Revue de Presse du 16 mars 2017

Sénégal: décès du Khalife général des Tidianes
Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al-Maktoum, le khalife général de la confrérie des Tidianes au Sénégal, est décédé hier soir à Dakar. Les Tidianes sont l’une des plus importantes confréries islamiques au Sénégal. M. Sy a été enterré à Tivaouane, la ville religieuse, capitale de la Tidianya au Sénégal. BBC

Maroc : le roi va remplacer le Premier ministre Benkirane
Le roi marocain Mohammed VI a annoncé qu’il allait limoger le Premier ministre Abdelilah Benkirane, qui a échoué à former un nouveau gouvernement après cinq mois de négociations. Un remplaçant sera désigné au plus vite. Le roi du Maroc Mohammed VI va désigner au plus vite un nouveau Premier ministre pour remplacer Abdelilah Benkirane, a annoncé mercredi soir le cabinet royal. L’actuel chef du gouvernement n’est pas parvenu à former une majorité après cinq mois de négociations. France 24

Niger : 291 civils tués par Boko haram en deux ans (Onu)
291 civils tués et 143 blessés, c’est selon l’ONU, le bilan des attaques attribuées à Boko Haram entre février 2015 et février 2017 dans la région de Diffa, au sud-est de ce pays d’Afrique de l’Ouest. Par ailleurs, toujours selon l’organisation internationale, dix-huit personnnes ont été kidnappées et trois portées disparues suite aux différents raids du groupe. Les attaques les plus meurtrières ont été repertoriées dans des localités à cheval entre le Niger, le Tchad et le Nigeria. Fait notable, des procès à huis clos d’un millier de présumés combattants de la secte islamiste, poursuivis pour “association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste”, ont lieu depuis début mars dans la plus grande discrétion au Niger. Africa News

Tanzanie: neuf personnes suspendues pour un canular
Une chaîne de télévision tanzanienne a suspendu neuf de ses employés après avoir diffusé un canular sur le président tanzanien et son homologue américain. Le sujet, diffusé la semaine dernière, indiquait que Donald Trump avait exhorté d’autres dirigeants africains à suivre l’exemple du chef de l’Etat tanzanien dans la lutte contre la corruption. Il avait qualifié John Magufuli de héros africain. Le directeur général de la chaîne TBC, Ayub Chacha, a présenté ses excuses. BBC

Bénin : changement constitutionnel
Le gouvernement béninois a décidé de transmettre à l’Assemblée nationale, le projet de loi portant modification de la constitution du 11 décembre 1990. Selon Pascal Irénée Koupaki, le Secrétaire général de la présidence, le nouveau texte corrige d’une part les insuffisances de la Constitution de 1990. D’autre part, il préserve les références de la Constitution en vigueur ainsi que la nature du régime. Le texte renforce également les organes de contre-pouvoir, les pouvoirs juridictionnels et le système partisan par le financement public des partis politiques. Il renforce aussi les Droits de l’Homme avec l’affirmation de l’abolition de la peine de mort et assure la reconnaissance de la chefferie traditionnelle. BBC

Ouest de l’Ouganda: la tentation du bush
La région de l’ouest ougandais compte de nombreux hommes et femmes qui pour la plupart n’ont eu d’éducation que l’apprentissage des armes. Si beaucoup affirment vouloir tourner la page, la tentation de repartir au combat est grande. RFI

Xénophobie en Afrique du Sud: «des boucs-émissaires» pour les Sud-Africains
Les attaques xénophobes en Afrique du Sud au cœur d’une réunion aujourd’hui à Addis-Abeba du conseil Paix et sécurité de l’Union africaine. Les étrangers insultés passés à tabac. Un problème devenu le quotidien pour les Asiatiques, pour les Africains et notamment les Nigérians. C’est d’ailleurs à la demande du Nigeria que ce tient cette réunion de l’UA. Pour en parler, Nathalie Amar reçoit Liesl Louw-Vaudran, journaliste indépendante basée en Afrique du Sud. RFI

Alassane Ouattara et Adama Barrow, deux chefs d’Etat africains à l’Elysée
Le chef de l’Etat français François Hollande a rencontré mercredi 15 mars ses homologues ivoirien et gambien. Le président de ce dernier pays, Adama Barrow, effectuait d’ailleurs sa première visite officielle hors d’Afrique. Au menu de ces rencontres : la coopération économique et militaire principalement. Les deux présidents se sont presque croisés mercredi dans la cour de l’Elysée. François Hollande a reçu le Gambien Adama Barrow et l’Ivoirien Alassane Ouattara, qui avait un ultime message pour son homologue. RFI

Libye: la guerre des milices fait rage à Tripoli
Les forces loyales au gouvernement d’union nationale de Tripoli (GNA) ont gagné du terrain mercredi, en chassant des groupes armés rivaux de leurs fiefs au prix de violents combats qui ont paralysé la ville depuis le début de la semaine. Cette situation a contraint le Premier ministre, Fayez al-Sarraj, à annuler sa visite prévue le jour même à Khartoum où il devait rencontrer le président Omar el-Béchir. Ces affrontements entre des milices opposées sont au fond à l’image de la lutte au pouvoir engagée partout en Libye. RFI

Accord de la Saint Sylvestre : la CENCO annonce la reprise des discussions
Les discussions directes entre l’opposition et la majorité présidentielle sur les modalités d’application de l’accord du 31 décembre vont reprendre jeudi 16 mars au centre interdiocésain à Kinshasa. Le porte-parole de la CENCO, l’abbé Donatien Nshole l’a fait savoir ce mercredi à Radio Okapi. Ces travaux avaient été suspendus il y a environ un mois et demi à la suite du décès à Bruxelles du président du conseil des sages du Rassemblement et président de l’UDPS, Etienne Tshisekedi. D’après l’abbé Nsole, la CENCO conditionnait la reprise de ces travaux à l’organisation des obsèques et l’inhumation du président de l’UDPS. Mais l’absence de compromis entre l’UDPS et le gouvernement a conduit la CENCO à relancer les travaux. Radio Okapi

Absence remarquée d’Alassane Ouattara lors des cérémonies d’hommage à Grand-Bassam
Alors que la Côte d’Ivoire rendait hommage aux victimes de l’attaque terroriste de Grand-Bassam le 13 mars, le président Alassane Ouattara est en visite en France pour s’entretenir avec François Hollande. Lundi, les Ivoiriens ont rendu hommage aux victimes de l’attaque de Grand-Bassam en inaugurant une stèle sans leur président. Mercredi, Alassane Ouattara était à Paris pour rencontre son homologue français François Hollande. Dans un communiqué, l’Elysée a expliqué que François Hollande a « confirmé le soutien de la France aux efforts de la Côte d’Ivoire en matière de restructuration des forces de sécurité, en particulier dans leur préparation au déploiement dans le cadre d’opérations de maintien de la paix des Nations Unies ou de l’Union africaine ». VOA

Paul Biya nomme un anglophone pour promouvoir le bilinguisme au Cameroun
Peter Mafany Musongue, 75 ans, a été nommé la commission pendant 5 ans. Homme du sérail et militant du parti au pouvoir avec le Rdpc, il a également occupé les fonctions de Premier ministre de 1996 à 2004. Depuis avril 2007, il est aussi Grand chancelier des ordres nationaux. La commission est chargée d’assurer le suivi et la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles qui font de l’anglais et du français deux langues officielles d’égale valeur. Leur usage devrait être égale dans tous les services publics, les organismes parapublics ainsi que dans tout organisme recevant des subventions de l’Etat. Mais la réalité est tout autre en zone francophone, ce qui crée des frustrations au sein de la communauté anglophone du Cameroun. VOA

Les citoyens africains ont davantage confiance en leurs leaders religieux qu’en la justice
Enquelle institution croit le plus les citoyens africains? Sur un continent où la corruption est un fléau largement répandu qui freine les progrès démocratiques, les partis politiques n’ont pas la cote. En 2016, nous expliquions ici que l’Afrique subsaharienne était la région la plus corrompue au monde selon un rapport de l’ONG Trasnparency international. «Pendant que les gouvernements sont en train de réduire les risques de corruption dans le business, il y a peu de changement pour les citoyens», notait dans le rapport Chantal Uwimana, directrice de Transparency en Afrique subsaharienne. Mais, s’ils n’ont pas confiance en la classe politique, souvent accusée de clientélisme, vers qui se tournent les citoyens africains? Selon une récente enquête d’opinion réalisée par l’institut Afrobarometer dans 36 pays africains, c’est d’abord vers les leaders religieux que se tournent les habitants du continent. Slate

Guinée : Toumba Diakité formellement inculpé de « meurtres, viols, pillages… »
Selon le gouvernement guinéen, l’ancien aide de camp de Moussa Dadis Camara a été inculpé d’une quinzaine de chefs d’accusations. Un événement salué par les organisations de défense des droits de l’homme. La liste est longue comme un jour sans riz. Un communiqué du service de presse du ministère guinéen de la Justice publié a dévoilé mercredi 15 mars les chefs d’accusation retenus contre le commandant Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba. Celui-ci est désormais « poursuivi pour des faits de meurtres, de viols, de pillages, d’incendies volontaires, de vols à main armée, de coups et blessures volontaires, d’outrages à agents de la force publique, de tortures, d’enlèvements, de séquestrations, d’agressions sexuelles, d’attentats à la pudeur, de responsabilité de commandement des chefs hiérarchiques et militaires et de complicité ». Jeune Afrique

Rwanda: comparution de 44 musulmans accusés de « terrorisme »
Quarante-quatre musulmans rwandais accusés de « terrorisme » et arrêtés après que la police eût abattu début 2016 un religieux musulman soupçonné de recruter pour le groupe Etat islamique, ont comparu mercredi devant la Haute cour de Kigali, a constaté une journaliste de l’AFP. La justice rwandaise n’a pas publié d’acte d’accusation pour ces 44 hommes et femmes, parmi lesquels figurent quelques mineurs. Augustin Kabeya, un de leurs avocats, a indiqué à l’AFP que si les charges diffèrent d’un accusé à l’autre, elles sont toutes « liées au terrorisme ». A ce jour, aucune attaque terroriste jihadiste n’a été recensée sur le territoire rwandais, mais les autorités avaient assuré en janvier 2016, sans en apporter la preuve, avoir détecté « la formation de réseaux terroristes », et plusieurs interpellations avaient suivi. TV5

TV : « Congo : la guerre des minerais », le récit d’un désastre
C’est un proverbe congo­lais qui résume en une phrase des siècles d’expérience. Il dit que « lorsque deux ­éléphants se battent, c’est l’herbe qui souffre ». La République démocratique du Congo (RDC) est le deuxième plus grand pays d’Afrique et, grâce à son sous-sol qui regorge de ressources minérales, l’ex-Zaïre devrait être l’un des plus riches du continent. Mais avec un budget public annuel qui tourne autour de 4,5 milliards d’euros pour seulement 70 millions d’habitants, il stagne depuis des décennies en queue de peloton du classement des Nations unies pour le développement humain. Congo : la guerre des minerais, de Mike Ramsdell revient sur les raisons qui ont conduit à ce désastre. Dans cet excellent reportage, diffusé sur France Ô mercredi 15 mars, un habitant du Kivu, la province la plus riche du pays, l’affirme : « Ma vie n’est faite que de souffrances… » En RDC, l’herbe sur laquelle les éléphants se battent, c’est le peuple. Le Monde



Photo: Adam Jones