Revue de Presse du 13 janvier 2017

Mali : arrestation du cerveau présumé de l’attaque de Grand-Bassam, selon RFI
Les forces françaises de l’opération Barkhane ont arrêté dans le nord du Mali le présumé cerveau de l’attaque meurtrière de Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire, rapporte RFI. Paris et Bamako n’ont pas officiellement confirmé l’information. Le cerveau présumé de l’attaque meurtrière du 13 mars 2016 contre la station balnéaire de Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire, a été arrêté dans le nord du Mali par les militaires français de l’opération Barkhane, indique Radio France international (RFI), citant une source proche du dossier. L’information n’a été confirmée ni par l’armée française ni par les autorités maliennes. France 24

Sahel : l’armée française déclare avoir tué ou capturé près de 150 terroristes en 2016
Au cours de l’année 2016, les forces françaises au Sahel ont tué ou capturé près de 150 « terroristes » au Sahel et saisi plus de six tonnes de munitions et explosifs, d’après le bilan dressé ce jeudi par le porte-parole des armées, le colonel Patrik Steiger. D’ordinaire, l’armée française communique peu sur le nombre de combattants « neutralisés ». C’est donc de manière assez inhabituelle qu’elle a dressé ce jeudi le bilan de son action en 2016 dans la région du Sahel. « La force Barkhane a mis hors de combat ou remis aux autorités locales près de 150 terroristes et saisi plus de six tonnes de munitions, explosifs et produits divers », a déclaré le colonel Patrik Steiger lors du point de presse hebdomadaire de la Défense. Jeune Afrique

Un des commanditaires de l’attentat de Ouagadougou a joint le commando avec un numéro de téléphone syrien
Un des commanditaires de l’attentat de Ouagadougou, qui a fait 30 morts le 15 janvier 2016, a envoyé un message au commando avec un numéro de téléphone syrien, a affirmé jeudi la procureure de Ouagadougou, soulignant toutefois que le message ne provenait pas forcément de ce pays. Le 15 janvier 2016, un commando de trois assaillants a attaqué avec des armes automatiques des bars et hôtels du centre-ville de la capitale burkinabè Ouagadougou, tuant 30 personnes, majoritairement des étrangers et faisant 71 blessés. Pendant l’attaque, le trio a « reçu un message d’un des commanditaires qui leur demandait si ça se passait bien, le nombre de morts et s’ils avaient un message particulier à lancer à l’attention de la population et à ceux qui font le jihad comme eux », a expliqué la procureure Maïza Sérémé dans un entretien accordé à l’AFP un an après l’attentat. VOA

Gambie: Crise postéléctorale – Le president Jammeh annonce une loi d’amnistie
Le président sortant Gambien, Yaya Jammeh, a fait une sortie télévisée, avant-hier, mardi soir pour s’adresser à son peuple. Dans son discours à la télévision nationale GRTS, il a invité les Gambiens se pardonner mutuellement. Mieux, donnant l’assurance d’une sortie pacifique de la crise postélectorale de la dernière présidentielle, il a annoncé son souhait de faire voter une loi d’amnistie à l’Assemblée nationale. La crise postélectorale en Gambie a pris une autre tournure mardi avec la sortie faite par le président Yahya Jammeh tard dans la soirée. Lors de son adresse à son peuple, à la télévision nationale GRTS, le président Jammeh a annoncé qu’il va recommander au ministre de la Justice de travailler avec l’Assemblée nationale pour «la rédaction d’un projet d’amnistie générale afin de veiller à ce qu’il n’y ait pas de chasse aux sorcières pour que nous puissions vivre dans un climat de confiance et de sécurité dans le cadre du mandat constitutionnel». Selon lui, il va signer un décret ordonnant que personne ne soit arrêtée ou poursuivie en raison d’actes commis entre le 1er novembre 2016 et le 31 janvier 2017. allAfrica

Le Nigeria accorde l’asile à Yahya Jammeh
Les députés nigérians ont approuvé une motion autorisant le président Buhari à offrir l’asile politique au dirigeant gambien Yahya Jammeh s’il accepte de céder le pouvoir à son adversaire Adama Barrow, vainqueur de la présidentielle du 1er décembre 2016. Le porte-parole de la Chambre des représentants du Nigéria, Abdulrazak Namdas, avait confirmé plus tôt à la BBC que la motion sera examinée jeudi. M. Buhari doit mener vendredi une délégation de dirigeants de l’Afrique de l’Ouest à Banjul pour tenter de trouver une solution à cette crise. Le Nigeria a déjà accordé par le passé l’asile à un certain nombre de dirigeants africains, dont l’ancien chef de guerre et ex-président du Liberia, Charles Taylor. BBC

Gabon : un ancien ministre arrêté
Le Premier Ministre gabonais avait affirmé au cours de la cérémonie de présentation de vœux au chef de l’État, sa détermination à mettre fin à la corruption et à l’impunité. Mercredi, M. Ngambia a été entendu à la Direction générale des recherches (DGR) de la gendarmerie dans le cadre d’une enquête sur la gestion de l’argent public destiné aux travaux hydrauliques, selon plusieurs journaux. La presse a également fait état en début de semaine de l’incarcération de Blaise Wada, ancien responsable de projets hydrauliques sur Libreville. Étienne Dieudonné Ngoubou,ministre du Pétrole, a été démis de ces fonctions mercredi. BBC

Sommet de Bamako: Hollande a-t-il changé quelque chose à la politique africaine de la France?  RFI

Burkina: 1 an après l’attentat de Ouagadougou, où en est le système sécuritaire?
Le 15 janvier 2016 à 19h45, un commando de trois hommes mitraille la terrasse du restaurant le Capuccino, le bar Taxi Brousse, avant d’investir le Splendid Hôtel sur l’avenue Kwame N’krumah dans le centre de Ouagadougou au Burkina Faso, des établissements fréquentés principalement par des Occidentaux. Cette attaque revendiquée par Aqmi et sa katiba al-Mourabitoune a fait 30 morts dont les trois assaillants. Un an après, les commémorations se déroulent durant tout le week-end à Ouagadougou. Depuis un an, le pays a fait face à de nombreuses attaques, notamment contre les forces de défense dans le nord du pays. Le président Kaboré et son gouvernement ont lancé le chantier de la réforme du système de sécurité, mais les résultats se font attendre. RFI

Dialogue en RDC: la désignation et le profil du Premier ministre en question
En RDC, les négociations directes entre la majorité et l’opposition sous l’égide de l’Eglise catholique se poursuivent. Jeudi, les délégués se sont penchés sur le mode de désignation et le profil du Premier ministre ainsi que le format du gouvernement à mettre en place. Le Premier ministre sera désigné par le rassemblement des forces acquises au changement. Son profil est celui défini dans la Constitution. Les délégués des différentes composantes sont tombés également d’accord sur le format du gouvernement : quarante-six personnes dont trente-sept titulaires. Cependant, les discussions ont achoppé sur le nombre des candidats à présenter au président de la République pour le poste de Premier ministre. RFI

Des hommes armés tentent de prendre le contrôle de trois ministères en Libye
Des hommes armés ont tenté jeudi de prendre le contrôle de trois ministères à Tripoli, sans succès, selon un porte-parole du gouvernement libyen d’union nationale (GNA), seul reconnu par la communauté internationale. Des forces loyales à un homme politique libyen, Khalifa Ghweil, qui refuse de reconnaître l’autorité du GNA ont essayé « sans succès » de s’emparer des ministères du Travail et des Martyrs et disparus, a déclaré à l’AFP le porte-parole du GNA Ashraf Al-Thulthi faisant état d' »escarmouches » entre les assaillants et les forces pro-GNA. Selon lui, ces « forces hors la loi » sont également entrées dans un local vide du ministère de la Défense « avant de le quitter peu après ». VOA

Côte d’Ivoire: tirs à Bouaké avant la visite du ministre de la Défense
Les militaires qui s’étaient mutinés à Bouaké, deuxième ville de Côte d’Ivoire (centre) la semaine dernière, ont tiré en l’air dans la nuit de mercredi à jeudi et dans la matinée, pour maintenir « la pression », a constaté un journaliste de l’AFP. Ces tirs, qui avaient cessé jeudi en fin d’après-midi, sont intervenus à la veille de la visite du ministre de la Défense Alain-Richard Donwahi, qui devrait apporter les promesses du gouvernement et mettre un point final à la mutinerie. « Nous attendons notre argent demain. Ce qui compte c’est l’argent », a déclaré l’un des mutins à l’AFP, soulignant qu’ils « mettaient la pression » pour « rappeler en haut lieu ce qui a été convenu ». TV5

La vie à Bamako, au rythme des SMS d’alerte et des « conseils aux voyageurs »
A Bamako, les expatriés que nous sommes ont vécu une période particulièrement stressante en 2012 et 2013, avec le putsch et l’occupation progressive du nord du pays par les combattants de retour de Libye, puis par les djihadistes. Grâce à l’intervention française de la force Serval en janvier 2013, la situation s’est calmée au sud du pays et notamment à Bamako. le Monde

UA: Mohamed VI sera au prochain sommet
Le royaume chérifien réintégrera à cette occasion l’instance continentale, selon le chef du gouvernement marocain désigné Abdelilah Benkirane. « Le roi ira à Addis Abeba pour défendre l’entrée du Maroc à l’Union africaine », a déclaré à la presse M. Benkirane. Le Maroc avait annoncé en juillet sa volonté de réintégrer l’organisation panafricaine, qu’il avait quittée en 1984 pour protester contre l’admission de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) proclamée par le Front Polisario au Sahara occidental, un territoire que Rabat considère comme sien. Depuis, le pays mène une vaste offensive diplomatique pour baliser le terrain à ce retour, et le roi Mohammed VI a enchaîné les tournées diplomatiques en Afrique, notamment au Rwanda, en Tanzanie, au Gabon, au Sénégal, en Ethiopie ou encore à Madagascar. BBC

Zuma veut une femme à la tête de l’ANC
« Il n’y a plus de discussion au sein de l’ANC pour savoir si une femme peut ou non occuper un poste à hautes responsabilités », a déclaré M. Zuma dans une interview accordée mercredi soir à plusieurs radios du groupe audiovisuel public SABC. Une déclaration qui semble être un soutien implicite à Nkosazana Dlamini-Zuma, son ancienne épouse, pressentie pour ce poste considéré comme un tremplin pour la présidence. « On a eu cette discussion dans le passé et le parti a conclu qu’à partir du moment où cette personne a les qualités requises pour diriger le mouvement, cela ne pose aucun problème. L’ANC est prêt pour cela, et l’est depuis un certain temps », a-t-il ajouté, cité par le quotidien The Times. BBC

La nouvelle guerre mondiale contre l’aide humanitaire
Si vous travaillez dans une organisation humanitaire britannique depuis quelques années, vous avez sans doute remarqué l’apparition d’un nouveau risque dans votre cadre logique : « et si le Daily Mail s’en prend à mon projet ? » Le Daily Mail (et son pendant hebdomadaire, le Mail on Sunday) n’est pas le plus lu, il n’est soumis à aucun contrôle et il n’a aucune connaissance du secteur humanitaire, mais il adore attaquer tout ce qui s’apparente à des pauvres profitant de l’argent des contribuables britanniques. Peu importe qui sont ces pauvres : le Mail est un grippe-sou qui ne fait pas dans la discrimination et cherche à arracher le moindre centime à quiconque ne lui plaît pas. IRIN



Photo: Adam Jones