Revue de presse du 17 février 2016

Présidentielle en Ouganda : Yoweri Museveni, un ex-guérillero qui s’accroche au pouvoir
Le président Yoweri Museveni tentera jeudi de décrocher un cinquième mandat lors du premier tour de l’élection présidentielle en Ouganda. À la tête du pays depuis 1986, il estime que « ce n’est pas le bon moment » de quitter le pouvoir. Tacticien dans l’âme, autoritaire dans le sang, le président ougandais Yoweri Museveni a défait une quinzaine de rébellions et écarté tous ses opposants en 30 ans de pouvoir, offrant une stabilité inédite à son pays mais considéré désormais comme un leader qui s’accroche au pouvoir. À la tête du pays depuis 1986, le dirigeant n’a depuis montré aucune intention de lâcher les rênes du pouvoir et jeudi 18 février, premier tour de l’élection présidentielle, il tentera de remporter un cinquième mandat consécutif « Ceux qui disent : ‘Laissez-le partir, laissez-le partir’, il faut qu’ils sachent que ce n’est pas le bon moment », a déclaré lors d’un récent meeting le président, né en 1944. France 24

Rwanda : pourquoi l’armée française a tardé à intervenir à Bisesero
Bisesero, une étendue de collines boisées, dans l’ouest du Rwanda, où des milliers de Tutsis ont cru trouver refuge pour échapper au génocide conduit depuis le 7 avril 1994 par un gouvernement frappé de folie meurtrière, que la France a soutenu. Jusqu’à la complicité ? C’est toute la question posée par ce drame qui se « joue » au premier acte de l’opération militaire Turquoise, fin juin 1994 au Rwanda. Après son adjoint, le colonel Rosier, en décembre 2015, le général Jean-Claude Lafourcade, qui commandait Turquoise a été entendu en janvier 2016 comme témoin assisté dans le cadre de la plainte pour complicité de génocide déposée en 2005 par des rescapés des massacres de Bisesero. Le Monde

RDC: grève générale massivement suivie à Kinshasa, ignorée à Lubumbashi
Les habitants de Kinshasa sont restés massivement chez eux mardi, jour de grève générale décrétée par une coalition d’opposants au président Joseph Kabila, mais le mot d’ordre a été largement ignoré à Lubumbashi, la deuxième ville de la République démocratique du Congo. La grève a été globalement bien suivie à Bukavu (est) et moyennement à Goma sa ville jumelle, sur la rive nord du lac Kivu, où les Léopards, l’équipe de football nationale, ont défilé avec la coupe du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) remportée le 7 février. Dans la capitale, le signal de la radio RFI qui avait été brouillé dès le matin a été rétabli aux alentours de 17h00 (16h00 GMT). RFI est l’une des radios les plus écoutées en RDC. A l’échelle nationale, aucune violence notable n’a été rapportée, mais six personnes au moins ont été arrêtées. TV5

Congo-Kinshasa: Plus d’un siècle de recomposition territoriale, dialogues de sourds au niveau politique – Le Congo est-il un pays gouvernable ?
2016, année d’élections en République démocratique du Congo mais aussi dans plusieurs pays du continent ? Difficile sera de fixer la date exacte. Néanmoins, le compte à rebours a commencé depuis l’année dernière et le peuple congolais pour qui ces élections sont organisées, se pose encore plus de questions dont les réponses risquent de ne pas encore venir de ce tour de scrutin pipé dès le départ par l’actuel président Joseph Kabila. Avec un nombre de mandats arrivés à expiration, l’homme attend. Les Congolais aussi qui retiennent leur souffle. Dans cette partie du continent où c’est soit le viol de la constitution ou la guerre, la démocratie sous sa forme humaine, peine à donner un sens à son nom. Pays de contraste, rien n’est simple au Congo. Et au final, avec tout ce qui passe dans le monde anglophone à coté en Zambie, en Tanzanie et même au Kenya, c’est à croire que la République démocratique du Congo ratera encore la marche du progrès. Pour rester dans une forme de destruction territoriale qui ne favorise ni l’émergence d’un Etat encore moins celle d’une nation.  Sud Online

Sénégal : Macky Sall ne réduira pas son mandat en cours, contrairement à sa promesse de campagne
Au bout de quatre années d’incertitude, le président Macky Sall vient de clore le débat lors d’une allocution télévisée, mardi soir : conformément à l’avis rendu par le Conseil constitutionnel, et malgré sa promesse électorale de réduire son mandat à 5 ans, il accomplira un septennat jusqu’en 2019. “Les promesses de la nuit sont faites de beurre, et fondent au soleil”, dit un proverbe arabe. Pour le président Macky Sall, la promesse de réduire de 7 à 5 ans le mandat présidentiel que lui ont confié les Sénégalais le 25 mars 2012 ne fut pas une promesse fugace, formulée à la va-vite, mais bien un véritable leitmotiv, symbole d’une gouvernance de rupture. De Dakar à Bruxelles, de Paris à Washington, l’ancien Premier ministre d’Abdoulaye Wade, devenu le quatrième président du Sénégal indépendant, tenait, par cet engagement emblématique, à marquer sa différence et celle de son pays.  Jeune Afrique

Côte d’Ivoire : perpétuité requise contre deux accusés de l’assassinat du général Gueï
Le procureur militaire d’Abidjan a requis mardi 16 février la prison « à perpétuité » contre deux officiers fidèles à l’ex-président Laurent Gbagbo. Ces derniers sont jugés pour l’assassinat en 2002 du général Robert Gueï, ex-chef de la junte en Côte d’Ivoire. Le commandant Anselme Séka Yapo, ancien chef de la sécurité rapprochée de l’ex-Première dame Simone Gbagbo et le général Brunot Dogbo Blé, ancien commandant de la Garde républicaine, sont accusés « d’assassinat ou complicité d’assassinat », devant le tribunal militaire d’Abidjan qui les juge depuis le 25 janvier. Le général Gueï, 61 ans, avait été tué par balles le 19 septembre 2002, jour d’un coup d’État manqué à Abidjan contre Laurent Gbagbo qui avait entraîné la prise de contrôle du nord et de l’ouest du pays par la rébellion. Des membres de sa famille et de sa garde rapprochée avaient été assassinés le même jour. Jeune Afrique

Tchad : qui est Albert Pahimi Padacké, le nouveau Premier ministre d’Idriss Déby Itno
À moins de deux mois de la présidentielle prévue le 10 avril, Idriss Déby a nommé samedi soir le député Albert Pahimi Padacké Premier ministre, en remplacement de Kalzeubé Pahimi Deubet qui a rendu son tablier. L’annonce a été faite, le 13 février au soir, par l’Office national de radiodiffusion du Tchad (ONRT), la télévision d’État. Albert Pahimi Padacké, leader du Rassemblement national des démocrates tchadiens (RNDT-Le Réveil), a été nommé chef du gouvernement par le président Idriss Déby Itno (IDI). Le chef de l’État a pris acte en même temps de la démission du Premier ministre Kalzeubé Pahimi Deubet qui était aux affaires depuis novembre 2013. Jeune Afrique

Gouvernement d’union en Libye : le vote du Parlement repoussé à mardi prochain
« 118 députés se sont réunis aujourd’hui (mardi) et ont décidé de donner au Premier ministre jusqu’à samedi pour présenter la composition de son gouvernement devant le Parlement », a indiqué à l’AFP la parlementaire Aïcha al-Aqouri. Le nouveau gouvernement plus resserré « sera ensuite soumis à un vote de confiance mardi prochain », a-t-elle ajouté. Un autre député, Abou Bakr Baïra a confirmé ce calendrier à l’AFP. Après des semaines de confusion, un gouvernement d’union nationale pour la Libye avait finalement été annoncé dimanche par le Conseil présidentiel, un organisme composé de neuf membres de factions rivales libyennes et dirigé par le Premier ministre désigné, Fayez al-Sarraj. Cette équipe compte 18 ministres. VOA

Éducation – Libye : deux millions d’enfants non scolarisés
Un pays émietté, clanifié, une armurerie à ciel ouvert. Et des civils qui subissent. Au nord, la Tripolitaine et la Cyrénaïque s’affrontent par gouvernements, parlements et milices interposés. Au sud, des tribus qui dealent, commercent avec les trafiquants du Sahel, les combattants de toutes obédiences. Et les Touareg et les Toubou, deux des plus importantes tribus, s’entretuent à intervalles réguliers dans la région d’Oubari. Venu du Borno, dans le nord-est du Nigeria, Boko Haram (une secte djihadiste qui a fait allégeance à Daech) multiplie les attentats dans les pays voisins (Cameroun, Tchad). Sous le sable libyen, l’or noir et le gaz devraient assurer prospérité et avenir radieux à une population d’à peine six millions d’habitants. Malgré les plus vastes réserves en Afrique (entre 44 et 46 milliards de barils), les neuvièmes au monde, la Libye de 2016 frôle le dépôt de bilan. Une tragédie sociale pour ses ressortissants.  Le Point

Boutros Boutros-Ghali, un personnage de l’Egypte d’hier
C’est tout un pan de l’histoire de l’Egypte moderne qui s’est envolé avec la mort de Boutros Boutros-Ghali, mardi 16 février. L’ancien secrétaire général de l’ONU, âgé de 94 ans, avait connu et côtoyé tous les «pharaons modernes». Ministre des Affaires étrangères de Sadate, puis de Moubarak, il avait ensuite embrassé une carrière internationale avec un poste de secrétaire général de l’ONU (1992-96), une première pour un Africain, puis un passage à la tête de la Francophonie (1997-2002). Il était l’héritier d’une grande famille égyptienne. Son grand-père avait été Premier ministre au Caire. «C’est un ambitieux, il a le sentiment d’être issu d’une famille de gens de la terre, des fermiers coptes, qui a force de travail se sont hissé au premier rang», disait de lui Alain Dejammet, auteur de la biographie «Boutros Boutros Ghali: une histoire égyptienne». Francophone et grand connaisseur de la France, il avait étudié à Paris et partageait la fin de sa vie entre les deux rives de la Méditerranée. Slate

RCA : nouvelles accusations d’abus sexuels visant des Casques bleus de la RDC
Farhan Haq, porte-parole de l’ONU, a révélé ces nouvelles accusations mardi. Selon lui, les quatre victimes ont été agressées entre 2014 et 2015. La réputation des Casques bleus de l’ONU a été ternie ces derniers mois par une série de scandales d’abus sexuels, en particulier en Centrafrique. Sur 69 cas d’abus sexuels présumés recensés l’an dernier par l’ONU au sein de ses 16 missions de paix dans le monde, 22 cas concernaient la mission de l’ONU en Centrafrique (Minusca). « Ces quatre cas d’accusations impliquent des Casques bleus de la République démocratique du Congo », a indiqué le porte-parole.  VOA

Robert Mugabe: les raisons d’un naufrage
Les premiers pas de Robert Mugabe ont été presque unanimement salués après l’indépendance du pays en 1980, à l’intérieur du pays, mais aussi dans les chancelleries occidentales. Il a œuvré pour la réconciliation avec les anciens colons, investi massivement dans l’éducation, la santé et l’agriculture. La reine d’Angleterre l’a même nommé Commandant de l’ordre de Bath en 1994. Une série d’événements ont alors conduit l’homme bienveillant à cultiver, à prendre les habits d’un autocrate. Des experts remontent aussi à son enfance et se penchent sur son profil psychologique pour comprendre pourquoi Mugabe a basculé.  RFI

Buhari renvoie le directeur du budget
Il a occupé le poste pendant six mois. Cette décision survient après une polémique sur le budget 2016 que le président avait promis à la fin de l’année 2015. Il y a eu des accusations concernant des ministres qui auraient gonflé leur allocation budgétaire M. Gusau a été remplacé par Tijjani Abdullahi.  BBC

Guinée : grève générale illimitée
Les rues sont désertes, les bureaux, commerces et banques fermés. Conakry et d’autres localités avaient lundi des allures de villes mortes au premier jour d’une grève générale illimitée. Les centrales syndicales exigent notamment la baisse des prix des carburants et la satisfaction de revendications salariales. Quelques échauffourées ont eu lieu entre manifestants et policiers. BBC

Sept Casques bleus guinéens tués, selon un nouveau bilan de l’attaque jihadiste à Kidal, au Mali
Un précédent bilan faisait état de six tués au sein du contingent guinéen sans indication de sexe, et d’une trentaine de blessés. « Nous avons malheureusement perdu un 7ème élément. C’est une femme qui était blessée et évacuée à Dakar », a déclaré la source à l’AFP. Les trois soldates tuées, a-t-elle précisé, « sont les premières femmes de la Mission tuées au Mali ». L’attaque était, en fait, un attentat suicide à la voiture piégée combiné à des tirs de roquettes. Selon un diplomate guinéen qui a parlé sous anonymat à l’AFP, le chef de la Minusma, Mahamat Saleh Annadif, va accompagner en Guinée les corps de Casque bleus tombés au champ d’honneur. M. Annadif s’était rendu déjà samedi dans le camp de Kidal.  BBC

L’enjeu corruption au Niger
Des progrès ont été enregistrés au Niger pour ce qui est de la lutte contre la corruption, le pays étant passé en cinq ans de 134ème à 99 ème rang au classement sur l’index de la corruption de Transparency International. Les actions entreprises par le gouvernement nigériennes sont encourageantes selon le président de la Haute autorité de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HALCIA). Au cours des 5 dernières années, le magistrat Issoufou Boureima, a noté « une évolution de la diminution de la corruption » et s’en réjouit. Des actions sont prévues, selon M. Boureima, pour lutter contre la « petite corruption » qui prévaut encore aujourd’hui dans le pays. BBC

Comment des SMS ont sauvé des milliers de bébés au Rwanda
Liberata Musabyimana est l’une des 45.000 agents de santé communautaire (CHW) du Rwanda. Grâce à son travail et celui de ses collègues dans les campagnes de ce petit pays d’Afrique de l’Est, les vies de milliers de nouveau-nés et de femmes enceintes ont été sauvées, comme le raconte le média britannique The Guardian. Nommés par les comités de villages, ces volontaires ont permis de réduire de manière significative la mortalité infantile: entre 2000 et 2015, le Rwanda est le pays au monde qui a connu la réduction la plus importante de son taux de mortalité chez les bébés de moins de cinq ans et chez leurs mères. Les Nations unis ont estimé à 590.000 le nombre d’enfants rwandais sauvés. Le dispositif couvre aujourd’hui 15.000 villages au Rwanda, comme l’expliquait le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) dans un rapport en 2015.  Slate



Photo: Adam Jones