Revue de Presse du 15 juin 2016

Libye: l’ONU va autoriser les Européens à contrôler l’embargo sur les armes
Le Conseil de sécurité de l’ONU doit autoriser mardi l’opération navale européenne au large de la Libye à contrôler l’embargo sur les armes imposé à ce pays afin d’aider le gouvernement d’union libyen dans sa lutte contre les jihadistes. Le vote sur cette résolution, présentée notamment par Paris et Londres, doit intervenir à 15H00 locales (19H00 GMT), ont indiqué des diplomates. L’ONU étendra ainsi, à la demande de l’Union européenne, l’opération navale européenne Sophia. Celle-ci avait pour but initial de lutter contre les passeurs qui incitent des milliers de migrants à tenter la traversée vers l’Europe au péril de leur vie. TV5

Vivre entre quartiers chauds de Bujumbura
A Bujumbura, la crise politique laisse sentir un impact sur la liberté de mouvement des habitants. En cause, le comportement adopté par les habitants des quartiers pour ou contre le Président Pierre Nkurunziza. Deutsche Welle

Une grenade tue le militaire qui allait la lancer et deux civils au Burundi
Une grenade a tué mardi dans la ville de Ngozi, dans le nord du Burundi, un soldat qui allait la lancer sur la foule et deux civils, et blessé quatre personnes, a-t-on appris de sources administrative et hospitalière. Selon l’administrateur de Ngozi, Radjabu Songambere, un soldat du camp Ngozi s’est rendu mardi matin dans un endroit très fréquenté de la ville, avec deux grenades dans les mains. « Il a dégoupillé l’une des deux grenades, mais celle-ci lui a explosé dans les mains et l’a tué sur le champ, ainsi que le taxi-vélo qui le transportait, alors que cinq autres personnes ont été blessés », a annoncé à l’AFP le responsable administratif. VOA

Guinée: un procès pour détournement de fonds destinés à la lutte contre Ebola
Un membre de la Coordination nationale de la lutte contre l’épidémie Ebola est accusé d’avoir subtilisé 529 millions de francs guinéens, soit environ 60 000 euros. Y a-t-il eu gestion illégale des fonds alloués par les organisations internationales pour vaincre le virus ? Ce lundi 13 juin, le procureur a requis dix-huit mois de prison ferme contre le principal accusé, membre de la Coordination nationale, et cinq ans de prison contre un employé du ministère de la Santé qui n’assistait pas au procès. RFI

L’Éthiopie agite la menace d’une « guerre totale » contre l’Érythrée
Après de violents combats frontaliers entre des militaires éthiopiens et érythréens dimanche 12 juin, Addis-Abeba n’exclut pas de déclencher une « guerre totale » contre son voisin si l’attitude de ce dernier ne change pas. « Nous avons la capacité de mener une guerre totale contre l’Érythrée, mais nous ne voulons pas le faire », a déclaré Getachew Reda, porte-parole du gouvernement éthiopien pendant une conférence de presse à Addis-Abeba. « Une guerre dépendra de l’attitude d’Asmara. […] J’espère qu’ils ne répéteront pas l’erreur de nous entraîner dans une guerre ouverte », a-t-il ajouté. Jeune Afrique

Erythrée et Ethiopie, les frères ennemis
Faut-il craindre une reprise des combats entre l’Ethiopie et l’Erythrée ? La question se pose sérieusement depuis que les autorités d’Asmara ont accusé, dimanche 12 juin, Addis-Abeba d’avoir perpétré une attaque à la frontière sud de l’Erythrée. L’Ethiopie a affirmé de son côté que les forces positionnées à la frontière n’avaient fait que se défendre et lancer une contre-offensive. Le Monde

Congo : le général Mokoko en garde à vue
Le général Jean-Marie Michel Mokoko n’est pas libre de ses mouvements. Il a été retenu par la Direction générale de surveillance du territoire (DGST), après sa comparution pour une convocation. Le général Jean-Marie Michel Mokoko, candidat malheureux à la présidentielle du 20 mars « n’est pas retourné chez lui », a dit à VOA Afrique Guy Romain Kinfoussia, vice-président et porte-parole de la plateforme Frocad-UDC. Il avait comparu devant la Direction générale de surveillance du territoire (DGST) à 11h, heure locale. VOA

Les rebelles nigérians acceptent un dialogue sous condition
Les rebelles qui sabotent des installations pétrolières au Nigeria se sont dits prêts à un dialogue avec le gouvernement, tout en menaçant de s’attaquer à des personnes. Les Vengeurs du delta du Niger (NDA) avaient rejeté dans un premier temps une offre de pourparlers avancée par Abuja la semaine dernière. Mais dans un message posté lundi sur leur site web, ils réclament la désignation de « médiateurs indépendants » issus des pays des multinationales pétrolières pour l’ouverture d’un éventuel dialogue. Ceci constitue la seule manière d’assurer qu’un « vrai dialogue » débouche sur « une solution et une paix durable », ajoute le message. VOA

Au moins 17 personnes capturées par la rébellion ougandaise en Centrafrique
L’Armée de résistance du Seigneur (LRA pour Lord’s Resistance Army) auraient enlevées au moins 17 personnes dans l’est de Centrafrique. Une nouvelle attaque de la LRA a secoué l’est de Centrafrique. Au moins 17 personnes auraient été enlevées par la rébellion ougandaise. Le point avec notre correspondant, Freeman Sipila, à Bangui pour VOA Afrique. VOA

La Tunisie : ce pays qu’il ne faut pas oublier
L’accord historique sur l’Iran – et il l’est – et la fin heureuse de la négociation sur la Grèce – l’avenir dira si cet accord était vraiment réaliste – ne doivent pas faire oublier la Tunisie. Il y a urgence à se soucier de ce petit pays de 11 millions d’habitants, maillon faible du Maghreb, à quelques heures de bateau de l’Italie. La Tunisie est la porte d’entrée de l’État islamique (EI) en Afrique du Nord. Que ce pays flanche, et ses deux voisins occidentaux, l’Algérie et le Maroc, n’en sortiront pas indemnes. L’Europe sera, elle aussi, secouée par ricochet (menaces djihadistes et arrivée de nouveaux réfugiés). Le Point

Mali : près de Douentza, Imghads et Peuls ne veulent pas « se partager » le territoire
Que s’est-il passé le 11 juin à Tiofol Ngoradji, un village situé à l’est de Douentza, dans le centre du Mali ? Comme souvent dans cette région désertée depuis plusieurs années par les autorités et les ONG, les sources sont multiples, contradictoires et intéressées. Une chose est sûre : il n’y a pas eu huit à dix morts, comme annoncé dans un premier temps dans la presse. Plusieurs interlocuteurs assurent qu’il n’y a pas eu un seul mort, et qu’il n’y aurait eu qu’un à trois blessés. Trois hommes seraient cependant portés disparus. Jeune Afrique

Guinée : après un discours d’Alpha Condé, le RPG connaît des remous
Deux cadres du RPG Arc-en-ciel ont été exclus du parti au pouvoir après avoir réagi dans une lettre ouverte à des propos tenus par Alpha Condé lors de la célébration du 25e anniversaire de son retour d’exil. Explications. En Guinée, le parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel, traverse une mauvaise passe. Son bureau politique national a exclu, ce samedi 11 juin 2016, deux de ses cadres militants : Ousmane Kaba, député du parti et ancien ministre conseiller à la présidence de la République et Alhousseny Makanéra Kaké, ancien ministre de la Communication, devenu très critique envers Alpha Condé depuis son départ du gouvernement. Jeune Afrique

Au Burkina Faso, les boulangers poursuivent leur mouvement de grève
Au Burkina Faso, les employés des boulangeries sont en grève depuis une semaine. Ils réclament la signature d’une convention collective et une augmentation des salaires. Le mouvement de protestation s’est étendu à pratiquement tout le pays. Depuis jeudi 9 juin, les habitants de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, sont privés de pain en raison d’une grève des employés des boulangeries. France 24

Gabon : trafic de bois à grande échelle
D’importantes quantités d’espèces forestières protégées sont coupées et vendues clandestinement sur le marché asiatique notamment, selon Brainforest, une organisation non gouvernementale représentée au Gabon. Elle affirme que des cadres de l’administration gabonaise seraient impliqués dans ce trafic. L’exploitation du bois est la deuxième ressource économique du Gabon. Des espèces comme l’okoumé ou le « kevazingo » sont les bois préférés des exploitants forestiers, qui les exportent vers l’Asie, la France et d’autres pays d’Europe et d’Afrique.  BBC

La fortune du clan Sassou-Nguesso dans le viseur de la justice américaine
En plus du dossier des « biens mal acquis » qui vise le président congolais Denis Sassou-Nguesso et ses proches à Paris, une autre affaire inquiète Brazzaville. Cette fois, c’est entre les Etats-Unis et la France que se déroule l’offensive judiciaire de l’homme d’affaires anglo-libanais né au Nigeria, Mohsen Hojeij, 60 ans, actionnaire majoritaire de la société de BTP Commissions Import Export (Commisimpex) qui fut l’un des plus grands groupes privés du Congo. Cette société est détenue à 89 % par M. Hojeij, le reste du capital étant entre les mains d’un associé américain, John Grosso. Le Monde

La Gambie interdit musique, chant et danse durant le ramadan
« Au moment où la communauté musulmane observe le mois saint de ramadan, le bureau de l’inspecteur général de la police informe la population que toutes les cérémonies et festivités impliquant des percussions, de la musique et de la danse sont interdits de jour comme de nuit », selon un communiqué publié par la police dès le début du ramadan, la semaine dernière. « La population respecte l’interdiction et jusqu’à présent personne n’a été arrêté pour l’avoir enfreinte », a déclaré, lundi 13 juin, à l’AFP le porte-parole de la police, Lamin Njie. Le Monde



Photo: Adam Jones