Profil d’un ancien participant : Patrick Alex Andriamahazoarivo, Général de brigade aérienne, Madagascar

Air Brigadier General Alex Patrick Andriamahazoarivo of MadagascarLe Général de brigade aérienne Andriamahazoarivo est membre de la communauté des anciens participants du Centre de l’Afrique depuis 2009. Il a participé au Programme pour la prochaine génération de dirigeants africains du secteur de la sécurité en 2009, au Colloque du programme de sensibilisation thématique (TOPS) à Antananarivo en 2014, et plus récemment, au Séminaire des hauts responsables à Washington, DC aux États-Unis en 2015. Il est actuellement directeur du Centre de Perfectionnement des Officiers de Madagascar où il travaille à la mise en œuvre de sa vision d’une « armée digne de son peuple et responsable envers son peuple ». À ce poste, parmi ses autres fonctions, il travaille de nouveau en étroite collaboration avec le CESA pour améliorer l’éducation militaire professionnelle (PME) à Madagascar par le biais du Programme de formation militaire en Afrique (AMEP). Il est le récipiendaire de nombreuses distinctions honorifiques et prix, notamment : Officier de l’Ordre national de Madagascar, Chevalier de l’Ordre national de Madagascar, Officier de l’Ordre du Mérite de Madagascar, Chevalier de l’Ordre du Mérite de Madagascar, et la Médaille d’or de l’Armée de l’Air française.

Le Général Andriamahazoarivo estime que le CESA est un outil indispensable du gouvernement américain permettant de répondre aux menaces croissantes de sécurité ainsi qu’à leur diversification, y compris le terrorisme, en Afrique. Selon lui, « Le Centre d’études stratégiques de l’Afrique est un lieu de dialogue et de partage d’expériences de tous les horizons du monde. Ce que j’apprécie le plus, c’est l’ouverture d’esprit et les échanges fructueux entre les organisateurs de la conférence et les participants ».

En guise de conseil à la prochaine génération de leaders du secteur de la sécurité en Afrique, le Général a proposé les domaines d’intervention suivants :

  1. Exposer leur professionnalisme en respectant les règles de la profession, notamment en matière de droits de l’homme
  2. Démontrer que les forces de sécurité demeurent une pierre angulaire de la compétence, de l’abnégation, du dévouement et de la rigueur
  3. Servir comme un modèle de bonne gouvernance
  4. Démontrer que leur unité est inébranlable
  5. Maîtriser la prolifération des armes

Le CESA a récemment visité la communauté des anciens participants à Madagascar en août 2014 et a tenu une conférence académique sur la sécurité maritime, un sujet important pour cette nation insulaire, qui a la quatrième plus grande zone économique maritime exclusive en Afrique. Ce fait a été de nouveau mis en évidence lorsque Madagascar a participé à l’exercice Cutlass Express en janvier/février 2016 avec la marine américaine et les Seychelles pour promouvoir l’interopérabilité avec les marines partenaires et intensifier les échanges d’informations au sein de la sous-région. Un autre domaine d’intérêt pour le secteur de la sécurité est la menace interne du vol de bétail dans les hauts plateaux de Madagascar. Ils ont mené une opération de 5 mois, « Opération Fahalemana », qui a été lancée en août 2015, pour améliorer la sécurité dans les zones rurales.

La section locale d’associations d’anciens participants de Madagascar a été fondée le 02 mai 2006 et inclut parmi ses membres, d’anciens participants des programmes du Centre de recherche Daniel K. Inouye sur la politique de sécurité de l’Asie-Pacifique, un centre homologue régional. La section locale compte environ 63 membres du CESA et environ 38 de l’APCSS. Parmi les anciens participants de Madagascar se trouve le Ministre actuel de la Défense, le Général Dominique Rakotozafy.