Revue de Presse du 8 avril 2020

L’Afrique a dépassé la barre des 10.000 cas confirmés de covid-19
L’Afrique a dépassé la barre des 10.000 cas confirmés de covid-19 et 487 décès. Le continent reste l’un des moins touchés mais les autorités dans différents pays continuent de renforcer les mesures de lutte contre la maladie. VOA

Mozambique : nouvelle série d’attaques islamistes dans le nord
Les groupes jihadistes qui sèment la terreur depuis plus de deux ans dans le nord du Mozambique ont mené lundi et mardi une nouvelle série d’attaques contre huit villages de la région, a-t-on appris auprès de la police et des autorités locales. Comme la semaine dernière, ces islamistes ont brièvement occupé ces villages, situés dans un rayon de 150 km autour de la capitale provinciale Pemba. Ils y ont détruit des bâtiments publics et des infrastructures avant de s’en retirer, ont précisé ces sources à l’AFP. Cette vague d’attaques a débuté lundi par les localités de Mingueleua et Bilibiza, selon un responsable local de la police qui a requis l’anonymat. “Ils ont prévenu la population de leur attaque en leur ordonnant de rester chez eux, de ne pas s‘échapper. Ils ont dit qu’ils n’en voulaient qu’aux policiers”, a-t-il précisé à l’AFP, “ils n’ont tué personne, ni incendié les maisons comme ils le faisaient avant”. Les insurgés ont répété ces opérations mardi dans six autres villages de la même province du Cabo Delgado, selon les mêmes sources locales. AFP

RDC: six morts dans une attaque des miliciens ADF dans une région isolée
Six personnes ont été tuées dans une attaque attribuée au groupe armé des Forces démocratiques alliées (ADF) dans la région de Beni, isolée en raison du coronavirus, dans l’est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris mardi de sources locales. L’attaque a eu lieu dans la nuit de lundi à mardi dans la localité de Halungupa, à environ 30 km de Beni dans la province du Nord-Kivu en proie à la violence depuis 25 ans. « Le bilan est de six morts : cinq hommes et un enfant », a déclaré à l’AFP John Kambale Sibendire, chef du groupement de Malambo où est située Halungupa. Un bilan confirmé par le chef de la police de la contrée. Dans le Nord-Kivu, trois villes majeures (Goma, Beni et Butembo) ont été isolées du reste de la province par les autorités afin de stopper la propagation du Covid-19. Slate

Coronavirus: l’Union Européenne garantit 15 milliards d’euros pour aider l’Afrique (von der Leyen)
L’Union Européenne va garantir plus de 15 milliards d’euros pour aider les pays les plus vulnérables en Afrique et dans le reste du monde pour lutter contre la pandémie du Covid-19, a annoncé mardi 7 avril la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. «L’Union Européenne garantit plus de 15 milliards pour aider nos partenaires dans le monde à ralentir la propagation du virus», a annoncé la présidente de la Commission européenne dans un message vidéo diffusé sur Twitter. RFI

Covid-19 : Le président Macky Sall plaide pour l’avènement d’un nouvel ordre mondial
Le président de la République, Macky Sall, a plaidé mercredi pour l’avènement d’un nouvel ordre mondial mettant l’humain et l’humanité « au cœur des relations internationales’’. ‘’Il est temps de travailler ensemble à l’avènement d’un nouvel ordre mondial qui met l’humain et l’humanité au cœur des relations internationales’’, a-t-il écrit en guest éditorial du quotiodien national Le Soleil. Le chef de l’Etat, dont l’article est paru dans la rubrique ‘’ L’Afrique et le monde face au Covid-19 : point de vue d’un africain’, a fait une réflexion sur la pandémie et les perspectives sur le continent africain. ‘’Il est temps de considérer les questions de santé publique au même titre que la paix, la sécurité, l’environnement, la lutte contre le terrorisme et autres criminalités transfrontalières’’, a-t-il estimé. Il affirme que le nouvel ordre mondial qu’il souhaite suppose une ‘’confiance mutuelle et une volonté sincère de coopérer autour de questions d’intérêts communs et de valeurs partagés, dans le respect des différences et des diversités’’. APS

Coronavirus: l’ONU suspend les rotations et déploiements des Casques bleus jusqu’au 30 juin
Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a suspendu les rotations et les déploiements de Casques bleus jusqu’au 30 juin, afin de limiter la propagation du COVID-19, a annoncé mardi 7 avril 20 son porte-parole Stéphane Dujarric. « Afin d’atténuer les risques de transmission du COVID-19, le Secrétaire général a suspendu les rotations et les déploiements de personnel en uniforme – qu’il s’agisse d’officiers ou d’unités policières ou militaires – jusqu’au 30 juin », a déclaré Stéphane Dujarric lors d’un point de presse virtuel. « Nos missions de maintien de la paix travaillent sans interruption à contenir et atténuer la propagation du COVID-19. Nos priorités sont de nous assurer que le personnel en uniforme entrant dans un pays soit exempt de COVID-19, de limiter les risques de voir les soldats de la paix de l’ONU jouer le rôle de vecteurs de contagion, et en même temps de maintenir nos capacités opérationnelles « , a-t-il poursuivi. Radio Okapi

Coronavirus : Sao Tomé-et-Principe annonce ses premiers cas
Quatre personnes infectées par le nouveau coronavirus ont été détectées à Sao Tomé-et-Principe, l’un des derniers pays d’Afrique où aucun cas n’avait été déclaré, a annoncé le Premier ministre, Jorge Bom Jesus. En l’absence du matériel nécessaire pour réaliser les tests dans l’archipel, les échantillons ont été “transmis au Gabon avec le soutien de l’OMS, et révèlent que quatre tests sont considérés positifs”, a affirmé lundi le Premier ministre devant des journalistes. Sao Tomé-et-Principe avait par ailleurs déjà pris des mesures pour essayer d’empêcher une propagation du virus, avec la fermeture de ses frontières malgré la place importante du tourisme dans l‘économie locale et la mise en quarantaine de certains cas à risque. “Nous allons suivre de près tous les concitoyens ayant terminé une quarantaine le week-end dernier. Ils ont des instructions du ministère de la Santé pour rester confinés pendant une semaine, jusqu‘à lundi prochain”, a ajouté le Premier ministre. AFP

L’Ethiopie déclare l’état d’urgence pour lutter contre le coronavirus
L’Éthiopie a déclaré mercredi l‘état d’urgence pour lutter contre le nouveau coronavirus, qui a affecté officiellement 55 personnes et fait deux morts dans le pays. C’est la première fois que l‘état d’urgence est instauré en Ethiopie depuis l’arrivée au pouvoir en avril 2018 du Premier ministre Abiy Ahmed qui a depuis tenté de favoriser les libertés politiques dans ce pays jusque-là très autoritaire. “Parce que la pandémie de coronavirus s’aggrave, le gouvernement éthiopien a décidé de déclarer un état d’urgence dans le cadre de l’article 93 de la Constitution”, a déclaré M. Abiy dans un communiqué. “J’appelle chacun à soutenir les organes du gouvernement et les autres qui tentent de surmonter ce problème”, a ajouté le Premier ministre, menaçant de “sérieuses mesures légales” quiconque viendrait à contrarier la lutte contre le virus. AFP

Afrique du Sud: une ministre suspendue deux mois pour violation du confinement
Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé ce mercredi 8 avril avoir suspendu deux mois sa ministre des Communications Stella Ndabeni-Abrahams, dénoncée sur les réseaux sociaux pour avoir participé à une fête chez des amis en violation flagrante du confinement anti-coronavirus. M. Ramaphosa a imposé à ses 57 millions de concitoyens de rester chez eux jusqu’au 16 avril pour enrayer la pandémie de Covid-19, qui a infecté plus de 1700 personnes et fait 13 morts dans son pays. RFI

Covid-19 : la Tunisie entre inquiétude sanitaire et désarroi économique
Ce grand gaillard ne dissimule plus ses larmes. Lors d’un point presse tenu à la Kasbah, le ministre de la Santé, Abdelatif Mekki, a déploré « qu’une minorité nuise à la majorité ». L’homme a évoqué « un scénario cauchemardesque si le relâchement continue ». Il a évoqué, si le pire venait à arriver, « des morts aux portes des hôpitaux, le recours à une médecine de guerre si une partie de la population persistait à ne pas respecter confinement et couvre-feu ». Au 5 avril, le pays comptait 596 cas et 22 décès. Le non-respect des quarantaines pourrait provoquer une escalade de ces chiffres. Mekki était accompagné du ministre de l’Intérieur, Hichem Mechichi, qui a chiffré les arrestations pour non-respect du confinement. Il y a un fossé entre l’inquiétude non feinte des autorités et le monde présent dans la rue (le temps est estival). Le problème est à la fois sanitaire et économique. Un dilemme. Le Point

Situation des prisonniers sahraouis – Le Polisario alerte Human Rights Watch
Le Front Polisario a exprimé sa profonde inquiétude face à la situation épouvantable qui affecte les prisonniers politiques sahraouis détenus illégalement au Maroc dans des prisons en pleine propagation de la pandémie du COVID-19. « Ce sont des temps difficiles pour nous tous, mais pas plus que ceux qui languissent en détention arbitraire. Comme vous le savez, des dizaines de civils sahraouis innocents sont actuellement détenus illégalement dans les prisons marocaines », lit-on dans une lettre adressée par la représentation du Front Polisario auprès de l’UE, au bureau de Bruxelles de Human Rights Watch. APS

Somalie: l’armée américaine tue un haut dirigeant shebab
Américains et Somaliens ont annoncé, mardi, la mort d’un important membre des shebabs, Yusuf Jiis. Ce dernier a été tué le 2 avril à l’ouest de Mogadiscio, dans une frappe aérienne conduite par l’Africom, le commandement militaire américain en Afrique. Yusuf Jiis est présenté comme un membre fondateur des shebabs, ayant occupé d’importants postes au sein du groupe. Le général Stephen J. Townsend, commandant de l’Africom, le décrit comme « un chef violent, sans pitié, responsable de nombreux morts ». RFI

Cameroun: le parti du président Biya remporte les législatives partielles
Le parti du président Paul Biya a remporté les 13 sièges remis en jeu lors des législatives partielles organisées fin mars dans certaines circonscriptions des régions anglophones, en proie à un conflit meurtrier, a annoncé mardi le Conseil constitutionnel. Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) « rafle la mise » dans les dix circonscriptions du Nord-Ouest et dans une circonscription du Sud-Ouest, souligne la radio publique CRTV qui a diffusé la décision du Conseil. Le parti de Paul Biya, qui gouverne le Cameroun depuis 37 ans, conforte donc son écrasante majorité à l’Assemblée nationale, avec 152 sièges sur 180. Dans les régions anglophones du Cameroun, le conflit entre indépendantistes et armée a fait plus de 3.000 morts et forcé plus de 700.000 personnes à quitter leurs domiciles en trois ans, selon des ONG. Une partie de l’opposition avait décidé de boycotter les législatives organisées le 9 février. Après le scrutin, le Social democratic front (SDF), parti historiquement ancré dans les régions anglophones et qui avait présenté des candidats, avait contesté les résultats dans plusieurs circonscriptions. Le Conseil constitutionel lui avait donné raison, annulant le scrutin dans les circonsciptions où il a été reprogrammé. Slate

Que dit la nouvelle Constitution en Guinée ?
La nouvelle Constitution va-t-elle permettre au président Alpha Condé de se représenter à un troisième mandat ? Le texte promulgué lundi par le chef de l’Etat prévoit un mandat de six ans renouvelable une fois. Et Alpha Condé, au pouvoir depuis 2010, n’a jamais affirmé qu’il ne briguera pas un nouveau mandat lors du scrutin présidentiel à la fin de l’année. L’activiste sociale Asmaou Barry ne se reconnaît pas dans cette nouvelle constitution qu’elle qualifie d’illégitime. « J’aimerais bien voir un ancien président de la République passer la main à un nouveau. Ce qu’il y a à l’intérieur, c’est fait à dessein pour permettre au président de rester au pouvoir », juge-t-elle. … Abdoulaye Oumou Sow est le porte-parole du FNDC. « Aujourd’hui, poursuit-il, nous sommes confrontés à une crise sanitaire mondiale. Nous pensons qu’il y a nécessité que le FNDC se batte pour endiguer cette crise en Guinée. Mais, en parallèle, le combat pour la défense des acquis démocratiques continue. Et nous allons le mener jusqu’au bout.” DW

Les autorités tchadiennes disent avoir éradiqué Boko Haram de leur territoire
Il n’y a « plus un seul élément de Boko Haram sur le territoire tchadien », a affirmé à l’AFP le porte-parole du gouvernement tchadien lundi, confirmant le message du président Idriss Déby Itno moins de deux semaines après le lancement d’une offensive contre le groupe jihadiste. « Sur l’ensemble de la zone insulaire, il n’y a pas un seul jihadiste », avait affirmé ce week-end le président depuis la province du Lac, où il s’est rendu mi-mars pour diriger une riposte après une attaque de Boko Haram sur la presqu’île de Bohoma. Une centaine de militaires tchadiens avaient alors été tués. Les autorités tchadiennes ne donnent aucun détail sur les effectifs déployés ou sur le nombre de membres de Boko Haram tués ou arrêtés. VOA

Méditerranée: une ONG en quête d’un port d’accueil pour 150 migrants
Le bateau humanitaire Alan Kurdi était mardi en quête d’un port sûr pour débarquer 150 migrants secourus la veille au large de la Libye, a annoncé l’ONG Sea Eye, en pleine pandémie de nouveau coronavirus. L’ONG allemande, seule à avoir repris les opérations de sauvetage en mer malgré la pandémie, a affirmé que les autorités italiennes et maltaises avaient signifié dans une note verbale au ministère allemand des Affaires étrangères qu’elles ne donneraient aucun feu vert au débarquement de migrants dans leurs ports en raison de la situation sanitaire. L’embarcation de l’ONG a porté secours lundi à 68 personnes qui tentaient de rejoindre l’Europe sur un bateau en bois, a-t-elle précisé dans un communiqué. Quelques heures plus tard, elle est de nouveau intervenue pour sauver cette fois-ci 82 personnes, dont des enfants et une femme enceinte. Durant la première opération, l’ONG affirme avoir essuyé des coups de feu en l’air tirés depuis un bateau battant pavillon libyen. Slate

Le rapport sur les détournements de fonds dans la défense remis à la justice
C’était l’une des demandes de la société civile : le dossier des détournements de fonds dans le secteur de la défense est désormais entre les mains de la justice. Ce mardi 7 avril, le procureur assurait dans un communiqué avoir reçu ce rapport d’audit. Une enquête devrait être ouverte. Selon le procureur de Niamey, « L’État sera intégralement mis dans ces droits et force restera à la loi ». C’est le message envoyé par son bureau qui communiquait ce mardi, après avoir reçu le rapport sur les détournements de fonds dans le secteur de la défense. En février dernier, un audit révélait des surfacturations ou des livraisons de matériels jamais effectués. Un manque à gagner pour l’État estimé à près de 100 milliards de francs CFA. Un scandale qui éclabousse jusque des proches de la mouvance présidentielle. RFI

Zimbabwe : des médecins en première ligne contre le coronavirus portent plainte contre le régime
Une association de médecins zimbabwéens a annoncé mardi avoir porté plainte contre le gouvernement, l’accusant de ne pas leur avoir donné les moyens de se protéger et de lutter contre la pandémie de coronavirus. Les autorités “n’ont pas mis en place les mesures nécessaires à la protection des professions de santé dans le pays”, a dénoncé l’Association des médecins du Zimbabwe pour les droits humains (ZADHR) dans sa requête. Entre autres faillites du gouvernement, la ZAHDR cite “l’absence de contrôle et de dépistage des personnels (de santé) utilisant les transports publics” qui “fait courir le risque à ses membres de contracter la maladie”. AFP

Rwanda: Le pays confiné commémore le génocide des Tutsis
Les 26e commémorations du génocide des Tutsis ont commencé au Rwanda, alors que le pays est en confinement total pour lutter contre le coronavirus. Le président Paul Kagame s’est notamment adressé aux Rwandais en vidéo ce mardi 7 avril. Le président Paul Kagame s’est rendu, avec une petite délégation, au mémorial de Kigali ce mardi matin, où il a allumé la flamme de l’espoir. Il s’est également adressé au Rwandais via un message vidéo. Un message de soutien et de remerciement pour ces commémorations toutes particulières, pour lesquelles les Rwandais sont invités à se recueillir chez eux. RFI

« Le Covid-19 donne à l’Afrique l’occasion d’opérer un saut quantique dans le domaine sanitaire »
Télémédecine, e-learning, géolocalisation… Une trentaine de personnalités appellent à une « collaboration active entre les communautés tech aux quatre coins du continent ». Tribune. Jusqu’alors victime presque collatérale de la pandémie, l’Afrique s’est brutalement éveillée à la réalité du Covid-19. Dans plusieurs pays, les forces de l’ordre ont tiré sur la population, parfois à balles réelles, pour faire respecter le confinement. On déplore déjà une dizaine de morts à la suite de ces actions musclées. Dans le même temps, Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies, a prévenu que le continent pourrait bientôt compter des millions de cas si rien n’était fait pour enrayer la progression de l’épidémie. Le Monde



Photo: Adam Jones