Parler aux jihadistes au centre du Mali: le dialogue est-il possible?

Marché à Konna, au centre du Mali.

Marché à Konna, au centre du Mali. (Photo: MINUSMA/Gema Cortes)

Le niveau de violence dans le centre du Mali est le plus haut du pays. Des milliers de civils ont été tués depuis 2015. Le conflit entre l’État et la katiba Macina est dans l’impasse mais les violences intercommunautaires augmentent aussi, parfois à la place d’autres conflits. Le gouvernement malien devrait travailler avec les chefs religieux afin d’obtenir un cessez le feu et initier des pourparlers avec les djihadistes et les communautés. De telles communications avec la katiba Macina et ses sympathisants permettraient d’identifier les griefs à l’origine de ces conflits.

Read the Report (PDF)

Sujets de sécurité : Contrecarrer l’extrémisme   Défis de sécurité au Sahel   Prévention ou atténuation des conflits