Les flux financiers illicites et le développement durable en Afrique

L’or raffiné en RDC. (Photo : Sasha Lezhnev/Enough Project)

Tous les ans, environ 88,6 milliards de dollars sont divertis par des flux financiers illicites (FFI). Ce montant est presque le double de l’aide au développement et des investissements étrangers directs reçus par l’Afrique.  Les commodités extractives à grande valeur mais à petit poids (tels que l’or et les diamants) représentent une grande partie des FFI et contribuent à financer le terrorisme et certains conflits. L’investissement dans une infrastructure de données, accompagné d’une réforme des impôts, de la lutte contre la corruption et le blanchiment d’argent et la protection des lanceurs d’alerte et des médias sont des priorités.

Télécharger l’article

Sujets de sécurité : Lutte contre le grand banditisme et le traffic des stupéfiants   Security and Development