Revue de Presse du 12 décembre 2018

Au Togo, l’opposition réprimée à l’aube des législatives
Les élections législatives du 20 décembre auraient pu constituer la première étape du règlement de la crise politique togolaise. A l’approche de l’échéance, il semble clair que le scrutin risque au contraire de replonger le pays dans un cycle de violentes tensions. Quatre personnes ont été tuées depuis samedi à Lomé, la capitale, et Sokodé, la grande ville du Nord, dans des affrontements entre des partisans de l’opposition et les forces de l’ordre. La coalition des 14 partis d’opposition (C14) refuse de participer à ces élections qu’elle juge «biaisées». Selon la feuille de route établie par les médiateurs de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), la Commission électorale nationale indépendante, en charge de l’organisation du scrutin, devait en effet être composée d’autant de membres de la C14 que du parti au pouvoir. Or, cette instance paritaire n’est jamais entrée en fonction.  Libération

Elections en RDC : coups de feu et gaz lacrymogène pour disperser les partisans de Fayulu à Lubumbashi
Des partisans du candidat d’opposition Martin Fayulu ont été dispersés par la police près de l’aéroport de Lubumbashi où ils attendaient leur leader en campagne pour les élections prévues le 23 décembre en République démocratique du Congo. Plusieurs centaines de personnes avançant à pied ont reçu des gaz lacrymogènes et des jets d’eau chaude près de la barrière du parking marquant l’entrée dans l’enceinte de l’aéroport, a constaté un correspondant de l’AFP. Quelque temps avant, la police avait tiré plusieurs coups de feu pour disperser les militants du candidat d’opposition Martin Fayulu, rassemblés à la cité des jeunes (commune Kampemba), a rapporté le site congolais Actualité.cd.  Africa News

Rwanda-Afrique du Sud : rapprochement laborieux entre Kigali et Pretoria qui a rappelé son ambassadeur
Si elles se sont améliorées depuis quelques mois, les relations entre l’Afrique du Sud et le Rwanda peinent à se réchauffer durablement. Les points de friction, qui se cristallisent autour du cas de l’opposant en exil Kayumba Nyamwasa, viennent de conduire au rappel pour consultation du haut-commissaire sud-africain au Rwanda. La normalisation diplomatique entre le Rwanda et l’Afrique du Sud, qui semblait en bonne voie depuis l’accession de Cyril Ramaphosa à la présidence de la République, se complique. Le haut-commissaire sud-africain au Rwanda, George Twala, a été rappelé à Pretoria fin novembre pour consultations. Lindiwe Sisulu, la responsable de la diplomatie sud-africaine, s’est insurgée contre les récents commentaires du secrétaire d’État rwandais au ministère des Affaires étrangères, Olivier Nduhungirehe. « Nous ne sommes pas contents des propos du ministre sur les réseaux sociaux.  Jeune Afrique

Le Mozambique nomme d’ex rebelles à des postes de commandement dans l’armée
Le Mozambique a nommé trois hauts responsables de la Renamo, le plus grand parti d’opposition, à des postes clés de commandement de l’armée dans le cadre des efforts de consolidation de la paix avec cet ancien mouvement rebelle. Les nominations, à la suite d’un accord conclu en juillet entre le dirigeant par intérim de la Renamo, Momade Ossufo, et le président Filipe Nyusi, sont un premier pas vers une paix globale, a déclaré mardi le ministère de la Défense dans un communiqué. Les généraux de la Renamo (Renouveau démocratique du Mozambique) ont été nommés aux postes clés de directeur des opérations, directeur de l’information militaire et directeur des communications. La Renamo a mené une guerre civile brutale de 16 ans contre le gouvernement du Frelimo (Front de libération du Mozambique) qui a fait un million de morts avant la fin des combats en 1992. Le Frelimo dirige le Mozambique depuis son indépendance du Portugal en 1975.  TV5

Centrafrique: Paris évoque « la contribution positive » de Moscou
La ministre française des Armées Florence Parly a évoqué mardi à Bangui « la contribution positive » de la Russie en Centrafrique qui doit cependant s’inscrire dans l’initiative africaine pour la paix dans ce pays en conflit depuis 2012. « Ce qui est important, c’est que l’aide apportée notamment par la Russie puisse respecter les règles qui sont posées au niveau de la communauté internationale et par les Nations unies », a déclaré Mme Parly lors d’un point de presse. Selon elle, « il est important également que cette contribution positive qu’un certain nombre de pays, parmi lesquels la Russie, apportent, puisse s’inscrire dans l’initiative africaine de paix qui est soutenue par l’UA », l’Union africaine, a-t-elle ajouté. « La France est très attachée (..) à ce que cette aide puisse être coordonnée avec l’aide apportée par la communauté internationale », selon Mme Parly.  Slate

Centrafrique: la France remet 1.400 fusils d’assaut
La France a remis mardi 1.400 fusils d’assaut aux forces armées centrafricaines (Faca), réaffirmant ainsi, face à l’influence croissante de la Russie, son soutien à une Centrafrique en conflit depuis 2012. La ministre française des Armées Florence Parly a remis ces 1.400 fusils, des Kalachnikov de type AK-47, ainsi que trois embarcations légères, lors d’une cérémonie sur la base de M’Poko à Bangui. Ce stock de Kalachnikov, cédé gratuitement, avait été saisi en 2016 sur un boutre près du Yémen, pour non respect de l’embargo sur les armes à destination de ce pays. La ministre centrafricaine de la Défense, Marie-Noëlle Koyara, s’est réjouie de ce geste, rappelant que « notre frontière de 1.600 km doit être assurée », or « pour l’instant nous avons encore de sérieuses difficultés ».  Slate

Début du dépôt des dossiers pour la présidentielle au Sénégal
La prochaine élection présidentielle Sénégalaise est fixée au 24 février 2019. A cet effet les candidats ont commencé à déposer leurs dossiers de candidature ce mardi 11 décembre à minuit, au conseil constitutionnel qui continuera de les recevoir jusqu’au 26 décembre. Dès l’ouverture du conseil constitutionnel, certains leaders politiques accompagnés pour l’occasion de quelques partisans ont tenu à déposer leur dossier très tôt en raison de la nouvelle loi sur le parrainage. Tous les candidats sont tenus de présenter les parrainages d’au moins 1 % du corps électoral, ce qui correspond à près de 65 000 signatures.  BBC

Les vols commerciaux entre l’Egypte et les Etats-Unis reprendront en janvier 2019
Les vols commerciaux entre l’Egypte et les Etats-Unis reprendront en janvier 2019 après plus de trois ans de suspension, a annoncé mardi une responsable américaine, citée par l’agence de presse officielle MENA. La Secrétaire américaine à la Sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen, a tenu ces propos au cours d’une rencontre avec le ministre égyptien de l’Aviation civile Younis al-Masry, après avoir salué les mesures de sécurité prises par les aéroports égyptiens au cours des dernières années. Washington a suspendu les vols cargo en provenance d’Egypte en novembre 2015, peu après le crash d’un avion russe en octobre 2015 dans la péninsule du Sinaï égyptien. L’enquête russe a prouvé que cet incident, qui a coûté la vie aux 224 personnes présentes à bord de l’appareil, avait été causé par une bombe placée dans l’avion. Le groupe terroriste Etat islamique (EI) a par la suite revendiqué cet attentat. Les deux ministres ont également abordé un certain nombre de questions d’intérêt commun relatives à l’industrie du transport aérien, et sont convenus d’étoffer et de développer un protocole d’entente signé à ce sujet entre Le Caire et Washington en 1997.  Xinhua

Guinée: les raisons de la démission de Sidya Touré
En Guinée, le Haut représentant du chef de l’Etat a démissionné. L’annonce a été faite aujourd’hui par Sidya Touré lui-même. En Guinée, le Haut représentant du chef de l’Etat jette l’éponge. Sidya Touré a annoncé ce 11 décembre sa démission. « Notre pays est confronté à des crises multiples », écrit-il sur son compte Twitter. Il poursuit : « Cette situation nous interpelle en tant que leader politique pour proposer des solutions qui redonnent espoir à notre peuple. Mon titre de Haut Représentant ne me permet pas de jouer ce rôle. J’ai donc décidé de démissionner de ce poste dès aujourd’hui ». Cette démission intervient alors que la Guinée est en proie depuis plusieurs semaines à de vives tensions politiques et sociales. L’opposant, président de l’Union des forces républicaines (UFR), collaborait avec le président Alpha Condé depuis trois ans. Mais ce départ ne s’est pas fait sur un simple coup de tête. Sidya Touré envisageait sa démission depuis déjà plus d’un an. RFI

L’Egypte en alerte face aux gilets jaunes
Les autorités égyptiennes redoutent une contagion du mouvement des gilets jaunes dont la vente fait actuellement l’objet de restriction. Les autorités craignent en effet que les manifestants du Caire imitent ceux de Paris qui revêtent « les gilets jaunes » en signe de protestation notamment contre la hausse du prix du carburant. Leur vente est désormais limitée aux entreprises qui pourraient en avoir besoin pour leurs employés. Ces restrictions interviennent à quelques semaines du huitième anniversaire de la révolte de janvier 2011, qui a renversé le régime du président Hosni Moubarak à la suite de manifestations de masse.  BBC

Comment les puissances étrangères ont stoppé les pirates somaliens
Les marines étrangères ont joué un rôle clé dans la lutte contre la piraterie au large des côtes somaliennes. Sur une plage à Hordeia, sur la côte nord de la Somalie, j’ai demandé à un ancien pirate ce qui l’avait attiré vers la piraterie. L’homme, qui voulait rester anonyme, m’a dit qu’il était à l’origine pêcheur et que c’était sa principale source de revenu, mais les choses ont changé quand un chalutier clandestin a détruit son filet. « J’avais un bateau et un filet dessus, puis un chalutier a coupé nos filets de pêche et les a retirés. On m’a laissé un bateau vide », se souvient-il. Lui et un autre pêcheur ont essayé de crier et d’appeler l’équipage du chalutier, mais en vain. Ça les a mis en colère ! « Ils sont passés par-dessus nos filets et les ont retirés. Notre équipement de pêche a été détruit. »  BBC

Mort de Thomas Sankara: la France transmet un premier lot d’archives au Burkina
Le président français Emmanuel Macron avait promis de mettre à la disposition du Burkina Faso les documents d’archives dans le cadre de l’enquête sur la mort du président Thomas Sankara en 1987. Environ un an après la promesse du président français, la justice burkinabè vient de recevoir un premier lot de documents d’archives, comprenant les dossiers des ministères français concernés, notamment de l’Europe et des Affaires étrangères, et qui a été transmis au juge burkinabè en charge du dossier.  RFI

Comment l’Afrique est devenue la première destination des investissements du Maroc à l’étranger
Une récente étude révèle que l’Afrique est devenue la première destination des investissements marocains à l’étranger, favorisée par une diplomatie économique volontariste. Ayant investi au départ surtout dans la banque et les télécoms, les entreprises marocaines étendent désormais leurs opérations à d’autres secteurs porteurs, notamment l’industrie. « Les investissements directs marocains sur le continent, d’une valeur cumulée de 37 milliards de dirhams [3,4 milliards d’euros] entre 2003 et 2017, constituent l’essentiel des Investissements directs à l’étranger (IDE) sortants du Maroc, avec une part moyenne de 60 % des flux sortants totaux. » C’est le principal enseignement d’une étude publiée le 6 décembre, consacrée au développement des entreprises marocaines en Afrique, produite par le ministère marocain de l’Économie et des Finances, Jeune Afrique

Le Musée de Dakar, vitrine de l’art africain
Devenir une vitrine de l’art africain : voilà l’ambition affichée par le Musée des civilisations noires de Dakar qui vient d’ouvrir ses portes au public. L’établissement, qui à terme pourra abriter 18 000 oeuvres d’art, expose masques et autres statues créés au Sénégal et sur l’ensemble du continent. Seulement voilà, on estime que 90% du patrimoine culturel africain compose actuellement les fonds des collections privées ou des grands musées européens. Le conservateur du Musée du Dakar espère en récupérer une partie, sachant que la France, par exemple, s’est engagée à restituer massivement les objets saisis durant l’époque coloniale.  Yahoo News



Photo: Adam Jones