Revue de Presse du 18 juillet 2016

Mohammed VI demande officiellement le retour du Maroc dans l’Union africaine
À l’occasion du 27e sommet de l’Union africaine (UA) qui se tient en ce moment à Kigali, le président de la Chambre des représentants Rachid Talbi Alami a remis une lettre de Mohammed VI à Idriss Deby Itno, le président tchadien qui occupe actuellement la présidence tournante de l’Union africaine, rapporte la MAP. Dans cette lettre publiée par la MAP, le roi évoque le retour du Maroc dans l’UA, après avoir vanté les liens entre le Maroc et les autres pays africains, les investissements marocains sur le continent, la présence du Maroc dans d’autres organisations régionales, etc. « Le Maroc – n’étant plus membre de l’OUA – ne s’est jamais séparé de l’Afrique », écrit Mohammed VI au président en exercice de l’UA, avant d’ajouter que « jamais l’Afrique n’a été autant au cœur de la politique étrangère et de l’action internationale du Maroc ». Telquel

Le jour où le Maroc a quitté l’Organisation de l’unité africaine
Après l’ordre du jour, le Maroc demande la parole. Guédira donne alors, sur un ton très calme, lecture d’un message du roi Hassan II : « Voilà, et je le déplore, l’heure de nous séparer. En attendant des jours plus sages, nous vous disons adieu et nous vous souhaitons bonne chance avec votre nouveau partenaire. » Ce nouveau partenaire, c’est la RASD, État autoproclamé en 1976 par le Front Polisario et qui siège pour la première fois en tant que membre de l’OUA. Avant de se retirer, Guédira réaffirme avec ferveur que la présence du drapeau chérifien sur le sol saharien est « conforme à l’Histoire et à la loi internationale ». Le ministre zaïrois des Affaires étrangères lui emboîte le pas, accusant l’OUA d’accueillir en son sein « un État fantôme et de violer ainsi la charte de l’Organisation », qui stipule que seuls des pays indépendants et souverains sont habilités à y siéger. En fin de journée, au pied du grand escalier de l’Africa Hall, les 140 membres de la délégation marocaine – dont une bonne partie est d’ailleurs d’origine sahraouie – quittent le sommet avec fracas, scandant d’une seule voix : « Le Sahara est marocain et le restera. » Jeune Afrique

L’élection du président de la Commission de l’Union africaine est reportée
Le 27e sommet des chefs d’État de l’Union africaine devait élire un nouveau président pour la Commission, le 18 juillet. L’élection a eu lieu ce lundi matin, à Kigali, lors d’un huis clos. Mais aucun des trois candidats à la succession de Nkosazana Dlamini-Zuma n’a obtenu les deux tiers des votes nécessaires lors des trois tours du scrutin. L’élection est donc reportée, a confirmé Martial De-Paul Ikounga, le commissaire en charge des ressources humaines lors d’une conférence de presse, et aura lieu au mois de janvier 2017, lors du prochain sommet de l’organisation. Un nouveau processus de sélection des candidats va être lancé, qui permettra à de nouvelles personnalités de se présenter. Jeune Afrique

L’UA a son passeport
Annoncé lors d’une précédente réunion des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine, le passeport délivré par l’UA est désormais une réalité. Le président tchadien Idris Deby et président Rwandais Paul Kagamé ont été les premiers à recevoir ledit document à l’ouverture du 27e sommet de l’organisation panafricaine à Kigali. Les autres Chefs d’Etat, hauts fonctionnaires et ministres des Affaires étrangères de l’Union africaine devraient également recevoir leur passeport durant le sommet. BBC

Sommet de l’Union africaine: vers une «force de protection» au Soudan du Sud
Le sommet de l’Union africaine (UA) à Kigali est largement consacré au Soudan du Sud où plane l’ombre d’un nouveau conflit à grande échelle après la flambée de violence de la semaine dernière. Première avancée ce dimanche 17 juillet, un plan de paix dans le pays avec le déploiement probable d’une « force régionale de protection ». RFI

Afrique: Union africaine – Une taxe pour financer l’organisation panafricaine
A la veille de l’ouverture officielle de la 27e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union africaine (UA) à Kigali, les dirigeants africains se sont retrouvés dans l’après-midi du samedi 16 juillet 2016 pour échanger sur le financement de l’organisation. « Comment mobiliser les ressources nécessaires pour le fonctionnement et le financement des projets de développement »? C’est autour de cette question que les dirigeants africains dont le Président Roch Marc Christian KABORE ont orienté les discussions le 16 juillet 2016 à Kigali. allAfrica

RDC: 15 ans de prison ferme pour deux militants d’opposition condamnés après une bagarre
Deux militants d’un parti opposé à la prolongation du mandat du président congolais Joseph Kabila ont été condamnés à quinze ans de prison par un tribunal de Lubumbashi, dans le sud-est de la République démocratique du Congo, à la suite d’une bagarre, a-t-on appris dimanche de source judiciaire. « Olivier Kabala et Eustache Mutombo ont été condamnés à 15 ans d’emprisonnement par le tribunal de grande instance de Lubumbashi », a déclaré à l’AFP leur défenseur commis d’office, Alexandre Ngoy. Les deux hommes ont été arrêtés et incarcérés à la prison de Lubumbashi. TV5

L’art de retarder les élections en RDC, raconté par l’un de ses stratèges
La rencontre a été fixée un dimanche matin, avant un nouveau déplacement de son excellence. Pendant la messe, la circulation dans Kinshasa est fluide en cet été 2016. L’ambassadeur reçoit à son cabinet d’avocat, toujours ouvert malgré son activité diplomatique. Le bâtiment décrépi du quartier de Gombe est sombre, les couloirs étroits, les escaliers laissent affleurer l’armature de l’édifice. La porte s’ouvre sur un homme de taille moyenne, arborant un maillot du FC Barcelone et de proéminentes lunettes. Ainsi apparaît Norbert Nkulu Mitumba Kilombo, représentant de la République démocratique du Congo à Kigali, ancien ministre d’Etat auprès du président de la République, Joseph Kabila, et son éminence grise, selon l’opposition. Le Monde

Lueur d’espoir dans le Nord du Mali
La Plateforme dite du 14 juin 2014 et la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) ont signé ce dimanche à Niamey au Niger un accord en attendant la mise en place des autorités intérimaires et des patrouilles mixtes conformément aux accords d’Alger. Le premier Ministre nigérien Mr Birgi Rafin, médiateur au cours de ces pourparlers entre la plateforme et la CMA a insisté sur la nécessité d’un retour rapide de la paix dans le Nord du Mali, à Kidal. Des informations en provenance de cette région indiquent que depuis plusieurs jours, la CMA invite les autorités à bouter le général loyaliste Gamou de son fief, situé à 30 km de la ville de Kidal. Des démarches qui sont restées infructueuses. BBC

Tchad: une lettre ouverte contre les coupures d’accès aux réseaux sociaux
Depuis trois mois, les réseaux sociaux sont coupés de manière discontinue au Tchad. En réponse, l’ONG Internet sans frontières publie avec 16 autres organisations une lettre ouverte au gouvernement. Objectif : rétablir l’accès à ces sites et rappeler à l’Etat tchadien ses engagements internationaux. RFI

Le bras de fer UA-CPI
Poursuivi pour crimes contre l’humanité et génocide, le président soudanais défie une fois de plus la Cour Pénale Internationale en participant au Sommet de l’UA au Rwanda. Quelle attitude faut-il adopter face à Omar el-Béchir ? L’Afrique doit-elle définitivement tourner le dos à la CPI ? Nous lançons le débat. RFI

Dans un archipel miné par la pauvreté, les Sao-Toméens élisent leur président
Quelque 111.000 électeurs votaient dimanche pour élire le prochain président de Sao Tomé-et-Principe avec pour enjeu la lutte contre la pauvreté qui mine le petit archipel au risque de compromettre la tranquillité qui le distingue d’autres pays d’Afrique centrale. Le président sortant Manuel Pinto da Costa, 79 ans, a trempé son doigt dans l’encre -preuve de sa participation électorale- dans un bureau de vote d’un quartier en bord de mer vers midi (même heure GMT). « Nous avons fait des progrès très importants en termes de démocratie. Mais il faut vraiment que le pays rentre dans un processus de développement », a déclaré à la presse le président, candidat à un second mandat à la tête d’un pays où les deux-tiers des 195.000 habitants sont pauvres. VOA

Présidentielle à Sao Tomé : victoire dès le 1er tour du candidat du parti au pouvoir 
Le candidat du parti au pouvoir Evaristo Carvalho a remporté dimanche dès le premier tour l’élection présidentielle à Sao Tomé et Principe avec 50,1% des voix devant le président sortant Manuel Pinto da Costa, a annoncé la commission électorale nationale (CEN) dans la nuit de dimanche à lundi. M. Carvalho, candidat soutenu par le parti du Premier ministre Patrice Trovoada, a obtenu 50,1% des voix (34.629) contre 24,8% (17.121) pour M. Pinto da Costa et 24,8% (16.638) pour la troisième candidate, Maria das Neves, selon la CEN. Cette victoire permet au charismatique Premier ministre Patrice Trovoada de gagner son pari : mettre fin au partage du pouvoir et gouverner avec un président de son parti, l’Action démocratique indépendante (ADI), vainqueur des élections législatives en 2014. Comme dans l’ancienne colonie portugaise, le président arbitre mais ne gouverne pas dans ce petit pays indépendant depuis 1975. VOA

Le sida, première cause de mortalité des 10-19 ans en Afrique
Le sida reste « la première cause de mortalité » chez les jeunes âgés de 10 à 19 ans en Afrique, a dénoncé l’Unicef lundi au premier jour de la conférence internationale sur le sida en Afrique du Sud, soulignant que « la bataille » contre la maladie n’était « pas terminée ». « En dépit des progrès remarquables réalisés dans la lutte contre le sida » en matière notamment de prévention et de traitement, « le sida reste la deuxième cause de mortalité des 10-19 ans dans le monde, et la première cause de mortalité dans cette tranche d’âge en Afrique », a souligné le directeur exécutif du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), Anthony Lake, dans un communiqué. « Le nombre de décès liés au sida parmi les adolescents âgés de 15 à 19 ans a plus que doublé depuis 2000. Dans le monde en 2015, il y a eu en moyenne 29 nouvelles infections toutes les heures » dans cette tranche d’âge, selon l’Unicef. VOA

La Tunisie aussi se sent touchée au cœur par l’attentat de Nice
Il est l’homme qui, en agissant seul – si cela est bien confirmé -, a tué le plus de personnes lors d’un attentat perpétré en Occident, selon CNN. Mohamed Lahouaiej Bouhlel, un Tunisien de 31 ans résidant en France depuis plusieurs années, est le chauffeur qui a tué 84 personnes au volant d’un camion de 19 tonnes, jeudi 14 juillet sur la Promenade des Anglais à Nice. Il a été formellement identifié suite à l’analyse d’une partie de ses papiers, retrouvés dans le véhicule blanc utilisé lors de l’attentat. Mohamed Lahouaiej Bouhel est né dans le village de Msaken à proximité de Sousse. Slate



Photo: Adam Jones