Revue de Presse du 16 juillet 2018

Soudan du Sud : sur pression des Etats-Unis, l’ONU impose un embargo sur les armes
Le Conseil de sécurité des Nations unies a décidé ce vendredi d’imposer un embargo sur les armes au Soudan du Sud et des sanctions contre deux haut-gradés militaires. Présentées par les USA, ces mesures devront permettre selon les sources diplomatiques, de faire comprendre aux protagonistes de la crise qu’il faut avancer vers la paix. Afrique Tribune

Boko Haram prend une base militaire dans le nord-est du Nigeria
Des jihadistes de Boko Haram ont pris ce weekend une base militaire dans le nord-est du Nigeria au terme de combats, la deuxième attaque contre les forces nigérianes en deux jours, ont indiqué dimanche des sources militaires. Samedi soir, les insurgés ont envahi une base militaire forte de plus de 700 soldats dans l’Etat de Yobe, région frontalière du Niger, où une centaine de jeunes filles ont été enlevées cette année. « Les terroristes de Boko Haram ont attaqué les troupes de la 81e division avancée dans le village de Jilli du district de Geidam. Les terroristes, nombreux, ont lancé l’assaut vers 19H30 (18H30 GMT) et ont pris le contrôle de la base après de durs combats qui se sont prolongés jusqu’à 21H10 », a déclaré à l’AFP une source militaire requérant l’anonymat.

Nigeria: 23 soldats portés disparus à la suite d’une embuscade de Boko Haram
Vingt-trois soldats nigérians sont portés disparus après être tombés dans une embuscade du groupe jihadiste Boko Haram dans le nord-est du pays, ont annoncé samedi, une source militaire et une autre proche des milices pro-gouvernementales. « Jusqu’à présent, nous n’avons aucune nouvelle de 23 personnes. Il y a parmi eux cinq officiers et 18 soldats, » a déclaré, samedi 14 juillet, un officier à l’AFP à Maiduguri, capitale de l’État de Borno. « Ils ont subi une attaque de terroristes de Boko Haram dans le village de Balagallaye, dans la région de Boboshe, à l’extérieur de Bama, » a-t-il dit sous couvert de l’anonymat. France 24

Succès électoral du parti au pouvoir au Nigeria à l’approche de la présidentielle
Le candidat du parti au pouvoir au Nigeria a remporté dimanche une élection très disputée au poste de gouverneur de l’Etat d’Ekiti, dans le sud-ouest du pays, un succès pour le camp du président Muhammadu Buhari à un peu plus de six mois du scrutin présidentiel. Kayode Fayemi, du Congrès des progressistes (APC) et ancien ministre, a battu le gouverneur sortant Peter Ayo Fayose, du Parti démocratique populaire (PDP) d’opposition au terme d’une bataille acharnée, a déclaré la commission électorale dans un communiqué. VOA

Le président Afeworki scelle le rapprochement avec l’Éthiopie lors d’une visite historique
Le président de l’Érythrée, Issaias Afeworki, qui a été accueilli en Éthiopie avec les honneurs, pour une visite historique de trois jours, a promis, samedi, de consolider le rapprochement avec son voisin. Au début d’une visite historique en Éthiopie, le président érythréen Issaias Afeworki a promis samedi de consolider le rapprochement avec Addis Abeba, après vingt ans d’hostilité entre les deux voisins de la corne de l’Afrique. « Nous ne sommes plus les peuples de deux pays. Nous sommes un », a-t-il lancé devant les élites politiques et culturelles réunies dans un palais de la capitale éthiopienne construit à une époque où les deux voisins formaient une même nation. France 24

Violences sur le lac Edouard: la RDC et l’Ouganda vont se rencontrer
Suite aux violences observées, depuis quelque temps, sur les eaux disputées du lac Edouard, à la frontière entre la République démocratique du Congo (RDC) et l’Ouganda, une délégation de la RDC vient de séjourner dans ce pays pour tenter d’obtenir la libération (sans succès) de pêcheurs congolais, arrêtés par les forces navales ougandaises sur le lac et détenus en Ouganda. Une prochaine rencontre entre les deux pays est prévue le 18 juillet. RFI

Plusieurs nominations dans l’armée en RDC
Le président Joseph Kabila a nommé le général Célestin Mbala Munsense nouveau chef d’État-Major des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Le général John Numbi prend la tête de l’inspection générale de l’armée. Ces changements ont été annoncés dans un communiqué lu à la télévision nationale. Le général Didier Etumba, chef d’État-Major depuis dix ans, est mis à la retraite et remplacé par le général Célestin Mbala Munsense. Les généraux Amisi Kumba alias Tango Four et Delphin Kahimbi sont en charge des renseignements militaires. Parmi les dizaines d’officiers promus, le général John Numbi devient inspecteur général des FARDC. BBC

Jean-Pierre Bemba sera candidat à la présidence en RDC
Suite aux violences observées, depuis quelque temps, sur les eaux disputées du lac Edouard, à la frontière entre la République démocratique du Congo (RDC) et l’Ouganda, une délégation de la RDC vient de séjourner dans ce pays pour tenter d’obtenir la libération (sans succès) de pêcheurs congolais, arrêtés par les forces navales ougandaises sur le lac et détenus en Ouganda. Une prochaine rencontre entre les deux pays est prévue le 18 juillet. BBC

Maroc: des milliers de personnes marchent en soutien aux détenus du Hirak
Des milliers de personnes ont manifesté dimanche à Rabat pour dénoncer la condamnation des meneurs du mouvement de protestation « Hirak », qui avait agité la région du Rif (nord), en 2016 et 2017, ont constaté des journalistes de l’AFP. « Le peuple boycotte la justice », « liberté aux détenus » ou « non à la militarisation du Rif », ont notamment scandé les manifestants venus participer à cette « marche nationale » à l’appel du comité de soutien au Hirak. Sous l’½il des forces de l’ordre, la foule a défilé de la place Bab el-Had, près de la médina, vers le Parlement, en brandissant des portraits des meneurs de la protestation dans le Rif. Certains ont affiché leur soutien à la cause amazighe, d’autres au Mouvement du 20-Février, né au Maroc dans le sillage du Printemps arabe en 2011. Slate

Somalie: les shebab revendiquent une attaque
Les insurgés shebab ont revendiqué aujourd’hui une attaque à la double voiture piégée près de la présidence somalienne, dernier raid en date de ces jihadistes affiliés à Al-Qaïda. Une première voiture chargée d’explosifs a foncé sur une barrière de sécurité, tandis qu’un autre véhicule a explosé à un autre checkpoint près de l’entrée principale du palais présidentiel à Mogadiscio, a indiqué Abdulahi Ahmed, un haut responsable sécuritaire local. Des assaillants ont ensuite tenté de se diriger vers le complexe présidentiel, prélude à des échanges de feu avec les forces de sécurité locales, a ajouté ce responsable. « Trois assaillants ont été tués et deux véhicules ont explosé. Nous n’avons pas plus de détails », a souligné M. Ahmed, précisant que de nombreux civils avaient été blessés dans ce nouveau raid. Le Figaro

Changement à la tête du G5 Sahel
Le Tchad a annoncé samedi 14 juillet la nomination du général de division Oumar Bikimo comme chef d’état-major adjoint de la force militaire conjointe du G5 Sahel. Une annonce qui fait suite à la décision des chefs d’Etats du Sahel, en marge du dernier sommet de l’Union africaine tenu à Nouakchott, de répondre aux attaques dont a été victime la force conjointe des pays du Sahel qui s’est fixé pour objectif de lutter contre le terrorisme au Sahel. RFI

Près de 600 migrants refoulés d’Algérie secourus au Niger
Près de 600 migrants africains, « refoulés » d’Algérie et secourus dans le désert, sont arrivés en milieu de semaine dans le nord du Niger, a rapporté dimanche un responsable local. « Depuis trois jours, une première vague de plus de 180 Nigériens est arrivée à Agadez, suivie par une autre (vague) d’au moins 400 étrangers », a déclaré dimanche à l’AFP un responsable municipal d’Agadez, la grande ville du nord du Niger, proche de l’Algérie. Ce responsable, qui s’exprimait sous le couvert de l’anonymat, a décrit les « conditions habituelles atroces » dans lesquelles les migrants ont été « abandonnés » près de la frontière avec le Niger. TV5

Magufuli sans pitié envers les prisonniers
Le président tanzanien s’est montré sévère envers les prisonniers qui, selon lui, doivent travailler nuit et jour. Les détenus paresseux méritent de recevoir des coups de pied, a-t-il ajouté lors de l’inauguration d’une prison. C’est honteux pour la Tanzanie de continuer à nourrir les prisonniers, a dit John Magufuli, estimant que les détenus doivent cultiver des champs, à l’intérieur des prisons, pour pouvoir se nourrir eux-mêmes. A cause de l’oisiveté, les prisonniers peuvent s’adonner à l’homosexualité et à la consommation de drogues dans les prisons, a-t-il poursuivi. BBC

Après l’euphorie de 1994, l’Afrique du Sud a le blues
L’élection en 1994 de Nelson Mandela, premier président sud-africain noir, a suscité beaucoup d’espoirs dans un pays meurtri par des décennies d’apartheid. Un quart de siècle plus tard, et cent ans après sa naissance, beaucoup ont été déçus. Inégalités croissantes L’Afrique du Sud est la société la plus inégalitaire au monde, selon un rapport publié cette année par la Banque mondiale. « Les inégalités ont augmenté depuis la fin de l’apartheid en 1994 », constate l’institution. « La race joue toujours un rôle déterminant dans la capacité à trouver un emploi et dans les salaires des employés. »  TV5



Photo: Adam Jones