Revue de Presse du 12 mai 2017

Côte d’Ivoire : les mutins présentent leurs excuses, des tirs entendus à Bouaké
Dans une déclaration retransmise jeudi soir à la télévision nationale, un militaire présenté comme le porte-parole des 8 400 soldats qui s’étaient mutinés dans les casernes ivoiriennes début janvier a présenté en leurs noms des « excuses », avant d’affirmer qu’ils renonçaient « définitivement à toute revendication d’ordre financier ». Quelques heures plus tard, des tirs de sommation effectués par des militaires mécontents ont été entendus à Bouaké. « Nous présentons nos excuses pour les différentes situations malheureuses que nous avons connues », a affirmé le sergent Fofana, indiquant parler « au nom des 8 400 » mutins, lors d’une déclaration enregistrée au palais présidentiel et retransmise dans la soirée du jeudi 11 mai à la télévision nationale. Jeune Afrique

Un pacte international de sécurité conclu pour aider la Somalie
Le nouveau président somalien a conclu, jeudi, avec la communauté internationale un pacte de sécurité afin d’aider le pays à lutter contre les islamistes shebab, contre la famine et relancer l’économie. Le nouveau président somalien, Mohamed Abdullahi Mohamed, a salué « un jour historique pour la Somalie » après la conclusion, jeudi 11 mai, à Londres, d’un pacte de sécurité pour le pays. France 24

Terrorisme: le Tchad, le Niger et le Mali signent une convention judiciaire
Face aux menaces terroristes, le Mali, le Niger et le Tchad ont décidé de s’unir en signant une convention judiciaire à Niamey, ce jeudi 11 mai. Elle vise notamment à renforcer la sécurité et le contrôle aux frontières. Ce sont les trois ministres de la Justice du Niger, du Mali et du Tchad qui ont signé cette convention de coopération judiciaire. Des « accords historiques », disent-ils, au moment où ces mêmes pays sont menacés par le terrorisme transfrontalier. RFI

Côte d’Ivoire: revirement des soldats mutins qui renoncent à leurs primes
La télévision nationale ivoirienne a diffusé jeudi soir 11 mai une cérémonie organisée mercredi au palais présidentiel. Les représentants des 8 400 soldats qui avaient semé le trouble dans toute la Côte d’Ivoire en janvier dernier y présentaient leurs excuses, acceptées par le président Ouattara. Surtout, les militaires annonçaient renoncer à toute revendication financière, alors qu’ils avaient réclamaient 12 millions de francs CFA de prime chacun. Des mutins qui semblent s’être mis au diapason d’un pays qui fait des économies de toutes parts et resserre ses budgets après la chute du cours du cacao. RFI

Chercher RDC: des cadres de l’UDPS enfermés dans le siège de ce parti à Kinshasa
L’entrée principale du siège de l’UDPS à Kinshasa était cadenassée jusque vendredi peu avant midi. Des policiers postés devant sont assis sur des chaises empêchant ainsi depuis jeudi 11 mai toute sortie aux cadres de ce parti qui se trouvent bloqués à l’intérieur. « Toute la direction politique de l’UDPS est bloquée là-bas », a déclaré Augustin Kabuya, porte-parole de l’UDPS interrogé par Radio Okapi peu avant midi. Refusant de citer les noms des personnes bloquées à l’intérieur du bâtiment « pour des raisons de sécurité », Augustin Kabuya reconnaît cependant la présence du secrétaire général du parti Jean-Marc Kabund. Radio Okapi

Soudan: premier gouvernement dirigé par un Premier ministre depuis 1989
Un nouveau gouvernement dirigé pour la première fois depuis près de 30 ans par un Premier ministre, a été formé au Soudan avec l’objectif ambitieux de régler la crise économique et les multiples conflits avec les rebelles. La formation de ce gouvernement a été annoncée jeudi tard le soir par Bakri Hassan Saleh, nommé le 1er mars Premier ministre par le président Omar el-Béchir qui garde néanmoins le pouvoir de nommer et limoger les ministres. La fonction de Premier ministre avait été supprimée en 1989 après le coup d’Etat ayant porté au pouvoir M. Béchir. En décembre 2016, les députés avaient voté en faveur du rétablissement du poste. VOA

Gambie: système judiciaire en panne face à la colère de victimes
Le système judiciaire en Gambie, longtemps accusé de servilité envers Yahya Jammeh, fait face à une forte pression de victimes de son régime réclamant justice après deux décennies de tortures, meurtres et disparitions forcées. Jammeh est parti en exil fin janvier, après plus de 22 ans à la tête du pays et après avoir contesté pendant six semaines sa défaite à la présidentielle de décembre face à Adama Barrow. Son régime est accusé de nombreuses violations de droits de l’Homme par des Gambiens et des ONG notamment. Des enquêtes sont en cours sur plusieurs dizaines de cas de disparitions forcées, ayant permis selon la police une dizaine d’arrestations, notamment au sein des « Junglers » (« Broussards »), considérés comme les escadrons de la mort pro-Jammeh. VOA

Centrafrique: un cinquième Casque bleu tué
L’ONU a annoncé jeudi la mort d’un cinquième Casque bleu en Centrafrique, trois jours après l’attaque d’un de ses convois par un groupe armé dans ce pays toujours très instable, où de nouveaux affrontements ont fait de nombreuses victimes. « Le Casque bleu marocain qui avait été porté disparu a maintenant été trouvé mort », a indiqué à la presse le porte-parole de l’ONU Stéphane Dujarric au siège à New York. Quatre soldats cambodgiens ont également été tués dans cette attaque, la plus meurtrière contre la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) depuis son déploiement en 2014 lors des combats entre groupes armés Séléka pro-musulmans et anti-Balaka majoritairement chrétiens. Slate

Burundi: Visite du vice-président chinois-Sordide bouée de sauvetage pour le régime de Bujumbura !
« C’est dans la tourmente que l’on reconnaît ses vrais amis ». C’est sans doute ce que se dit actuellement in petto le président burundais, Pierre Nkurunziza, qui, lâché de toutes parts par la communauté internationale, vit depuis près de deux ans comme un pestiféré. Car, échaudé par le coup d’Etat manqué du Général Godefroy Nyombaré, l’homme fort de Bujumbura a limité drastiquement ses déplacements hors du pays. Et des visites de très haut niveau, il en reçoit très peu dans son palais. Peut-être est-ce pour cette raison que le séjour du vice-président chinois, Li Yuanchao, est qualifié « d’historique » par le ministre burundais des relations extérieures. En tout cas, on le sait, cette visite du numéro deux des Chinois constitue une véritable bouée de sauvetage pour le régime de Nkurunziza qui, économiquement asphyxié par les sanctions européennes et américaines, ne sait plus où mettre la tête. Le Pays

Hollande l’Africain: un «goût d’inachevé»
Quel héritage lègue François Hollande à Emmanuel Macron sur les dossiers africains? Ce dimanche 14 mai, le président français quitte l’Elysée après cinq ans au pouvoir. Il souhaite une passation «simple, claire et amicale» avec son successeur. A son arrivée à l’Elysée, François Hollande connaissait très peu l’Afrique. Aujourd’hui, il y laisse une forte empreinte… tout en ressentant un «goût d’inachevé». RFI

Guinée-Bissau: l’ONU exhorte le président à nommer un nouveau Premier ministre
Le Conseil de sécurité de l’ONU, très inquiet du blocage politique en Guinée-Bissau, a exhorté jeudi le président Jose Mario Vaz à nommer un nouveau Premier ministre jouissant d’un large soutien politique. Dans un communiqué adopté à l’unanimité après une réunion à huis clos, le Conseil a dit être prêt à « prendre les mesures nécessaires pour répondre à la détérioration de la situation en Guinée-Bissau ». Ce petit Etat de l’ouest de l’Afrique traverse des turbulences politiques depuis la destitution en août 2015 par le président José Mario Vaz de son Premier ministre Domingos Simoes Pereira, chef du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC, au pouvoir), auquel appartient aussi M. Vaz. TV5

Algérie : « Les votes blancs ont été plus nombreux que ceux pour le FLN »
Les législatives algériennes du 4 mai se sont soldées par une victoire sans surprise des deux partis au pouvoir : le Front de libération nationale (FLN) et le Rassemblement national démocratique (RND), qui totalisent 264 sièges sur 462 à l’Assemblée populaire nationale (APN). Mais le scrutin aura surtout été marqué par une forte abstention et une explosion des votes blancs alors que 23 millions d’électeurs étaient appelés à se prononcer. L’expression « d’un marasme politique généralisé », explique le sociologue algérien Nacer Djabi, qui met en garde contre un régime qui donne l’impression « d’aller dans le mur ». Le Monde

Alliance politique au Zimbabwe pour battre Robert Mugabe
Il est la figure de l’opposition et elle est une ancienne proche de Robert Mugabe en rupture de ban. Malgré leurs différences, Morgan Tsvangirai et Joice Mujuru ont contracté, une improbable alliance politique avec l’ambition de faire tomber l’inamovible président âgé de 93 ans au pouvoir depuis presque trente ans. Annoncé formellement lors d’une conférence de presse le 19 avril, l’accord électoral fait encore l’objet de tractations pour en fixer les détails. « Ce grand rapprochement au sein d’une même force démocratique va donner de la confiance à notre peuple. Les discussions se passent très bien », assure à l’AFP Mme Mujuru dans le jardin de sa grande maison de la banlieue chic de Harare. Cette alliance s’est fixé pour objectif de battre en 2018 dans les urnes le président Mugabe, qui entend bien prolonger son règne sans partage. Malgré son âge, le plus vieux chef d’Etat en exercice de la planète a déjà été investi candidat du parti au pouvoir, la Zanu-PF. Le Monde

Ghana : lutte contre les chenilles légionnaires
Des milliers d’hectares de cultures ont déjà été détruits. Le gouvernement du Ghana envisage de déclarer un état d’urgence agricole dans le pays. Les chenilles légionnaires ont déjà infesté des fermes dans trois régions du Ghana. Plus d’un millier d’hectares de cultures de maïs et de cacao ont été détruits. Ces chenilles menacent plus de 100 millions de dollars d’investissement du gouvernement dans le secteur agricole. Selon la coordinatrice de l’Association des paysans du Ghana, Victoria Adongo, les chenilles légionnaires se répandent rapidement. BBC



Photo: Adam Jones