Revue de Presse du 31 mars 2020

Libye: intensification des combats entre les forces de Sarraj et d’Haftar
En Libye, c’est l’embrasement total depuis que Fayez el-Sarraj, le chef du gouvernement d’Union nationale (GNA) reconnu par l’ONU, a lancé l’offensive « tempête de la paix », jeudi dernier. Depuis, les combats font rage et les deux parties rivales essuient de lourdes pertes. Ce sont des combats inédits depuis l’offensive lancée par l’homme fort de l’est libyen, Khalifa Haftar, il y a presque un an, le 4 avril 2019. À Tripoli, dans plusieurs quartiers au sud de la capitale, les tirs de l’artillerie lourde sont nourris depuis plusieurs jours, mais très peu d’informations filtrent sur l’issu de ces combats. Elles varient selon les sources. Chaque partie s’attribue des avancées et affirme avoir fait reculer l’autre. RFI

Covid-19/Afrique : la BAD lève trois milliards de dollars pour amortir l’impact économique
La Banque africaine de développement (BAD) a levé une somme exceptionnelle de trois milliards de dollars à travers un emprunt obligataire social de trois ans. La levée de fonds vise à atténuer l’impact économique et social de la pandémie du Covid-19 sur les économies africaines. Il s’agit de l’obligation sociale  »Combattre le COVID-19 ». Il a suscité l’intérêt à hauteur de 4,6 milliards de dollars. Il s’agit, selon la Banque, de la plus importante émission à caractère social sur les marchés internationaux des capitaux et de la plus grande référence en dollars américains jamais émise par la BAD. Il sera assorti d’un taux d’intérêt de 0,75 %. Adiac-Congo

COVID-19 : 17 nouveaux cas confirmés, dont 1 au Nord-Kivu
Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul total des cas enregistrés en RDC est de 98 cas. D’après le bulletin du comité multisectoriel de la riposte, dix-sept nouveaux cas ont été confirmés lundi 30 mars 2020, dont seize à Kinshasa et 1 cas au Nord-Kivu. Ce dernier rejoint la liste des provinces affectées par la pandémie après Kinshasa, Ituri et le Sud-Kivu. Au total il y a huit décès. Selon la même source, le Professeur Jean-Jacques Muyembe a annoncé que les équipes de la riposte chargées des alertes sont en pleine réorganisation. Par ailleurs, Il a promis de donner, dans les prochaines éditions, les plus amples informations sur les patients guéris du Covid-19 en RDC. Radio Okapi

Coronavirus : l’Ouganda et le Botswana passent au confinement
Alors que les cas de contamination explosent en Afrique de l’est, l’Ouganda et le Botswana optent pour le confinement. L’Ouganda entame une période de confinement de deux semaines pour endiguer la propagation du coronavirus. Le président ougandais Yoweri Museveni a annoncé une série de mesures strictes qui devraient durer un peu plus de deux semaines afin d’arrêter la propagation du coronavirus. Dans un discours national télévisé lundi soir, il a annoncé l’interdiction de l’utilisation des véhicules privés, ce qui signifie que toute personne ayant besoin de soins médicaux d’urgence devra demander à un haut responsable du district l’autorisation de quitter son domicile. BBC

Couvre-feu à la matraque : l’Afrique de l’Ouest se rebelle
Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Sénégal… Dans ces trois pays, la police frappe voire humilie pour faire respecter les mesures de confinement aux contrevenants. … Face à l’aggravation de l’épidémie au Burkina Faso, qui enregistre déjà 222 cas de Covid-19, dont 12 décès, les autorités jouent l’extrême fermeté. Dans la capitale, près de 500 gendarmes et plusieurs centaines de policiers sont déployés pour faire respecter le couvre-feu de 19 heures à 5 heures du matin. Des policiers qui auraient la main leste et le maniement de la chicotte facile… A Ouagadougou, Abidjan et Dakar, les accusations contre les forces de l’ordre se multiplient. Ces hommes en uniforme sont accusés de « bavures » pour faire respecter les couvre-feux, instaurés ces derniers jours pour tenter d’endiguer la pandémie, qui s’accélère sur le continent. Le Monde

Des prisonniers libérés pour lutter contre le coronavirus
La Haut-commissaire aux droits de l’Homme de l’ONU a appelé à la libération de détenus à travers le monde. Le Niger, l’Ethiopie et l’Afrique du Sud ont appliqué la recommandation. Afin d’éviter que la pandémie de Covid-19 ne fasse des « ravages » dans les prisons surpeuplées, Michelle Bachelet a exhorté la semaine dernière « les gouvernements et les autorités compétentes à travailler rapidement pour réduire le nombre de personnes en détention ». La Haut-Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU a suggéré de libérer par exemple « les détenus les plus âgés et ceux malades, ainsi que les délinquants présentant un risque faible ». C’est dans ce cadre que le président nigérien Issoufou Mahamadou a annoncé vendredi (27.03.2020) la remise gracieuse des peines pour 1.540 détenus. Pour bénéficier de cette mesure de clémence, trois critères ont été retenus : les personnes âgées, les cas de maladies chroniques et tous les prisonniers qui ont moins de neuf mois à purger. DW

République du Congo : des cartes Sim gratuites pour les équipes d’intervention rapide
La ministre de la Santé et de la Population, de la Promotion de la femme et de l’Intégration de la femme au développement, Jacqueline Lydia Mikolo, a indiqué le 30 mars que les cartes Sim offertes par la société de téléphonie mobile MTN seront affectées à l’équipe d’intervention rapide sur le terrain et à quelques personnes clés de tous les départements du pays pour les joindre en cas de riposte à la pandémie du coronavirus. Jacqueline Lydia Mikolo l’a annoncé après la réception du matériel de protection offert par la Fondation MTN-Congo pour lutter contre la propagation du Covid-19. Adiac-Congo

Coronavirus : une cellule d’aide psychologique mise en place au Togo
Les actions se multiplient au Togo pour faire face à la pandémie du Covid-19 et ses conséquences. Le syndicat des praticiens hospitaliers du Togo vient de mettre en place une cellule d’écoute et de soutien psychologique. Le docteur Sonia Kanékatua Agbolo Noamessi fait partie de l’équipe de médecins volontaires engagés par le SYNPHOT, le syndicat des praticiens hospitaliers du Togo. La cellule vient en aide à la population togolaise y compris le personnel soignant en cette période de pandémie liée au Covid-19. « Nous écoutons les appelants et puis nous essayons de leur apporter un petit soutien, afin qu’ils puissent traverser cette période assez difficile pour tous », explique Sonia Kanékatua Agbolo Noamessi. Tout se fait au téléphone. Aucune rencontre physique n’est possible. « C’est comme une télé-consultation. Ils appellent et il y a un professionnel en santé mentale au bout du fil qui accompagne pendant quelques minutes l’appelant par rapport à ce qu’il vit actuellement », ajoute le médecin volontaire du SYNPHOT. DW

Le confinement complique le quotidien des femmes battues
Les craintes d’une recrudescence des violences domestiques montent dans divers pays face au confinement imposé pour endiguer la propagation du coronavirus. De Paris à Berlin, en passant par Madrid, Rome ou Bratislava, les associations tirent la sonnette d’alarme, alors que l’Europe est devenue, après la Chine, l’épicentre de la pandémie. « Pour beaucoup, la maison n’est déjà pas un lieu sûr », indique la fédération allemande des centres de conseils et d’appels d’urgence pour les femmes. Mais le stress lié à l’isolement social actuel exacerbe les tensions et augmente « la menace de violences domestiques et sexuelles pour les femmes et enfants », prévient-elle. Les risques ne se limitent pas aux foyers en difficulté. Au delà du huis clos familial forcé, les inquiétudes liées aux pertes d’emplois ou difficultés financières provoquées par la crise sont propices à l’éclatement des conflits. VOA

Impact du Covid-19 : l’ONU demande 2.500 milliards de dollars pour les pays en développement
Les Nations unies ont plaidé, le 30 mars, en faveur d’un programme de soutien d’un montant de 2.500 milliards de dollars. La pandémie de Covid-19 a engendré des « dommages économiques sans précédent » pour les deux tiers de la population mondiale vivant dans les pays en développement. « Les retombées économiques du choc se poursuivent et sont de plus en plus difficiles à prévoir, mais il est clair que les choses vont s’aggraver pour les économies en développement avant de s’améliorer », a déclaré Mukhisa Kituyi, le secrétaire général de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (Cnuced). Pour faire face à « l’imminence d’un tsunami financier cette année », la Cnuced propose une stratégie en quatre volets pour traduire les expressions de solidarité internationale en actions concrètes. Adiac-Congo

Le gouvernement sud-africain « condamne les abus » de l’armée pendant le confinement
La ministre sud-africaine de la Défense Nosiviwe Mapisa-Nqakula a « condamné » lundi les « abus » commis sur des civils par des soldats chargés de faire respecter le confinement pour lutter contre l’épidémie de nouveau coronavirus. « Il y a deux vidéos qui circulent montrant clairement des abus » de la part de soldats, a déclaré la ministre sur la chaîne d’information Newzroom Afrika. « Je le condamne, nous ne tolérerons pas que ça se reproduise », a-t-elle assuré, ordonnant que les coupables soient renvoyés dans leur base. Depuis vendredi et pour trois semaines, la population sud-africaine n’est autorisée à quitter son domicile que pour acheter de la nourriture. VOA

Mozambique: une filiale de l’Etat Islamique fait un carnage dans deux villes du nord et menace les réserves de gaz
Depuis octobre 2017, Ansar al-Sunnah filiale locale du groupe État Islamique fait des ravages en massacrant des civils dans le Nord du Mozambique et la semaine dernière les terroristes ont franchi une étape en prenant deux villes, sans grandes difficultés. Le groupe terroriste en question opère depuis octobre 2017 dans toute la province à majorité musulmane de Cabo Delgado, riche en importants gisements gaziers sous-marins. Il y multiplie les attaques meurtrières contre les villageois et les forces de sécurité. Actu Cameroun

Violences en Guinée : la diaspora réagit
En plus de son inquiétude vis-à-vis de la menace du Covid-19, la diaspora guinéenne est consternée par la situation politique qui prévaut actuellement. Ces dernières heures, Ibrahima Sory Makanera les a passées à lire et relire le statut de Rome, qui fonde la Cour pénale internationale (CPI). Pour ce juriste de formation, résident depuis trente ans d’Île-de-France, les violences postélectorales en Guinée pourraient bien constituer des crimes de génocide et justifier l’ouverture d’une enquête préliminaire par cette juridiction. Depuis le double scrutin (élections législatives et référendum sur la nouvelle Constitution) du 22 mars, boycotté par l’opposition, 119 personnes seraient mortes, selon un bilan provisoire établi par le FNDC (Front national de défense de la Constitution), mouvement citoyen né il y a près d’un an. … Ibrahima Sory Makanera fait partie des Guinéens de la diaspora qui ont battu le pavé en France pour protester contre un éventuel troisième mandat du président Alpha Condé, élu en 2010 et réélu en 2015. Le Point

Au Burkina Faso, les habitants pris dans l’enfer terroriste
[…] Pays de 19 millions d’habitants, enclavé, au cœur de l’Afrique de l’Ouest, le Burkina Faso était réputé il y a peu encore pour être une jeune démocratie, stable et dynamique. Aujourd’hui, cet État ne cesse d’être attaqué depuis l’est et le nord. Des groupes armés, dont certains se revendiquent d’Al-Qaida et de l’État islamique, pratiquent des massacres systématiques. Soldats, enseignants, professionnels de santé et fonctionnaires sont chassés de vastes territoires. “Nous sommes arrivés à un point où l’existence même du pays est en jeu”, constate Zéphirin Diabré, président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), un parti d’opposition. “Officiellement, aucune zone n’est tombée aux mains des terroristes, affirme Jacob Yarabatioula, un sociologue de l’université de Ouagadougou. Courrier International

L’Algérie face à la crise pétrolière et sanitaire
Alors que les économistes s’inquiètent de la situation financière de l’Algérie, au sein du gouvernement, on assure que le pays « est capable de résister à l’impact de la crise ». Fonte des réserves de change, inflation de la facture des importations, recours à l’endettement extérieur… Les cauchemars des décideurs économiques algériens sont bien connus et sont devenus tout d’un coup très menaçants. La chute du prix du pétrole, au plus bas depuis fin 2002, conjuguée aux plus sombres scénarios de reprise de l’économie mondiale, a incité le président Abdelmadjid Tebboune à prendre des mesures d’urgence pour limiter les effets de la double crise, pétrolière et sanitaire. Le Point

Coronavirus: un nouveau coup dur pour le secteur aérien éthiopien
Ethiopian Airlines, première compagnie africaine, a annoncé dimanche 29 mars la suspension de ses vols vers 80 destinations internationales à cause de l’épidémie de Coronavirus. L’entreprise, considérée comme un modèle de croissance et de dynamisme sur le continent, va se concentrer sur le fret. Ethiopian Airlines n’a pas dévoilé les destinations supprimées, mais face à l’avancée du Covid-19, l’entreprise n’avait plus le choix. La compagnie a décidé de se concentrer sur le fret. Pour cela, elle dispose de dix Boeings 777 et deux 737 pour couvrir les 44 destinations de son secteur marchandise. Un minimum, comparé à ses 125 lignes passagers et aux quelque 11 millions de personnes transportées chaque année. RFI

Privé d’école, l’Afrique francophone parie sur la Khan Academy et son enseignement des sciences
L’ONG Bibliothèque sans frontières propose cours, conférences ainsi qu’un soutien aux parents depuis plusieurs années. Le confinement mondial a fait bondir ses audiences. En vidéo, les sciences prennent un tour moins austère que dans les manuels scolaires. C’est ce que semblent penser la foule de nouveaux élèves qui, depuis le début du grand confinement, optent pour l’étude du système digestif, de l’introduction à la lumière ou de l’approche de la division, via les cours YouTube en français de la Khan Academy. Ils sont déjà 20 % de plus qu’avant l’arrivée de la pandémie de coronavirus à se brancher sur le tableau noir de ce site, pour se faire expliquer pas à pas un théorème, une définition, voire avancer le programme de biologie, physique ou chimie. Le Monde

Dans un sanctuaire centrafricain, chercheurs et pygmées s’allient pour sauver le pangolin
On distingue à peine sa silhouette préhistorique tandis qu’il progresse lentement dans les arbres de la forêt équatoriale centrafricaine. Mais les pisteurs n’ont qu’à écouter le frou-frou de ses écailles caressant les feuillages pour le repérer. Contre les prédateurs, le maladroit pangolin à longue queue ne peut compter que sur son camouflage d’écailles brunes et sur sa petite taille. Un maigre arsenal. Mammifère le plus braconné au monde, le pangolin est victime d’un trafic intense sur le continent africain. Selon une étude internationale publiée en 2017 par la revue Conservation letters, entre 400.000 et 2,7 millions pangolins sont chassés chaque année dans les forêts d’Afrique centrale. RTBF



Photo: Adam Jones