Revue de Presse du 9 octobre 2020

« Vive préoccupation » de la Cédéao et de l’UA sur la présidentielle ivoirienne
La mission internationale de « diplomatie préventive » composée de représentants de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), de l’Union africaine (UA) et des Nations Unies, a fait part mercredi de sa « vive préoccupation » avant la présidentielle du 31 octobre en Côte d’Ivoire. La mission conduite par Shirley Ayorkor Botchwey, la ministre des Affaires étrangères du Ghana, présidente en exercice du Conseil des ministres de la Cédéao, « a exprimé sa vive préoccupation quant à l’absence de confiance entre les acteurs politiques ivoiriens », selon le communiqué final diffusé à la fin de la mission. … « La mission conjointe a condamné fermement les actes de violence et les discours de haine aux relents communautaires qui se sont malheureusement invités dans le champ de la compétition politique », selon le communiqué. Elle « a encouragé la Commission électorale indépendante (CEI) à poursuivre les rencontres avec les différents candidats pour trouver les solutions aux question en suspens”… AFP/VOA

Le prix Nobel de la paix attribué au Programme alimentaire mondial de l’ONU
L’ONU une nouvelle fois mise à l’honneur par le prix Nobel. Le Nobel de la paix a récompensé, vendredi, le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies, a annoncé le comité Nobel norvégien, faisant valoir que le besoin de solutions multilatérales était « plus visible que jamais ». Le PAM est récompensé pour « ses efforts de lutte contre la faim, pour sa contribution à l’amélioration des conditions de paix dans les zones touchées par les conflits et pour avoir joué un rôle moteur dans les efforts visant à empêcher l’utilisation de la faim comme arme de guerre », a déclaré la présidente du comité Nobel, Berit Reiss-Andersen. … « Ils sont sur le terrain, dans les zones les plus difficiles, les plus complexes de la planète, que ce soit à cause de la guerre, des conflits, des conditions climatiques extrêmes, peu importe, ils sont sur le terrain et ils méritent cette récompense », a souligné David Beasley. Le Point

Six mois après son enlèvement, Soumaïla Cissé retrouve sa liberté
Le président de l’URD et chef de file de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé a été libéré ce jeudi 8 octobre 2020. Il était en captivité depuis son enlèvement le 25 mars dernier dans le nord du Mali, alors qu’il était en campagne pour les élections législatives. Il était en pleine campagne électorale, près de Niafunké, dans la région de Tombouctou, son fief. À quatre jours des législatives, Soumaïla Cissé et sa délégation, une dizaine de personnes, quittent Saraféré pour Koumaïra mais ils n’y arriveront jamais. Des hommes armés attaquent la délégation, tirent… le garde-du-corps de Soumaïla Cissé est tué. RFI

Le Mali peut réintégrer l’Union africaine
Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) a levé vendredi la suspension du Mali de l’organisation continentale, imposée le 19 août au lendemain du coup d’Etat ayant renversé le régime du président Ibrahim Boubacar Keïta. « Le Conseil de Paix et de Sécurité, au vu des récents développements politiques positifs, décide de lever la suspension qu’il avait imposée contre le Mali. A cet effet, la République du Mali est autorisée à participer pleinement à toutes les activités de l’Union africaine », a écrit l’organe de sécurité de l’UA sur son compte officiel Twitter. … Le 6 octobre, au lendemain de la formation d’un gouvernement de transition dirigé par Moctar Ouane, un diplomate de carrière, avec des militaires aux postes-clés, la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) avait levé de son côté les sanctions qu’elle avait imposées au Mali. Belga

Mali : Dan Na Ambassagou : Une allumette dans un stock de dynamite
Des velléités sécessionnistes sont dans l’air et elles nous viennent du centre du Mali. Dans la région de Mopti. Youssouf Toloba, chef d’état-major de la milice d’autodéfense Dan Na Ambassagou, menace le pouvoir central de séparatisme. Dans une vidéo datée du 27 septembre dernier, il donnait un ultimatum de 15 jours aux nouvelles autorités afin de vite le rejoindre pour trouver une issue à la crise sécuritaire au centre du pays. À défaut, il pourrait faire sécession. Une nouvelle rébellion armée dans cette région, déjà un véritable brasier, ne ferait qu’anéantir les efforts de stabilisation et raviver les désastreuses conditions humanitaires. Ira-t-il jusqu’au bout ? Journal du Mali

Au Soudan, six artistes incarcérés depuis le mois d’août ont été libérés
Ils ont obtenu, ce mardi, un non-lieu. Leur arrestation avait provoqué un tollé le mois dernier à Khartoum, car tous avaient participé à la révolution qui a fait tomber le régime d’Omar el-Béchir en 2018. Parmi eux se trouvaient le jeune réalisateur Hajouj Kouka. Tout a commencé en querelle de voisinage dans le quartier populaire d’el-Zouhour, à Khartoum-Nord, début août. Une troupe de danse et de théâtre répétait sa dernière création, quand des voisins se sont plaints du bruit. Le ton est monté et une plainte a été déposée par les voisins. Puis la police est intervenue et, au cours de la discussion, un policier a pris en photo l’une des artistes. Cette dernière a demandé à ce que la photo soit effacée, à quoi le policier a répondu en la giflant. Ses amis ont alors protesté contre ce geste et tous ont été embarqués. RFI

En Guinée, le principal opposant appelle le président Condé à « partir à la retraite »
Le principal candidat de l’opposition à l’élection présidentielle en Guinée, Cellou Dalein Diallo, a exhorté le président sortant, Alpha Condé, à « partir dignement à la retraite », mettant en doute sa capacité, à 82 ans, à exercer un nouveau mandat. Dans une interview à France 24 et RFI de Macenta (sud), où il est en campagne, M. Diallo, 68 ans, a de nouveau reproché à M. Condé sa candidature controversée à un troisième mandat. … Mais « il ne suffit pas de revendiquer d’avoir été président de la FEANF [Fédération des étudiants d’Afrique noire en France], d’avoir fait 40 ans de combat pour la démocratie et, une fois au pouvoir, on oublie tout ça et on veut se maintenir à tout prix », a-t-il estimé. Le Monde avec AFP

En Algérie, un militant du Hirak condamné à dix de prison pour « incitation à l’athéisme »
Un militant du mouvement de protestation contre le pouvoir en Algérie, Yacine Mebarki, a été condamné, jeudi 8 octobre, à dix ans de prison pour « incitation à l’athéisme » et « offense à l’islam », la plus lourde peine jamais prononcée contre une personnalité du « Hirak ». Saïd Salhi, vice-président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH), a déclaré à l’AFP que M. Mebarki avait été condamné « à dix de prison ferme et à 10 millions de dinars d’amende (66 000 euros) » par le tribunal de Khenchela (est) et s’est dit « choqué par la lourdeur du verdict contre un citoyen qui n’a fait qu’exprimer son opinion sur les réseaux sociaux ». Cette nouvelle condamnation s’inscrit dans une vague de répression ciblant quotidiennement des militants de la contestation, ou Hirak, des opposants politiques, des journalistes et des blogueurs. Le Monde avec AFP

Côte d’Ivoire: la police au secours d’enfants employés illégalement dans la filière cacao
La police a annoncé avoir porté secours à onze enfants et deux adolescents, qui travaillaient illégalement dans des plantations cacaoyères dans le sud-ouest du pays, les plus jeunes étaient âgées de dix ans. C’est une opération conjointe menée dans le département de Sassandra par les équipages de San-Pedro et de Soubré qui a conduit à l’arrestation de trois cultivateurs, accusés de faire travailler illégalement des enfants dansdes plantations de cacaoyers. « Ces enfants logiquement devaient être à l’école. Mais ils sont en dehors de l’école et ils ont été pris sur le fait parce qu’ils étaient dans une plantation de cacao en train de casser les cabosses et cueillir même le cacao », explique le commissaire Luc Zaka, à la tête de la sous-direction de la police chargée de lutter contre le trafic des enfants. RFI

Greenpeace accuse des navires chinois de pêche illicite au large du Sénégal
Depuis un abri construit sur la plage de Kayar, ville de pêcheurs à 50 kilomètres de Dakar, Assane Sarry regarde les pirogues parties pêcher au loin. « Les poissons se raréfient de plus en plus. Pageots, espadons, yaboy… On ne les voit quasiment plus », commente l’homme qui part en mer depuis trente-deux ans. Président de la commission de gestion des ressources du conseil local de la pêche artisanale de Kayar, il partage un verre de thé avec d’autres pêcheurs aussi las que lui de cette diminution des ressources dans les eaux sénégalaises. « C’est [la faute de] la pêche industrielle ! », s’exclame Mor Mbengue, membre de la Plate-forme des acteurs de la pêche artisanale du Sénégal (Papas). « Depuis 2012, les licences de pêche sont gelées par le gouvernement pour faire face à la raréfaction des ressources halieutiques. Pourtant, des bateaux industriels, souvent chinois, continuent d’en obtenir et nous les voyons amasser des tonnes de poissons dans les eaux sénégalaises », constate, furieux, le militant pour l’environnement qui dénonce un manque de transparence. Le Monde

Demande d’asile en France: le Bénin suspendu de la liste des «pays d’origine sûrs»
Cette décision a été prise fin septembre par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides, qui statue sur les demandes d’asile en France, et a été publiée mardi. Elle est motivée, selon le président de l’Ofpra, par « la situation des libertés publiques et politiques dans ce pays ». L’organisme estime que le Bénin ne remplit plus la définition de ces « pays d’origine sûrs » et espère une amélioration dans les douze mois à venir. … Pour Gérald Sadick, cette procédure de l’Ofpra aurait dû même arriver plus tôt : « Le conseil d’administration a un peu tergiversé. Dès l’an dernier, les documents internes, qui ont été soumis à l’Ofpra et à l’administration, montraient cet état de fait : le Bénin devait être retiré de la liste. Là, il n’est que suspendu provisoirement. En fait, ça fait plusieurs années que le Bénin devrait être radié de cette liste. » RFI

L’aide militaire américaine aux Maliens suspendue jusqu’à des élections
L’assistance militaire des Etats-Unis au gouvernement de transition malien installé à la suite du putsch d’août restera suspendue jusqu’à la mise en place d’un gouvernement issu d’élections, a annoncé mercredi un haut responsable américain. Un tel gouvernement ne devrait pas entrer en fonctions avant 18 mois au moins, durée fixée par les nouvelles autorités maliennes pour la période de transition politique censée conduire à des élections générales et ramener les civils au pouvoir. Les Etats-Unis ont annoncé suspendre leur assistance sécuritaire au Mali après le coup d’Etat militaire qui a renversé officiellement sans effusion de sang le président élu Ibrahim Boubacar Keïta le 18 août, après des mois de contestation politique dans le pays en guerre. Les militaires ont depuis installé un président et un gouvernement de transition, tout en conservant une emprise forte sur le pouvoir. AFP

La Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala, économiste chevronnée, en lice pour l’OMC
Economiste chevronnée et l’une des femmes les plus puissantes du Nigeria : Ngozi Okonjo-Iweala est, à 66 ans, l’une des deux candidates encore en lice pour être la prochaine directrice générale de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), avec la Sud-Coréenne Yoo Myung-hee, comme l’a annoncé, jeudi 8 octobre, le porte-parole de l’organisation, Keith Rockwell. Deux fois ministre des finances et cheffe de la diplomatie du Nigeria durant deux mois, Mme Okonjo-Iweala a commencé sa carrière à la Banque mondiale en 1982, où elle a travaillé pendant vingt-cinq ans. En 2012, elle échoue à devenir la présidente de cette institution financière face à l’Américano-Coréen Jim Yong Kim. Le Monde avec AFP

Nobel de la paix, le Programme alimentaire mondial lutte contre «la pandémie de la faim»
Le Programme alimentaire mondial (PAM), Nobel de la paix 2020, est une puissante organisation qui opère depuis près de six décennies dans les zones en proie aux calamités naturelles où aux conflits armés pour porter une aide d’urgence aux populations sans ressources. Voici cinq choses à savoir sur cette agence des Nations unies dont le siège est à Rome. Le PAM a été créé en 1962 à la demande du président américain Dwight Eisenhower, officiellement pour doter la jeune ONU d’un bras alimentaire. En réalité, «le PAM est né de la volonté du gouvernement américain de soutenir son agriculture nationale en rachetant les surplus agricoles aux Etats-Unis et en les distribuant dans les pays en voie de développement», explique un fonctionnaire du PAM sous couvert d’anonymat. … Pas moins de 1,1 million de femmes et enfants de moins de 5 ans reçoivent un appui nutritionnel de la part du PAM chaque mois, comme en Syrie. Le PAM œuvre également en république démocratique du Congo (RDC), au Nigeria dans les Etats frappés par Boko Haram, au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Sud-Soudan. Libération



Photo: Adam Jones