Revue de Presse du 17 octobre 2017

Ce que l’on sait de l’attentat de Mogadiscio, le plus meurtrier de l’histoire de la Somalie
Au moins 276 personnes ont été tuées et 300 blessées dans l’attentat au camion piégé commis le samedi 14 octobre dans le centre de la capitale Mogadiscio, soit le plus meurtrier de l’histoire de la Somalie. Jeune Afrique

Somalie: les secours s’organisent après l’attaque la plus sanglante dans le pays
En Somalie, les témoignages sont unanimes : l’attaque meurtrière du samedi 14 octobre à Mogadiscio était inédite. Le bilan de l’attentat s’approche des 300 morts et les secours tentent de s’organiser. A Mogadiscio, les secours s’organisent tant bien que mal. Un centre des opérations d’urgence a été ouvert. Il diffuse des avis de recherche, aide à l’identification des victimes, au soutien logistique, à la coordination des hôpitaux. Une équipe de bénévoles a été mise en place pour transmettre l’information, distribuer de la nourriture, des médicaments. RFI

Attentat meurtrier: la Turquie au chevet de la Somalie France 24
Le gouvernement turc a envoyé de l’aide médicale à la Somalie. Une quarantaine de blessés graves qui ont besoin de soins spécifiques ont été évacués vers Istanbul. La Turquie a envoyé un avion qui a transporté essentiellement des médecins et des médicaments. A bord, il y avait aussi le ministre turc de la Santé, venu voir sur place, comment assister les victimes de l’attentat de samedi dernier, le plus meurtrier perpétré dans ce pays depuis le début de l’insurrection d’al-shebaab, il y a 10 ans. Le ministre turc a d’ailleurs rendu visite à certains blessés à l’hôpital. BBC

Nigeria : 35 personnes tuées dans l’Etat du Plateau
Les attaques ont eu lieu dans la région de Bassa au nord de Jos, la capitale l’Etat du Plateau, au centre du pays. Des leaders communautaires de la région ont confié au service Hausa de la BBC que 29 personnes, y compris des femmes et des enfants ont été tuées lundi à l’aube. Les 6 autres victimes avaient été tuées dans une autre attaque dimanche et plus d’une dizaine de maisons parties en fumées. La police de l’Etat du Plateau a confirmé ces attaques lundi soir, mais elle se gardait de donner un bilan. BBC

La République démocratique du Congo élue au Conseil des droits de l’homme de l’ONU
Malgré l’opposition des Etats-Unis et de plusieurs ONG, la République démocratique du Congo (RDC) a été élue, lundi 16 octobre, au Conseil des droits de l’homme des Nations unies, avec 151 voix sur 193 votes, le nombre d’Etats membres de l’Assemblée générale de l’ONU. La majorité requise était de 97 voix. […] Malgré l’opposition des Etats-Unis et de plusieurs ONG, la République démocratique du Congo (RDC) a été élue, lundi 16 octobre, au Conseil des droits de l’homme des Nations unies, avec 151 voix sur 193 votes, le nombre d’Etats membres de l’Assemblée générale de l’ONU. La majorité requise était de 97 voix. Le Monde

RDC: la société civile partagée sur un nouveau report possible des élections
En RDC, ce lundi, c’est le début annoncé des travaux de la tripartite qui comprend le Comité de suivi de l’accord de la Saint-Sylvestre, le gouvernement et la Céni. Il s’agit de faire l’évaluation du processus électoral et de se pencher sur le calendrier électoral. Entretemps, l’annonce de la Commission électorale, concernant les élections proposées pour au plus tôt en 2019 continue d’alimenter la polémique. Une frange de la société civile s’est inscrite dans la logique de la Commission électorale, elle souhaite même que la période des opérations soit prolongée pour avoir de bonnes élections. RFI

Zuma en RDC: « je suis satisfait »
Les deux dirigeants ont notamment parlé du processus électoral en cours en RDC, un processus que soutient la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), organisation à laquelle appartiennent les deux pays. Au sortir de la rencontre avec son homologue congolais, le président Jacob Zuma n’a pas caché sa satisfaction : L’un des principaux sujets abordés était le processus électoral en cours en République démocratique du Congo. BBC

RDC : Joseph Kabila et ses faucons militaires
Check-points, barricades faites de vieilles tables en bois et de chaises en plastique et fouilles quasi systématiques des véhicules… Le soir, à Kinshasa, toutes les voies qui mènent à « GLM », le quartier de La Gombe, où réside le chef de l’État, sont étroitement surveillées. La zone entière est quadrillée par les Bana Mura – les Bérets rouges. Et si quelques amabilités échangées en swahili, la langue du raïs (un « Jambo » par ci, un « Mzee, habari ? » par là), ou quelques francs congolais permettent parfois de se frayer un chemin, il ne faut pas s’y tromper : la Garde républicaine veille, et les soldats qui la composent sont réputés autant pour leur fidélité à Joseph Kabila que pour la brutalité de leurs méthodes. Jeune Afrique

Tensions au Togo après l’arrestation d’un membre de l’opposition
En début de soirée, le quartier Tchawanda à Sokodè, ville située à plus de 330 kilomètres au nord de Lomé, a connu une ambiance tendue. Des agents des forces de sécurité ont fait irruption dans la maison de l’imam Alpha Hassan, un proche de Tikpi Atchadam, pour l’interpeller. ​Cette arrestation a été suivie d’un mouvement spontané dans la ville de Sokodé . Des jeunes, réclamant la libération de l’imam, ont posé des barricades sur la nationale N1, et brulé des pneus sur la voie publique. Des bâtiments publics, notamment la Poste et le siège de Togotélecom dans la ville, seraient saccagés. Des domiciles privés de certains cadres du parti au pouvoir seraient également la cible des manifestants. VOA

L’opposition dénonce l’acharnement du pouvoir contre ses leaders en Centrafrique
En RCA, l’opposition dénonce l’acharnement du pouvoir contre certains de ses leaders. La semaine dernière, plusieurs personnalités politiques ont été auditionnées par la justice sur les violences à l’intérieur du pays. En août dernier le gouvernement avait mis en place une commission pour enquêter sur les violence sdu mois de mai dans les localités d’Alindao, Niem Yéléwa, Bangassou, Bria et bien d’autres. VOA

Sahara occidental: le nouvel émissaire de l’ONU débute sa première tournée régionale dans la discrétion
Le nouvel émissaire de l’ONU pour le Sahara occidental, Horst Koehler, a débuté lundi à Rabat sa première tournée régionale dans la plus grande discrétion, avec pour mission de relancer la médiation entre le Maroc et les indépendantistes du Polisario afin de sortir ce vieux conflit de l’impasse. L’ex-président allemand, nommé en août par le nouveau secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, a mené différents entretiens lundi, notamment avec le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, selon une source diplomatique informée. Il doit poursuivre ses entretiens mardi avant de partir mercredi matin pour la région de Tindouf, selon la même source. Sa tournée prévue jusqu’au 25 octobre doit ensuite le conduire à Alger puis Nouakchott, selon un responsable communication aux Nations-Unies à New York. TV5

Sierra Leone: les deux principaux partis choisissent leurs candidats à la présidentielle
Le chef de l’Etat sierra-léonais Ernest Bai Koroma a désigné son ministre des Affaires étrangères Samura Kamara comme candidat de son parti à l’élection présidentielle de mars 2018, tandis que la principale formation d’opposition a choisi Julius Maada Bio, battu par M. Koroma en 2012. M. Kamara a été désigné lors de la convention du parti à Makeni (centre), ville d’origine de M. Koroma, lors d’une convention marquée par l’inauguration d’un nouveau siège de l’APC (Congrès de tout le peuple, au pouvoir), qui s’est achevée dans la nuit de dimanche à lundi, a constaté un correspondant de l’AFP. Le candidat, économiste de formation de 66 ans, précédemment ministre des Finances et gouverneur de la Banque centrale, a été sélectionné parmi 26 prétendants. TV5

Angola: Lourenço annonce un plan de relance de l’économie
Le nouveau président angolais, Joao Lourenço, a présenté son plan de relance de l’économie de son pays. Joao Lourenço prévoit des incitations fiscales pour attirer à nouveau les investissements étrangers. Le nouveau chef de l’Etat angolais a concédé que le pays fait face à des difficultés économiques, en raison notamment de la chute des prix du pétrole. Face aux députés, Joao Lorenço a expliqué que cette chute des prix du pétrole sur le marché international a entrainé une baisse conséquente des liquidités en devises étrangères. Le nouveau président espère que son plan d’incitations fiscales va pousser les entreprises étrangères à investir dans le pays. BBC

Evasion fiscale : plus de 40 milliards de dollars de taxes échappent chaque année à l’Afrique
Moins de taxes collectées, c’est pour les Etats africains moins de budgets disponibles pour construire des routes et des réseaux électriques, ouvrir des hôpitaux, renforcer l’éducation. « Chaque année, à travers le continent, entre 40 et 80 milliards de dollars [entre 34 et 68 milliards d’euros environ], selon les estimations, de taxes échappent au continent », souligne Tommaso Faccio, secrétaire général de la Commission indépendante pour la réforme de l’impôt international sur les sociétés (Icrict), co-organisatrice d’une conférence sur les flux financiers illicites organisée les 11 et 12 octobre à Nairobi, au Kenya. Ces sommes représentent autant de revenus soustraits aux budgets des Etats, alimentés dans nombre de pays d’Afrique par des recettes fiscales tirées des industries extractives. Le Monde

 



Photo: Adam Jones