Revue de Presse du 14 décembre 2017

Une attaque-suicide contre des policiers fait au moins 17 morts
Un attentat-suicide a été perpétré, jeudi 14 décembre, dans une école de police à Mogadiscio, faisant au moins 17 morts, selon le dernier bilan de la police. « Un homme portant une ceinture d’explosifs est entré dans le camp déguisé en policier et s’est fait exploser », a déclaré un officier de police, Mohamed Abdulle, laissant entendre qu’il y avait de nombreuses victimes sans pouvoir fournir de bilan plus précis dans l’immédiat. Selon des témoins, les policiers s’étaient rassemblés pour leur parade matinale, massés sur une place ouverte, quand le kamikaze est arrivé. « Les secouristes travaillent encore à évacuer les victimes », a déclaré M. Abdulle. Le site attaqué est la plus importante école de police de Somalie. Le Monde

Emmanuel Macron obtient un soutien accru pour le G5 Sahel
Sortir du tête-à-tête entre la France et les pays sahéliens, et aller vite. Convoquée mercredi 13 décembre par le président Emmanuel Macron, la réunion de soutien au G5 Sahel aura tenu les objectifs fixés par l’Elysée. La force conjointe antiterroriste constituée par le Tchad, le Niger, le Mali, le Burkina Faso et la Mauritanie devrait rapidement recevoir un soutien politique et financier accru. Arrivés en fin de matinée au château de La Celle-Saint-Cloud (Yvelines) sous une pluie glaciale, les présidents Ibrahim Boubacar Keïta (Mali), Roch Kaboré (Burkina Faso), Idriss Déby (Tchad), Mahamadou Issoufou (Niger) et Mohamed Ould Abdelaziz (Mauritanie) se sont entretenus avec le chef de l’Etat français pendant plusieurs heures. Etaient également présents des représentants de l’Union européenne (UE), de l’Union africaine (UA), les chefs des gouvernements belge et italien, la chancelière allemande, Angela Merkel, et des représentants des Etats-Unis, de l’Arabie saoudite et des Emirats arabes unis. Le Monde

Sommet G5 Sahel: de nouveaux contributeurs pour passer à la vitesse supérieure
Une réunion sur le G5 Sahel s’est tenue ce mercredi 13 décembre à la Celle-Saint-Cloud, en banlieue parisienne. Les cinq chefs d’Etat des pays sahéliens ont été invités par le président Emmanuel Macron. L’objectif : accélérer la mobilisation internationale autour de cette force conjointe de lutte contre le terrorisme dans le Sahel. Avec au cœur des préoccupations, la question d’un financement durable de cette force. RFI

RDC: prison à vie pour 11 miliciens accusés de viols de masse sur des fillettes
La cour militaire de Kavumu, dans l’est de la RDC a rendu son verdict, mercredi 13 décembre : le député provincial Frédéric Batumike et dix de ses miliciens ont été condamnés à la prison à vie. Ils ont été reconnus coupables de crime contre l’humanité pour le meurtre et le viol d’une quarantaine de jeunes enfants entre 2013 et 2016. Deux autres miliciens ont été condamnés à deux ans de prison ; six ont été acquittés. Un procès très symbolique puisque les auteurs de crimes sexuels jouissent le plus souvent d’une totale impunité dans le pays. De même, les élus sont rarement inquiétés par la justice. Pour les parties civiles, les victimes et leurs familles, c’est le soulagement. RFI

Affrontements entre l’armée camerounaise et des terroristes dans le Sud-Ouest 
L’armée camerounaise a affronté jeudi matin vers 8 heures les terroristes en zone anglophone. L’affrontement a eu lieu dans le Sud-Ouest, précisément au lieu dit Dadji, encablures de Mamfé, à 371 kilomètres de Yaoundé, capitale du Cameroun. L’unité d’élite camerounaise, le Bataillon d’intervention rapide Bir, déployée sur le terrain est parvenue à neutraliser les assaillants. Ce sont  » les terroristes qui ont été tous neutralisés », a commenté le chef de la division de la communication de l’armée, Colonel Didier Badjeck. Le bilan est lourd chez les assaillants. VOA

Cameroun : duel en sourdine au SDF
La primaire du parti d’opposition, le Social Democratic Front (SDF, opposition) se tiendra en octobre 2018. Tout se jouera entre deux candidats : Joshua Osih et John Fru Ndi. À moins d’un an de la présidentielle d’octobre 2018, le Social Democratic Front (SDF, opposition) se cherche un candidat, qu’il devrait choisir lors de son congrès en février. Deux prétendants s’affrontent : Joshua Osih, qui s’est laissé convaincre par la jeune garde du parti, et John Fru Ndi, l’inamovible patron du mouvement. Selon nos sources, ce dernier n’a pas renoncé à briguer une nouvelle fois la présidence du Cameroun. Jeune Afrique

Armes russes en Centrafrique: Washington, Paris, Londres demandent plus d’informations
Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont demandé à la Russie davantage d’informations sur une fourniture d’armes russes à l’armée centrafricaine, sans toutefois s’opposer à leur livraison, ont indiqué mercredi des diplomates. Une décision à ce sujet qui revient à accorder à Moscou une exemption à l’embargo sur les armes imposé à la Centrafrique depuis 2013 était sous procédure de silence à l’ONU jusqu’à 20H00 GMT. Elle n’a pas été rompue par Washington, Paris et Londres mais ces trois capitales ont demandé des renseignements complémentaires à la Russie, selon des diplomates. « Nous avons demandé davantage d’informations sans nous opposer à cette demande », a expliqué l’un d’eux. Slate

Côte d’Ivoire : des proches de Guillaume Soro intègrent la nouvelle direction du RDR
Trois mois après la nomination d’Henriette Diabaté à la tête du Rassemblement des républicains (RDR), la mise en place de la nouvelle direction du parti au pouvoir se poursuit. Les noms des secrétaires généraux adjoints ont été dévoilés mercredi. Cette liste de 56 personnalités comprend plusieurs proches de Guillaume Soro. Nommé mi-novembre vice-président du parti chargé de la région du Tchologo, le président de l’Assemblée nationale voit donc cinq membres de sa garde rapprochée le rejoindre : Sidiki Konaté (chargé des relations avec les communautés), Alain Lobognon (chargé de la prospection et de l’innovation), Affoussiata Bamba Lamine (citoyenneté et intégration), Celestine Tazere Olimbe (société civile) et Issiaka Fofana, l’ex-DG de la Lonaci limogé en juillet (relations avec les groupes sociaux professionnels). Tous ont déjà occupé des fonctions au sein du RDR. Jeune Afrique

Algérie : comment un amendement de loi sur le tamazight a rallumé la contestation en Kabylie
Depuis quelques jours, cette région historiquement frondeuse proteste contre le rejet par la majorité présidentielle d’une proposition de loi visant à promouvoir l’identité berbère. État des lieux. C’est l’amendement qui a mis le feu aux poudres. Un mouvement de contestation a touché plusieurs villes et villages de Kabylie à cause du rejet par l’Assemblée nationale algérienne (APN) d’un amendement visant à promouvoir la langue et la culture berbère (le tamazight). Point d’orgue de cette colère citoyenne, des manifestations ont drainé lundi 11 décembre des dizaines de milliers de personnes à Tizi Ouzou, Béjaia et Bouira, les trois principales villes de Kabylie. À Bouira, 120 km à l’Est d’Alger, des heurts opposent depuis trois jours des manifestants à des dispositifs anti-émeutes, alors que l’université est fermée. Mercredi 13 décembre, les affrontements se sont propagés à plusieurs quartiers de la ville, contribuant à entretenir davantage la tension en Kabylie, connue pour être une région frondeuse. Jeune Afrique

Angola : passe d’armes entre Lourenço et Dos Santos
Le grand ménage engagé par le nouveau président angolais Joao Lourenço contre les intérêts de son prédécesseur Jose Eduardo dos Santos suscite des tensions au sommet du pays. Les deux hommes se sont livrés à une passe d’armes publique inédite. Jusque-là silencieux, Jose Edardo Dos Santos, toujours chef du MPLA, le parti au pouvoir, est sorti de sa réserve pour adresser un conseil de modération au nouveau chef de l’Etat. « Les changements sont nécessaires mais ils ne devraient pas être aussi radicaux », a-t-il déclaré à une réunion du bureau politique du parti. BBC

Washington condamne les meurtres en Éthiopie
Dans une déclaration condamnant les violences, l’ambassade des États-Unis a appelé les autorités éthiopiennes à respecter les droits de tous les citoyens. Quinze personnes ont été tuées dimanche par les forces de sécurité au cours d’une manifestation accusant la police d’avoir tué une personne, selon le porte-parole de la région Oromia, Addisu Arega.  »Les soldats ont commencé à tirer sur toutes les personnes qui étaient dans la rue « , a déclaré à la BBC, Sufian Usman, un habitant de la ville. Un autre résident qui se trouvait à l’hôpital a dit avoir compté jusqu’à 20 cadavres, dont un enfant de 10 ans, un père et son fils. BBC

Égypte : le mirage d »une nouvelle capitale pharaonique
France 24

Les alliés du Tchad risquent « d’encourager l’instabilité »
Les puissances alliées du Tchad, comme la France ou les Etats-unis, qui s’appuient sur le pays pour lutter contre le jihadisme en Afrique, risquent « d’encourager l’instabilité politique et la violence » en soutenant le régime tchadien, estime un rapport d’un centre de recherches américain. « Aujourd’hui, grâce à la capacité militaire du Tchad, la France et les Etats-Unis considèrent Idriss Déby (le président tchadien, ndlr) comme un allié crucial », mais ils risquent « d’encourager l’instabilité politique et la violence qu’ils veulent pourtant freiner », selon cette étude de l’United States Institute of Peace (USIP)transmise mercredi soir à l’AFP. « Les alliés du Tchad doivent être conscients que soutenir un dirigeant autoritaire qui s’est maintenu au pouvoir pendant vingt-sept ans grâce à des élections truquées, à la cooptation et à la répression des opposants politiques peut s’avérer une stratégie risquée et peu viable », estiment les chercheurs Marielle Debos et Jérôme Tubiana, auteurs de ce rapport, TV5

Le Zimbabwe ordonne l’évacuation des fermes occupées illégalement
Le nouveau ministre de l’Agriculture du Zimbabwe a ordonné jeudi l’évacuation des occupants illégaux d’exploitations agricoles qui appartenaient à des fermiers blancs, près de deux décennies après leur confiscation manu militari par l’ex-président Robert Mugabe, a rapporté un média d’Etat. « Tous ceux qui se sont ou ont été installés illégalement sur ces terres doivent quitter les lieux », a déclaré le nouveau ministre de l’Agriculture, Perence Shiri, au quotidien gouvernemental zimbabwéen The Herald. « Seuls les personnes détenant un document officiel attestant de l’occupation des terres ou celles qui ont reçu légalement des terres pourront rester et se concentrer sur la production », a-t-il précisé. VOA

Un guide pour lutter contre l’égo trip humanitaire en Afrique
Comment se comporter sur les réseaux sociaux lorsqu’on est volontaire dans une ONG en Afrique ? Comment éviter de véhiculer des stéréotypes ? Le fond d’assistance international des étudiants et chercheurs norvégiens (SAIH) a la réponse. Dans un petit guide récemment publié sur internet, l’organisation met en garde contre les clichés du « white savior » ou « sauveur blanc » avec humour. RFI



Photo: Adam Jones