Revue de Presse du 18 août 2017

Cameroun: Trois militaires tués dans une embuscade attribuée à Boko Haram
Les trois militaires camerounais faisaient partie du secteur militaire numéro 1 de la Force multinationale mixte (FMM), basé à Mora (Extrême-Nord). Des hommes de ce secteur, patrouillaient mercredi entre Wambaché et Gadaja (Mayo-Sava), quand ils ont été attaqués par des hommes lourdement armés. L’attaque a eu lieu jeudi peu après 7 heures locales (6H GMT), rapporte vendredi, des soucres sécuritaires concordantes. Les assaillants, lourdement armés ont ouvert le feu sur la patrouille camerounaise. Trois militaires camerounais ont été tués dont un adjudant et deux soldats. Koaci

Burkina : trois militaires tués à Touronata, près de la frontière malienne
L’armée burkinabè a annoncé jeudi dans un communiqué avoir perdu trois soldats. Leur véhicule, qui faisait partie d’un convoi logistique, a sauté sur un engin explosif dans le nord du pays, non loin de la frontière avec le Mali. Un véhicule de l’armée burkinabè a sauté jeudi sur un engin explosif à Touronata, localité située à 18 km de Djibo, dans la province du Soum. Le bilan communiqué par l’armée fait état de trois militaires tués sur le coup, dont une femme, et de deux blessés graves. « Le jeudi 17 août 2017, dans le cadre de leurs actions quotidiennes de sécurisation dans la zone nord du pays, un véhicule de patrouille du convoi militaire du détachement de Djibo a été victime d’un engin explosif improvisé. Cette explosion a causé la mort de trois soldats et blessé deux gravement », explique l’armée dans son communiqué. Jeune Afrique

Kenya: quatre personnes tuées dans un raid contre leur village
Quatre villageois ont été tués à l’arme blanche dans un raid contre leur localité dans la nuit de ce jeudi à ce vendredi dans le comté côtier de Lamu (sud-est), a-t-on appris de source policière. L’attaque a été perpétrée vendredi vers 01h00 du matin dans le village de Maleli, près de la localité de Witu, une région qui est le théâtre depuis plus de trois ans d’attentats menés par les insurgés islamistes somaliens shebab. Mais selon la police kényane, l’attaque de ce vendredi trouverait ses causes localement. RTBF

Sierra Léone: Coulée de boue à Freetown, le bilan s’alourdit à 400 morts selon la croix rouge
La coulée de boue spectaculaire à Freetown a fait plus de 400 victimes, selon le dernier bilan avancé par la croix rouge. Au moins 400 personnes dont une centaine d’enfants ont péri après les trois jours de pluies diluviennes suivies d’inondations et de glissements de terrain à Freetown et ses alentours. Des milliers de personnes se retrouvent sans abris. Selon la croix rouge, ce bilan pourrait s’alourdir car près de 600 personnes sont toujours portées disparues. Les opérations de secours se poursuivent pour tenter de retrouver ces victimes. Koaci

Ituri: 40 morts dans un éboulement des terres au bord du lac Albert
Un glissement des terres provoqué par une forte pluie a causé mercredi la mort de quarante personnes et plusieurs dégâts matériels dans le camp de pêche de Tara au bord du lac Albert, selon le bilan provisoire livré jeudi 17 août par le vice-gouverneur de l’Ituri, Pacifique Keta, cité par l’AFP. «Hier (mercredi), nous avons enterré 28 corps et aujourd’hui nos services vont enterrer 12 autres», a-t-il précisé. Le coordonnateur de l’ONG locale Coalition associative pour la protection et la défense des droits de l’homme (COARDHO), Faustin Atilenge, rapporte à Radio Okapi qu’une forte pluie s’abattait mercredi sur la région depuis 07 heures du matin (heures locales). Radio Okapi

RDC : Il est urgent de publier le calendrier électoral, estime la représentante adjointe de la France à l’ONU
La Représentante permanente adjointe de la France auprès des Nations Unies, Anne Guégen, estime qu’il est urgent que soit publié le calendrier électoral pour la RDC. Elle appelle de ce fait au respect de l’accord du 31 décembre. Anne Guégen fait cette déclaration ce jeudi 17 août à New-York lors d’une réunion du Conseil de sécurité sur la situation en République démocratique du Congo. « Cet accord, qui est le cadre agréé par toutes les parties congolaises pour la transition en vue de la tenue des élections, demeure la seule feuille de route crédible pour permettre la sortie de la crise que connait le pays. Il est urgent de mettre en œuvre l’accord en toute bonne foi et dans son intégralité. Il appartient aux autorités congolaises de prendre dans les meilleurs délais, toutes les mesures nécessaires afin que soient organisées, comme convenu dans l’accord, les élections crédibles et inclusives, au plus tard en décembre 2017. Il est en particulier urgent que soit publié le calendrier électoral », recommande Anne Guégen. Radio Okapi

Libye: la Croix-Rouge italienne dénonce l’interdiction de secourir des migrants
Le président de la Croix-Rouge italienne, Francesco Rocca, a vivement dénoncé jeudi à l’ONU la récente interdiction faite aux ONG de patrouiller au large de la Libye pour secourir des migrants, qui contrevient selon lui au droit international. Selon lui, il n’y a plus « d’accès humanitaire dans les eaux internationales » au large de la Libye, du fait d’une création le 10 août par la Marine de ce pays d’une nouvelle zone de recherche et de sauvetage (SAR) sous sa responsabilité directe. Son accès est interdit aux navires étrangers afin d’en éloigner les ONG, accusées par Tripoli de collusion avec les réseaux de passeurs. VOA

Gambie: une commission d’enquête décortique les comptes de Yahya Jammeh
Depuis une semaine, une commission d’enquête mise en place par le gouvernement gambien décortique publiquement tous les comptes en banques relatifs aux affaires de Yahya Jammeh et de ses proches. Son but est d’établir si l’ancien président a pioché dans des fonds publics au cours de ses 22 ans au pouvoir. La commission, mise en place par le nouveau gouvernement, a déjà pu entendre plusieurs directeurs de banques privées, un représentant de la Banque centrale, et le comptable général du pays dans un hôtel proche de Banjul. Des auditions qui révèlent une utilisation de fonds publics pour le moins surprenante. RFI

Y’en a marre va porter plainte contre l’Etat du Sénégal
Des organisations de la société civile sénégalaise, dont le Mouvement Y’en A Marre, annonce une plainte contre l’Etat auprès de la Cour de justice de la CEDEAO. Ces organisations dénoncent le fait que, selon elles, près d’un million de Sénégalais ont été privés de leur droit de vote en raison de la non disponibilité de leur carte d’électeur. D’autres membres de la société civile tels que le Forum du Justiciable ou Amnesty International se sont jointes à ce qui est en fait une campagne de recensement des personnes qui n’ont pu voter aux élections législatives du 30 juillet. Parmi les raisons de ce couac, la mauvaise distribution des nouvelles cartes d’électeurs CEDEAO. BBC

Djihadisme: le procès du «coupeur de mains» de Gao s’ouvre au Mali
L’ex-commissaire de la police islamique de Gao, Aliou Mahamane Touré, doit être jugé vendredi à Bamako au Mali pour des crimes commis durant l’occupation par les djihadistes du nord du pays. Cela fait quatre ans que le dossier d’instruction s’élabore minutieusement contre l’une des figures emblématiques de l’occupation islamiste du nord du Mali en 2012-2013. Le procès de l’ancien commissaire de la police islamiste de Gao, Aliou Mahamane Touré, s’ouvre ce vendredi 18 août à Bamako. Figure emblématique de l’occupation de la capitale du nord du Mali par le Mouvement pour l’Unicité du jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO), il faisait appliquer de manière draconienne la Chari’a sur la place principale de la ville ainsi que dans un hôpital, muni d’un fouet et du Coran. Originaire de Gao, cet ancien vendeur de peaux de bêtes était la «main coupante» du MUJAO. Il ordonnait et effectuait lui-même les amputations sur des voleurs présumés, précise le colonel Diarran Koné, porte-parole du ministère de la Défense. Il est aussi accusé d’avoir fouetté des femmes qui ne portaient pas le voile et d’avoir enrôlé des enfants. Le Figaro

Congo-Brazzaville: les entreprises se plaignent de «harcèlement administratif»
L’Union patronale et interprofessionnelle du Congo (Unicongo) dénonce des « intrusions harassantes des services de police dans les entreprises [qui] assombrissent le climat des affaires », dans une lettre au Premier ministre dont RFI a obtenu copie. Ces critiques du principal syndicat des chefs d’entreprise du pays interviennent alors que le Congo-Brazzaville fait face à une grave crise économique liée à la chute des cours du pétrole. C’est un véritable fichage policier que décrit le président d’Unicongo dans sa lettre au Premier ministre. Les diplômes, les cartes, les photos personnelles sont demandées aux chefs d’entreprises. Des documents contrôlés plusieurs fois, par différentes instances. Le syndicat patronal évoque des pratiques « insolites » et doute même de leur légalité. RFI

Madagascar: la sécurité maritime au centre des préoccupations de défense du pays
L’insécurité, une préoccupation majeure du gouvernement malgache. C’est en tout cas ce que souhaitent faire savoir les différentes personnalités de l’Etat. Au ministère des Forces armées, l’un des trois ministères directement concernés par la sécurité du pays, une nouvelle politique de défense et de sécurité nationale est en train d’être élaborée. Au centre de cette stratégie, la sécurité maritime et la lutte contre le grand banditisme. RFI

Sahara Occidental : L’ex-Président Allemand Köhler Nommé Nouvel Émissaire De L’ONU
L’ONU a annoncé dans un communiqué que l’ancien président allemand Horst Köhler a été formellement nommé ce mercredi nouvel émissaire du Secrétaire Général des Nations Unies pour le Sahara occidental, avec pour mission de relancer les discussions entre le Maroc et le Front Polisario autour du dossier du Sahara. Horst Köhler, 74 ans, nommé début juin par l’ONU, remplace l’Américain Christopher Ross, qui avait démissionné en avril après des années de tensions entre l’ex-patron de l’ONU, Ban Ki Moon et le Maroc à propos de ce territoire très disputé. Le Griot



Photo: Adam Jones