Revue de Presse du 13 juin 2018

Centrafrique : « L’acquittement de Jean-Pierre Bemba est un choc pour les victimes et un échec pour la CPI »
Vendredi 8 juin, trois juges sur cinq de la chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) décidaient l’acquittement de Jean-Pierre Bemba. Ils déchiraient ainsi le jugement en première instance qui avait condamné le chef de guerre et homme politique congolais à dix-huit ans de prison pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre. Ces crimes ont été commis par les troupes de Bemba envoyées se battre en 2002 en Centrafrique, en soutien à un régime vacillant confronté à une rébellion. Le Monde

Cameroun : Amnesty dénonce une escalade des violences
C’est une spirale de violence sans précédent en régions anglophones du Cameroun que décrit Amnesty International dans son dernier rapport paru le 12 juin. Meurtres de militaires, actes de tortures commis sur des civils, écoles incendiées, agressions contre des enseignants, arrestations arbitraires, la liste n’est pas exhaustive. L’ONG dit s‘être appuyée sur des entretiens approfondis de 150 victimes et témoins avant d‘établir ce rapport intitulé “une tournure tragique, violences et atteintes aux droits humains dans les régions anglophones du Cameroun”. Africa News

Nigeria: Le sénateur Joshua Dariye coupable de détournement de fonds
Les faits auraient été commis entre 1999 et 2007 lorsqu’il était gouverneur de l’Etat du plateau. Il lui est reproché d’avoir encaissé personnellement et au profit de son parti environ 1,16 milliard de nairas détournés d’un fonds environnemental. Joshua Dariye a été mis en accusation pour la première fois en 2007 pour 23 chefs d’inculpation. Le juge de la Cour fédérale Adebukola Banjoko l’a également condamné à deux ans de prison pour abus de confiance. BBC

RDC: le nouveau code minier bouscule le secteur
La semaine minière de RDC s’ouvre ce mercredi 13 juin à Lubumbashi, dans le Haut-Katanga (sud-est du pays). Pendant trois jours, les principaux acteurs du secteur se retrouvent pour une foire-exposition et des conférences. Il y sera notamment question du nouveau code minier, promulgué en mars dernier et qui vient tout juste d’entrer en application. Il prévoit une importante augmentation des taxes imposées aux industriels qui, par conséquent, s’interrogent sur leur stratégie. RFI

RCA: 38 anti-balakas arrêtés en RDC vont être extradés vers Bangui
Ils avaient été arrêtés il y a un mois en RDC. Les 38 membres d’un groupe anti-balakas de Bangassou, dans le sud-est de la RCA, dont leur chef Pino-Pino, qui avaient fui de l’autre côté de la frontière seront prochainement extradés vers Bangui, et cela dans l’optique d’une session criminelle qui doit se tenir dans quelques semaines. Certains pourraient être jugés par la CPS, explique au micro de RFI le ministre centrafricain de la justice Flavien Mbata. RFI

Mali: l’armée annonce avoir « neutralisé 10 terroristes » dans le centre
L’armée malienne a annoncé mardi avoir « neutralisé 10 terroristes » dans le centre du Mali, région particulièrement touchée par les violences jihadistes, souvent mêlées à des conflits intercommunautaires. Lors d’un « accrochage » à Karakindé, dans la région de Mopti, les militaires maliens ont « neutralisé 10 terroristes, récupéré de l’armement, des engins explosifs et autres matériels de guerre », selon un communiqué du ministre de la Défense, Tiéna Coulibaly. Le ministre félicite l’armée et « invite les populations à continuer d’apporter leur soutien et leur appui aux forces de défense et de sécurité, singulièrement dans la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes ». TV5

Burkina : l’abolition de la peine de mort a été « précipitée pour permettre l’extradition de François Compaoré »
C’est ce qu’affirme le Congrès pour la démocratie et le Progrès (CDP), à la veille de l’audience qui doit se tenir à Paris mercredi 13 juin pour examiner la demande d’extradition de François Compaoré. Pour le CDP, l’abolition de la peine de mort a été « accélérée » pour « répondre aux interrogations de la justice française ». C’était l’un des gages des avocats de l’État lors l’audience de la demande d’extradition de François Compaoré, devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris le 28 mars. C’est chose faite depuis le 31 mai : la peine de mort est abolie au Burkina. Jeune Afrique

Putsch manqué au Burkina Faso: des accusés privés d’avocats, le procès suspendu
Le procès du coup d’État de septembre 2015 où comparaissent notamment le général Gilbert Dienderé, ex-chef d’état-major particulier de Blaise Compaoré, et Djibrill Bassolé, ancien ministre des Affaires étrangères a repris ce mardi 12 juin avant d’être suspendu jusqu’à jeudi pour permettre au tribunal de délibérer sur une requête de renvoi. Ce qui devait être le début de l’interrogatoire des accusés a tourné à un échange tendu autour de l’absence d’avocats de certains accusés. RFI

Plus de 900 migrants débarquent en Sicile, au lendemain du départ de l' »Aquarius »
Plus de 900 migrants qui se trouvaient à bord d’un navire des gardes-côtes italiens ont débarqué mercredi matin dans le port sicilien de Catane, a rapporté un photographe de l’AFP. Ces arrivées interviennent au lendemain du départ vers l’Espagne du navire humanitaire Aquarius de l’ONG française SOS Méditerranée, qui était resté avec 629 immigrés à bord en stand-by pendant plus de 72 heures, l’Italie et Malte ayant refusé de lui ouvrir leurs ports. La majeure partie des 900 migrants débarqués à Catane sont des Erythréens. Le bateau transportait également environ 200 mineurs, dont le plus petit est un bébé de trois mois, a précisé l’ONG Save the Children. Quelque 800 de ces migrants seront transférés dans d’autres régions italiennes, a précisé la préfecture de police locale. La Libre

A Madagascar, les manifestants déçus par le nouveau gouvernement
« Monstre à sept têtes », « recyclage d’anciens ministres », « ministres corrompus redoublants »: le gouvernement d’union nationale censé sortir Madagascar de la crise politique a déçu les partisans de l’opposition réunis sur la place du 13-Mai à Antananarivo. Ce mardi, le rassemblement quotidien y a commencé plus tard qu’à l’accoutumée, comme si les manifestants digéraient encore la nomination la veille de la nouvelle équipe. Elle a finalement rassemblé quelques milliers de personnes, dépitées. « Pas besoin de ministres redoublants », résume une grande banderole déployée par la foule. TV5

Ethiopie: le Premier ministre réforme à tout-va, un exercice risqué
Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, en poste depuis à peine deux mois, a pris le monde de court en annonçant des réformes majeures au risque, selon les analystes, de susciter de faux espoirs dans la population et de s’aliéner une partie de l’establishment. M. Abiy, 41 ans, a ordonné la libéralisation de pans entiers de l’économie du deuxième pays le plus peuplé d’Afrique, décidé de mettre un point final au différend avec l’Érythrée et opéré un important remaniement de responsables sécuritaires. « Ma crainte, c’est qu’il aille trop vite, dans un pays qui ne dispose pas des garanties institutionnelles pour mettre en œuvre ces réformes », a expliqué à l’AFP Awol Allo, spécialiste de l’Éthiopie et enseignant à l’université de Keele en Angleterre. TV5

Guinée équatoriale : un dialogue politique prévu en juillet
Des équato-guinées vont se retrouver en juillet pour parler de la marche de leur pays. Le président Théodoro Obiang Nguema a annoncé mardi, la convocation d’un dialogue politique. Au centre de ces retrouvailles, la préservation de la paix et le développement économique du pays. Ce dialogue est en fait une invite lancée à la diaspora du pays de rentrer en Guinée équatoriale afin de trouver des stratégies globales et inclusives selon les termes utilisés par Malabo. Plusieurs équato-guinéens vivent en exil. Parmi eux des acteurs politiques, opposés au régime en place dans leur pays. Le cas de Severo Moto Nsa, l’exilé d’Espagne qui a même formé un gouvernement. Africa News

Victime des attaques islamistes, le nord du Mozambique en état de siège
C’était une bourgade paisible de l’extrême nord du Mozambique. Sans nom et sans histoires. Jusqu’à ce que la semaine dernière, les « islamistes » la prennent pour cible et y sèment la mort et la destruction. Depuis, Macomia vit en état de siège. « On ne dort plus », confie cet habitant qui tait son nom par peur des représailles. « On reste éveillés toute la nuit pour se défendre, on ne sait pas quand ils vont s’en prendre à nos maisons ». Pour toute protection, il arbore fièrement un arc et quelques flèches de bois taillés de sa main. « Je défends ma famille contre ses sales types », assure l’homme, « si j’en touche un avec une flèche, il mourra car j’y ai mis du venin de serpent ». Son arme artisanale paraît bien dérisoire face à la foudre qui s’est abattue sur la région. TV5

Football : le Maroc n’organisera pas la Coupe du monde 2026
Face à la candidature du trio USA-Canada-Mexique, le Maroc espérait créer la surprise jusqu’à la dernière minute. Il a finalement perdu dans la dernière ligne droite. C’est la cinquième candidature ratée pour le royaume. Le pays aurait été le deuxième pays africain à accueillir la coupe du Monde, après l’Afrique du Sud en 2010. Avec seulement 65 votes en sa faveur, le pays se place loin derrière le trio États-Unis-Canada-Mexique, qui a récolté 134 votes. Jeune Afrique



Photo: Adam Jones