Revue de Presse du 10 mars 2016

Tunisie: 10 jihadistes et un soldat tués dans des opérations à Ben Guerdane
Dix jihadistes et un soldat ont été tués lors d’opérations sécuritaires dans la ville tunisienne de Ben Guerdane, près de la Libye, où des milliers de personnes ont enterré mercredi les victimes des attaques de lundi. Depuis les assauts lancés ce jour-là contre une caserne militaire, un poste de police et un poste de la garde nationale à Ben Guerdane (sud-est), 46 « terroristes » au total ont été tués, de même que 13 membres des forces de l’ordre et sept civils, selon des sources officielles. Ces attaques n’ont pas été revendiquées mais les autorités tunisiennes les ont imputées au groupe extrémiste Etat islamique (EI), accusé de chercher à créer un « émirat » à Ben Guerdane, à proximité immédiate de la Libye, pays plongé dans le chaos. TV5

Tunisie: des jihadistes venus de Libye?
Lundi, à l’aube, des jihadistes ont mené des attaques coordonnées contre une caserne de l’armée, un poste de police et un poste de la garde nationale tunisiennes à Ben Guerdane, une ville de 60.000 habitants située près de la frontière, et à une centaine de kilomètres de l’île très touristique de Djerba. Le bilan, toujours provisoire, fait état de 56 morts. 36 jihadistes et 12 membres des forces de l’ordre ont péri, ainsi que 7 civils.  En l’espace de quelques instants, lundi matin, le centre-ville de Ben Guerdane s’est transformé en champ de bataille. Pendant de longues heures, l’armée tunisienne y a affronté des dizaines de jihadistes lourdement armés, avant de parvenir à reprendre le contrôle.  BFMTV

Libye: pas d’intervention occidentale sans un gouvernement d’union nationale?
Y aura-t-il bientôt une intervention militaire en Libye ? Dernièrement, de nombreux signaux allaient dans le sens d’un engagement armé sous supervision occidentale pour contenir l’influence grandissante de l’organisation Etat islamique en Libye. La presse internationale s’en est largement fait l’écho ces derniers jours. Mais pour le moment, cette intervention est seulement présentée par les parties prenantes comme l’une des options sur la table.  RFI

Des listes d’enrôlements de Daech dévoilées
Le site d’information syrien Zaman al-Wasl (créé par Fathi Ibrahim Bayoud, qui se présente comme un opposant à Bachar el-Assad) a mis en ligne, le 8 mars, une liste de plus de 1 700 noms de combattants enrôlés par Daech à Mossoul et Ramadi. Originaires de plus de 40 pays différents, ces hommes proviendraient majoritairement d’Arabie saoudite (pour 25 % d’entre eux), mais aussi de Tunisie, du Maroc et d’Égypte. Les deux tiers des djihadistes de l’État islamique, cités dans ces documents, seraient ainsi originaires de ces quatre pays. Viendraient ensuite des centaines de Turcs. Le Point

Burundi : arrestation d’un des derniers chefs de l’opposition encore présents dans le pays
Un des derniers leaders d’opposition à ne pas avoir fui le Burundi a été arrêté mercredi 9 mars par la police dans un quartier contestataire de Bujumbura, a-t-on appris auprès de sa famille et d’autres membres de l’opposition. Hugo Haramategeko, président du parti Nouvelle alliance pour le développement du Burundi (Nadebu), se trouvait chez lui, dans le quartier de Mutakura, dans le nord-est de la capitale, a annoncé à l’AFP un membre de sa famille ayant requis l’anonymat. « La police l’a arrêté peu après 6 heures du matin alors qu’il allait prendre sa douche, et elle ne lui a même pas laissé le temps de se rhabiller correctement », a précisé le président de l’aile majoritaire de l’Uprona, appartenant à l’opposition. « Nous avons appris qu’il avait finalement été amené vers une destination inconnue après avoir transité par les cachots de la zone voisine de Cibitoke », s’est-il inquiété, dénonçant « une arrestation arbitraire d’un président de parti dont le seul tort est d’avoir manifesté contre le troisième mandat du président Pierre Nkurunziza ».  Le Monde

Présidentielle au Congo-Brazzaville: le nouveau programme de Sassou-Nguesso
Après avoir proposé et exécuté « la nouvelle espérance » entre 2002 et 2009, puis « le chemin d’avenir » entre 2009 et 2016, le président congolais sortant Denis Sassou-Nguesso, en campagne pour la présidentielle du 20 mars, propose à ses concitoyens un nouveau projet de société pour les cinq années à venir. Il s’agit de « la marche vers le développement », un projet de continuité que ses porte-paroles ont présenté mercredi à la presse à Brazzaville. Il a six actes, allant de la place de l’homme dans le développement à la décentralisation, en passant par l’économie numérique et l’emploi des jeunes. RFI

Présidentielle à Djibouti: Ismaïl Omar Guelleh dans un fauteuil
A Djibouti, l’élection présidentielle aura lieu le 8 avril prochain, mais le suspense n’est pas de la partie. Ismaïl Omar Guelleh est déjà donné grand gagnant pour briguer son quatrième mandat. « Le 8 avril prochain, date de la présidentielle, les Djiboutiens sont appelés à élire : Ismaïl Omar Guelleh », « I.O.G », comme on le surnomme plus simplement. Cette boutade, celle d’un observateur de la scène politique djiboutienne, démontre bien que l’enjeu de ce scrutin n’existe pas. Le président sortant, candidat à un quatrième mandant, à la tête du pays depuis 17 ans, a un boulevard devant lui, car il fait face à une opposition éclatée et quelques candidats indépendants.  RFI

Création d’un axe Conakry-Kigali
La visite de 24 heures de Paul Kagamé en Guinee sest soldee par la signature de 7 accords de coopération entre les deux pays. Les accords et les échanges de biens et services portent sur la suppression de visas entre les ressortissants des deux pays, et la desserte de Conakry par la compagnie aérienne Rwanda Air. La Guinée et le Rwanda veulent également coopérer dans le domaine de l’environnement, – Conakry veut s’inspirer de la propreté de Kigali- mais aussi et surtout de la gestion administrative et la lutte contre la corruption. BBC

Nigeria: plusieurs morts dans l’effondrement d’un immeuble à Lagos
« Jusqu’ici, nous avons récupéré 30 corps et le nombre de personnes retrouvées vivantes est toujours de 13 », a déclaré à l’AFP Ibrahim Farinloye, de l’agence nationale de gestion des situations d’urgence (Nema). Auparavant, un responsable des secours avait fait état de 22 morts. Au total, de 12 corps ont été récupérés depuis que les sauveteurs ont repris les recherches mercredi matin, a-t-il ajouté. Les causes de cet accident survenu mardi étaient toujours inconnues et une enquête a été ouverte par les agences gouvernementales locales, a indiqué M. Farinloye. La catastrophe est survenue au lendemain de fortes pluies de la saison humide. VOA

Nigeria: non-lieu rejeté pour le porte-parole de l’opposition inculpé de fraude
Les avocats de M. Metuh avaient demandé à ce que les charges portées contre leur client soient abandonnées après que Goodluck Jonathan n’eut pas été appelé à témoigner. « La demande de non-lieu est dénuée de fondement et est donc rejetée », a estimé le juge Okon Abang de la Haute court fédérale d’Abuja. La Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) accuse Olisa Metuh d’avoir perçu sous l’administration Jonathan 400 millions de nairas (1,99 million de dollars, 1,83 million d’euros) du bureau du Conseiller à la Sécurité nationale Sambo Dasuki, principal accusé dans cette affaire de détournements de fonds massifs sur des contrats d’armement. VOA

Nigeria : coup de fil antiterroriste
Terroristes, identifiez-vous si vous voulez téléphoner ! Comme ses confrères d’autres pays, le président nigérian somme les opérateurs téléphoniques de désactiver les cartes SIM attribuées à des abonnés non-identifiés. Le sud-africain MTN est dans sa ligne de mire… Qui, en Afrique, oserait se fâcher avec les pantagruéliques compagnies de téléphonie mobile ? Les opérateurs téléphoniques sont les princes des économies africaines, indispensables vecteurs du saut technologique non-filaire, juteux pourvoyeurs d’encarts publicitaires, populaires mécènes de toutes sortes d’actions sociales. Alors qui est prêt à se brouiller avec eux ? Peut-être ceux qui sont confrontés à un péril sécuritaire sans précédent. Car les dents des dirigeants grincent, et pas seulement pour la qualité des réseaux… Jeune Afrique

RDC: 600 enfants adoptés par des étrangers, autorisés à quitter le pays depuis janvier
« Depuis janvier, la commission interministérielle [chargée de statuer sur les dossiers d’adoption bouclés avant le moratoire] a examiné environ 900 dossiers » et « un total de 600 dossiers ont reçu [son] aval », a-t-on indiqué au ministère de l’Intérieur. Cela représente environ la moitié des quelque 1.200 enfants adoptés encore retenus en RDC depuis l’autorisation accordée en novembre à 72 enfants congolais de rejoindre leur familles adoptives à l’étranger. Plusieurs dizaines d’enfants ont déjà rejoint leur nouvelle famille, surtout aux États-Unis, mais aussi en France ou en Belgique. Les autres « sont prêts à partir ou en train de partir », a-t-on ajouté au ministère de l’Intérieur. Néanmoins, de même source, « une cinquantaine » de dossiers sur les 900 examinés ont été « définitivement recalés » au motif qu’ils ne respectaient pas « les conditions d’adoption » prévues par la loi, et « une centaine d’autres » ont été temporairement invalidés, dans l’attente de pièces complémentaires. VOA

Bénin: Présidentielle béninoise – Patrice sera-t-il le Talon de Zinsou ?
«Le quartier latin fidèle à sa réputation malgré tout», écrivions-nous dans notre livraison du lundi dernier. Malgré le report d’une semaine du scrutin présidentiel dû à des problèmes rencontrés par la Commission électorale nationale autonome (CENA) dans la distribution des cartes d’électeur, privant ainsi près de 400 000 nouveaux votants de l’exercice de leur droit civique, l’ex-Dahomey a gardé son statut de phare de la démocratie en Afrique. En effet, après que les Béninois ont voté pour choisir leur prochain président le dimanche 6 mars dernier, la CENA a respecté sa promesse de livrer les résultats dans les 72h qui suivent. Les grandes tendances livrées par l’institution organisatrice des joutes électorales, qui ne devraient pas être foncièrement infirmées, laissent entrevoir une finale entre Lionel Zinsou, le Premier ministre sortant (28,44%), et l’homme d’affaires Patrice Talon (24,8%). Le promoteur de Sikka TV, Sébastien Ajavon, lui, arrive 3e avec 23,03% des suffrages exprimés. L’Observateur Paalga

Un éléphant foule le sol somalien, une première en 20 ans
Un éléphant kényan a récemment marché plus de 200 km pour se retrouver brièvement en Somalie, devenant le premier pachyderme répertorié à fouler le sol somalien depuis environ 20 ans, a annoncé mercredi une association de protection de la faune. Morgan, un mâle âgé de plus de 30 ans, est équipé d’un collier GPS depuis décembre et vit habituellement dans la région côtière du delta de la rivière Tana, dans le sud-est du Kenya. Mi-février, il a entrepris une marche aussi inhabituelle que solitaire vers le nord en direction de la Somalie, dont il a atteint la frontière trois semaines plus tard. « De toute évidence, il avait une petite idée de là où il allait », a expliqué à l’AFP Iain Douglas-Hamilton de « Save the Elephants », une organisation de protection des éléphants qui a équipé de GPS plusieurs centaines de pachydermes africains dont Morgan. TV5

Les 10 femmes les plus influentes d’Afrique
A l’occasion de la journée mondiale des droits de la Femme, quoi de plus logique que de faire l’éloge de celles qui font avancer le monde, et usent de leur ascendant pour faire entendre le discours d’une communauté étouffée par l’absolutisme masculin. Paris Match Afrique célèbre avec vous cette journée en vous présentant les dix femmes africaines les plus influentes du moment. Qui sont ces femmes qui tentent tant bien que mal de s’imposer parmi les grands hommes de ce monde ? Souvent sujette à la controverse, la femme (africaine qui plus est) se doit de s’acharner au quotidien pour se faire valoir. Politiquement, économiquement, culturellement, elle évolue et s’immisce peu à peu dans le développement quotidien de son pays, de son continent.  Paris Match



Photo: Adam Jones