Kabuga, accusé d’être le « financier » du génocide au Rwanda et arrêté en mai près de Paris après vingt-cinq ans de cavale, validant ainsi définitivement sa remise à la justice internationale. La plus haute juridiction de l’ordre judiciaire a confirmé la décision rendue en juin par la cour d’appel de Paris qui « a pu valablement considérer qu’il n’y avait pas d’obstacle juridique ou médical à l’exécution du mandat d’arrêt » visant à transférer Félicien Kabuga à Arusha (Tanzanie), siège du tribunal de l’ONU qui doit le juger pour génocide et crimes contre l’humanité, a-t-elle expliqué dans un communiqué. Belga

Génocide au Rwanda: Protais Mpiranya, dernier haut responsable en fuite
En cavale depuis 2000, Protais Mpiranya est depuis l’arrestation de Félicien Kabuga le fugitif rwandais le plus recherché par la justice, pour son implication présumée dans le génocide de 1994, où il commandait alors la très puissante garde présidentielle. Accusé de crimes de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre, le major hutu Mpiranya serait actuellement âgé de 60 ans et il est considéré comme la plus importante des six personnalités encore en fuite et mises en accusation par l’ex-Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR). AFP

A Djibouti, «il est de plus en plus difficile de lutter contre le paludisme»
Le petit Etat de la Corne de l’Afrique est le premier pays africain où l’anophèle stephensi, une espèce de moustique vecteur du paludisme originaire d’Asie, a été signalé en 2012. Alors que Djibouti se dirigeait vers l’élimination du paludisme, le nombre de cas de la maladie parasitaire ne cesse d’augmenter ces dernières années. En cause : l’apparition d’une nouvelle espèce de moustique, l’anophèle stephensi, signalé dans différents pays de la Corne de l’Afrique et qui fait craindre une dangereuse flambée de cas dans le reste du continent, selon Abdikadar Youssouf Aden, coordinateur du programme de lutte contre le paludisme à Djibouti. Libération

Nigeria : 60 ans d’une indépendance mouvementée
Lorsque le Nigeria proclame son indépendance le 1er octobre 1960, tous les espoirs sont permis pour cette ancienne colonie britannique. Le pays a de nombreux atouts : il est le premier producteur mondial d’huile de palme, le plus gros exportateur d’arachide, et le troisième producteur mondial de cacao derrière le Ghana et le Brésil. La découverte en 1956 de gisements de pétrole – qui plus est un pétrole dit bonny light, au raffinage facile – dans le delta du fleuve Niger lui promet une prospérité économique certaine. Le Point

Indépendance du Nigéria : soixante ans d’histoire en images
Alors que le Nigeria se prépare à célébrer l’anniversaire de son indépendance, Nduka Orjinmo, de la BBC, vous présente six images, une par décennie, qui symbolisent des moments-clés de ces 60 ans d’autonomie du pays. BBC



Photo: Adam Jones