Revue de Presse du 16 janvier 2019

Une attaque djihadiste à Nairobi
Quatre personnes au moins ont été tuées lorsque des coups de feu et des explosions ont retenti dans l’enceinte d’un complexe hôtelier du quartier Westlands, situé dans la capitale kényane. Le groupe islamiste Al-Shabaab, basé en Somalie, a revendiqué l’attaque qui a fait plusieurs blessés. Selon Joseph Boinet, le chef de la police kényane, il pourrait encore y avoir des hommes armés dans le complexe hôtelier, qui comprend des immeubles abritant des sociétés internationales. Des témoins disent avoir vu entrer quatre hommes armés dans le quartier où se trouve l’hôtel DusitD2.  BBC

Acquittement de Gbagbo: joie chez ses partisans, incertitude sur son retour en Côte d’Ivoire
Les partisans de l’ancien président Laurent Gbagbo, acquitté mardi par la Cour pénale internationale (CPI), se réjouissaient en Côte d’Ivoire où désormais tout le monde s’interroge sur son retour et ses conséquences politiques. « Libéré, libéré ! » ont crié des centaines de personnes dans sa ville natale de Gagnoa à l’annonce de la décision de la CPI, suivie en direct, laissant exploser leur joie. Concerts d’avertisseurs, cris, danses et parades de petits groupes, notamment de lycéens, se sont succédé dans la ville. L’ex-président et son ancien ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé, qui comparaissaient pour crimes contre l’humanité, ont été acquittés de l’ensemble des charges pesant sur eux.  TV5

La CPI fragilisée après l’acquittement de Laurent Gbagbo
Une crise se profile dans les couloirs feutrés de la Cour pénale internationale (CPI), devenue la cible de critiques ravivées par l’acquittement retentissant mardi de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo accusé de crimes contre l’humanité. L’acquittement de l’ancien leader politique pour des crimes présumés commis pendant la crise post-électorale de 2010-2011 – des violences qui fait plus de 3.000 morts – est le dernier coup dur en date dans une série de revers pour la procureure de la CPI. Fondée en 2002 avec la noble et ferme intention de condamner les pires atrocités commises à travers le monde, il a vite été reproché à la CPI de focaliser ses enquêtes sur le continent africain. Mais il apparaît aujourd’hui que la Cour siégeant à La Haye voit trop grand en essayant, en vain, de condamner de « gros poissons » tels que des chefs d’Etat comme Laurent Gbagbo. TV5

La Cour constitutionnelle se penche sur le Contentieux électoral en RDC
L’examen du recours introduit par Martin Fayulu auprès de la Cour constitutionnelle de la RDC débute mardi. L’opposant a indiqué au lendemain de l’annonce des résultats de l’élection présidentielle par la CENI (Commission électorale) qui allait user de tous les recours légaux pour que ces résultats qui ne reflète « pas la vérité des urnes » puissent être invalidés. Martin Fayulu conteste les résultats provisoires publiés par la CENI qui donne l’opposant Félix Tshisekedi, vainqueur avec 38,57% des voix et le créditant ainsi de la deuxième place avec 34,8% des suffrages. Ces résultats contestés par Lamuka, la coalition politique de M. Fayulu sont aussi loin des données consolidées par la Conférence épiscopale nationale congolaise (CENCO) qui a déployés quelques 40.000 observateurs dans le pays. BBC

Kagame convoque ses pairs de l’Union africaine pour des consultations sur la RDC
Les Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine pourront se rencontrer jeudi à Addis Abeba pour une réunion de « haut-niveau » sur la situation de la RDC, indique un communiqué de l’institution africaine. « Le président de la République du Rwanda et président en exercice de l’Union africaine (UA) S.E. Paul Kagame a l’intention de convoquer une réunion de consultation de haut niveau de (16) chefs d’État et de gouvernement sur la situation en République démocratique du Congo, » précise le texte. La réunion sera précédée par des consultations internes de la SADC (Communauté de développement des Etats de l’Afrique australe). La RDC est en pleine crise post-électorale. VOA

Contentieux électoral en RDC : le ministère public rejette l’option du recomptage des résultats de la présidentielle
Selon le ministère public, la Cour constitutionnelle de RDC devrait rejeter l’option de recomptage des voix exigée par Martin Fayulu. En cause : défaut de procès-verbaux, estime l’avocat général. Comme prévu, la Cour constitutionnelle de RDC a débuté ce mardi 15 janvier l’examen des recours introduits par des candidats « lésés » à la présidentielle du 30 décembre. Parmi eux, Martin Fayulu Madidi qui estime que sa victoire a été volée au profit de Félix Tshisekedi qui a été proclamé vainqueur par la commission électorale avec 38 % des voix. Dénonçant un « putsch électoral » et revendiquant un score de 61 %, le candidat de la coalition Lamuka exige dans sa requête introduite à la Cour constitutionnelle, entre autres un recomptage manuel des voix. Africa News

Gabon: le nouveau gouvernement prête serment devant Ali Bongo rentré à Libreville
Les 38 ministres du nouveau gouvernement gabonais ont prêté serment mardi au palais présidentiel de Libreville devant le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, de retour au Gabon après deux mois et demi d’absence après un accident vasculaire cérébral (AVC). Selon son entourage, le président Bongo est rentré dans la nuit de lundi à mardi à Libreville en provenance de Rabat, au Maroc, où il poursuivait sa convalescence après plusieurs semaines passées à l’hôpital de Ryad, en Arabie saoudite. Son retour a eu lieu huit jours après une tentative de putsch à Libreville. Depuis son hospitalisation le 24 octobre, le chef de l’Etat n’a pas été vu publiquement. Interrogée par l’AFP, la présidence n’a pas confirmé si le retour du président Bongo au Gabon était définitif, ou si ce dernier allait repartir à Rabat pour y poursuivre sa convalescence. TV5

« Exclusion de Karim Wade et Khalifa Sall… une décision contraire aurait été une surprise ».
Cinq candidats ont été retenus dont le président sortant Macky Sall. En revanche ni Khalifa Sall ni Karim Wade ne pourront pas participer à la présidentielle de cette année dont le premier tour est prévu le 24 février. L’ancien maire de Dakar et le fils de l’ex président Abdoulaye Wade ont été recalés par le Conseil constitutionnel. Karim Wade et Khalifa Sall ont 48 heures pour déposer leurs ultimes recours qui vont être examinés par le Conseil constitutionnel qui publiera la liste définitive des candidats au plus tard dimanche prochain.  BBC

RDC : une fuite de documents révèle que Martin Fayulu serait le vainqueur de la présidentielle
Des milliers de documents qui ont fuité le 15 janvier vers des médias étrangers prouveraient que Martin Fayulu est le véritable vainqueur de la présidentielle du 30 décembre. Le candidat de la coalition Lamuka aurait obtenu près de 60 % des voix selon ces données. Alors que la Cour constitutionnelle avait commencé à examiner le recours déposé par Martin Fayulu, afin de contester les résultats de la présidentielle du 30 décembre 2018 qui le donnaient deuxième, derrière Félix Tshisekedi, des milliers de documents ont fuité le 15 janvier vers plusieurs médias étrangers, qui prouveraient que le candidat de la coalition Lamuka est le véritable vainqueur de la présidentielle. Ces données, qui ont fuité vers le Financial Times, TV5 Monde et Radio France internationale (RFI), sont de deux origines différentes. Une partie, attribuée à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), par l’intermédiaire d’un lanceur d’alerte, montrerait que Martin Fayulu a obtenu 59,4 % des voix et concernerait 86 % des suffrages exprimés. L’autre partie émane de l’Église catholique et le donne gagnant à 62,8 % des voix, ceci sur 43 % des suffrages. Jeune Afrique

Le Niger et l’Italie saluent l’effondrement du flux de migrants Africains vers l’Europe
Le président du Niger Mahamadou Issoufou et le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, ont salué mardi à Niamey le succès de la lutte conjointe contre l’immigration clandestine avec la chute drastique du flux de migrants vers l’Europe depuis 2016. « La collaboration conjointe avec le Niger a porté ses fruits (…) le nombre de migrants qui passent par le Niger a énormément baissé. L’Italie a réussi à réduire les débarquements (de clandestins) de 80%, voire plus, en 2018 », s’est félicité Giuseppe Conte. M. Conte a « rendu hommage » à son homologue nigérien « pour les (bons) résultats » obtenus depuis deux ans contre « les trafiquants de vies humaines » et « le terrorisme ». « Le plan de lutte contre la migration soutenu par l’Union européenne (UE) a donné d’excellents résultats : le flux de migrants qui passent par le Niger s’est réduit de 100 à 150.000 migrants par an avant 2016 (et) à entre 5 et 10.000 migrants par an aujourd’hui », a précisé le président nigérien lors d’une conférence de presse conjointe. TV5

Soudan: la police disperse une nouvelle manifestation antigouvernementale à Khartoum
Les forces anti-émeutes ont dispersé mardi à coups de gaz lacrymogènes une nouvelle protestation antigouvernementale à Khartoum, près de quatre semaines après le début d’un mouvement de contestation au Soudan déclenché par les hausses du prix du pain, selon des témoins. Des hommes et des femmes scandant « paix, justice, liberté » ou « Nous sommes des combattants », se sont rassemblés dans le quartier d’affaires d’El-Kalakla, dans le sud de la capitale Khartoum, avant l’intervention de la police qui a lancé des gaz lacrymogènes, ont précisé les témoins à l’AFP. A la suite d’un nouvel appel à protester mardi contre le président Omar el-Béchir, des renforts avaient été déployés pour épauler la police dans plusieurs quartiers de Khartoum, ainsi que dans la ville jumelle d’Omdourman.  TV5

Ebola en RDC : la barre des 400 morts franchie
Les autorités sanitaires congolaises ont annoncé mardi avoir dépassé la barre de 400 décès dans la dixième épidémie de la maladie à virus Ebola dans deux provinces de l’est et du nord-est de la République démocratique du Congo (RDC). “Depuis le début de l‘épidémie, le cumul des cas est de 658, dont 609 confirmés et 49 probables. Au total, il y a eu 402 décès”, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, a écrit le ministère de la Santé mardi dans son bulletin quotidien. Les autorités sanitaires affirment avoir enregistré “237 personnes guéries”, alors que “200 cas suspects sont en cours d’investigation”.  Africa News



Photo: Adam Jones