Revue de Presse du 3 janvier 2022

Coup d’État au Soudan : Abdalla Hamdok le Premier ministre démissionne après des manifestations de masse
Le Premier ministre soudanais Abdalla Hamdok démissionne après une nouvelle journée de manifestations de masse dans la capitale Khartoum. Des milliers de personnes ont manifesté contre un accord récent qu’il avait conclu pour partager le pouvoir avec l’armée, qui a organisé un coup d’État en octobre. En scandant “le pouvoir au peuple”, les manifestants ont réclamé le retour à un régime civil complet. Mais les forces militaires ont à nouveau répondu par la force, faisant deux morts. La décision de M. Hamdok de démissionner laisse l’armée aux commandes. … Les dirigeants civils et militaires avaient conclu un accord difficile de partage du pouvoir après le coup d’État perpétré par l’armée le 25 octobre et la mise en résidence surveillée du Premier ministre Hamdok. Selon l’accord conclu avec M. Hamdok en novembre, le Premier ministre rétabli dans ses fonctions était censé diriger un cabinet de technocrates jusqu’à l’organisation d’élections. Mais le pouvoir du nouveau gouvernement civil n’était pas clair, et les manifestants disent ne pas faire confiance à l’armée. Des milliers de personnes étaient dans les rues de la capitale Khartoum et de la ville d’Omdurman dimanche, scandant et demandant aux militaires de laisser la politique tranquille. Sur les réseaux sociaux, des militants affirment que 2022 sera “l’année de la poursuite de la résistance”. Plus de 50 personnes sont tuées lors de manifestations depuis le coup d’État, dont au moins deux dimanche, selon le Comité central des médecins du Soudan, organisation pro-démocratique. BBC

Mali : une dizaine de partis rejettent la durée de la transition voulue par le gouvernement
Dimanche 2 janvier, une dizaine d’organisations politiques maliennes ont rejeté la durée de la transition de cinq ans proposée la veille par le gouvernement à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao). Le ministre malien des affaires étrangères, Abdoulaye Diop, avait déclaré samedi à la télévision publique qu’il avait présenté au président ghanéen, Nana Akufo-Addo, président en exercice de la Cédéao, une prolongation de cinq ans de la transition, au plus, à compter du 1er. Dans un communiqué publié dimanche, le « Cadre d’échange des partis et regroupements politiques pour une transition réussie » indique que cette échéance, outre qu’elle « viole la charte de la transition, n’a pas fait l’objet de discussions au Mali et ne saurait être en aucun cas une aspiration profonde du peuple malien ». « Par conséquent, le Cadre rejette ce chronogramme unilatéral et déraisonnable », ajoute-t-il. … Les dirigeants ouest-africains se réuniront en sommet extraordinaire sur le Mali le 9 janvier à Accra. Le 12 décembre, ils avaient exigé des élections en février et menacé d’imposer des sanctions supplémentaires dès janvier si les autorités maliennes ne s’engageaient pas à organiser un scrutin le 27 février 2022. Le Monde avec AFP

Les États-Unis excluent l’Éthiopie, le Mali et la Guinée de l’Agoa
Le couperet est tombé samedi 1er janvier 2022. Les gouvernements éthiopien, malien et guinéen, en raison d’actions prises par chacun de leurs gouvernements, ont violé les principes de l’African Growth and Opportunity Act (Agoa), a déclaré le bureau du représentant américain au Commerce (USTR). Ils ont donc été exclus de ce programme également connu sous le nom de Loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique mis en place en 2000 sous l’administration Clinton pour faciliter et réguler les échanges commerciaux entre les États-Unis et l’Afrique. En principe, l’accord garantit un accès en franchise de droits à des milliers de produits sur le marché américain pour de nombreux pays africains. Sous réserve de conditions remplies concernant les droits de l’homme, la bonne gouvernance et la protection des travailleurs, mais aussi de n’appliquer aucune interdiction douanière pour les produits américains sur leur territoire. La liste des pays bénéficiaires est révisée tous les ans. Le Point

L’ancien président guinéen Alpha Condé en exil ?
Le président déchu de la Guinée Alpha Condé, 83 ans, renversé par un coup d’Etat militaire le 5 septembre, a été autorisé vendredi à quitter le pays pour des examens médicaux. “En concertation avec la Cédéao, l’ancien président Alpha Condé est autorisé à aller se faire consulter à l’extérieur pour une période d’un mois”, indique un communiqué du gouvernement lu vendredi soir à la télévision publique. La date de son départ n’a pas été précisée. La libération de M. Condé fait partie des exigences de la Communauté des Etats ouest-africains (Cédéao), avec la tenue d’élections dans les six mois. La Cédéao a suspendu la Guinée de ses instances et sanctionné individuellement les membres de la junte dirigée par le colonel Mamady Doumbouya, qui s’est fait investir président de transition. M. Condé, à la tête du pays pendant près de 11 ans, a été détenu au secret pendant douze semaines, jusqu’à ce que la junte l’autorise à résider chez son épouse dans la banlieue de Conakry. Il est en résidence surveillée selon la presse. La junte avait affirmé dans un communiqué le 17 septembre qu’Alpha Condé “est et demeurera en Guinée”. AFP

Une année en Tunisie : entre crise sanitaire et crise politique, le pays plonge dans le chaos
La Tunisie a connu une année 2021 plutôt inédite. Entre crise sanitaire et crise politique, l’année écoulée s’est avérée compliquée pour le pays. Qu’attendre de 2022 ? Nous faisons le point avec Maurine Mercier, correspondante RTBF sur place. Si on devait résumer en un mot ce qui s’est passé dans le pays en 2021, Maurine Mercier parlerait de “machine à laver”. “Ce qui s’est joué en 2021 est non seulement sans précédent, mais personne n’aurait pu l’imaginer”, explique-t-elle en rappelant les faits : “en début d’année, la Tunisie fait face à une crise politique terrible”. Et si les Tunisiens y sont “habitués”, il faut noter que cette crise est devenue permanente : “Au Parlement, on voit des députés au mieux incompétents, au pire corrompus, des partis s’invectiver, se déchirer, s’insulter très souvent à coup de Facebook live. Souvent, les parlementaires sont absents et s’ils sont présents, c’est pour transformer le Parlement en arène. Encore une fois, on assiste à des scènes ‘pathétiques’ : ce sont les mots des Tunisiens qui se sentent piégés par un régime parlementaire mixte.” Par régime mixte, on entend un régime qui donnait le pouvoir d’abord au Parlement, mais de manière partagée avec le gouvernement et le président. Mais le système ne fonctionne pas : “Au printemps, encore une fois, le pays fait face à une classe politique incapable de sortir le pays de la crise, la crise dans laquelle le pays s’enfonce depuis 2011.” RTBF

Tunisie : l’homme fort d’Ennahdha à l’hôpital dans un état grave deux jours après son interpellation
Noureddine Bhiri, homme fort du parti islamiste tunisien Ennahdha, a été transféré dimanche dans un état grave à l’hôpital de Bizerte, deux jours après son interpellation, selon des militants de son mouvement et des députés. L’ex-ministre tunisien de la Justice Noureddine Bhiri, homme fort du parti islamiste Ennahdha, a été transféré dimanche 2 janvier dans un état grave à l’hôpital de Bizerte (nord-ouest) deux jours après son interpellation, selon des militants et des députés. Noureddine Bhiri “est dans un état critique, il est en réanimation à l’hôpital Bougatfa à Bizerte”, a indiqué à l’AFP l’avocat et député Samir Dilou, démissionnaire d’Ennahdha. Après plus de deux jours de silence, Rached Ghannouchi, chef d’Ennahdha et dont Noureddine Bhiri est considéré comme proche, a diffusé dimanche soir une lettre qu’il a adressée au président Kaïs Saïed en lui imputant “la responsabilité de révéler son état, de rassurer sa famille et l’opinion publique”. France24 avec AFP

Présidence française de l’UE: les dossiers compliqués du prochain sommet avec l’Union africaine
Le président français préside depuis le 1er janvier le Conseil de l’Union européenne et Bruxelles sera le cœur de la diplomatie entre l’Europe et l’Afrique lors du sommet des deux institutions régionales des 17 et 18 février 2022. Après celui d’Abidjan en 2017, ce sixième sommet entre les deux institutions, reporté en octobre dernier en raison de la pandémie, doit se tenir en présence, avec deux continents qui ne s’accordent pas sur tous les dossiers qui doivent être sur la table. Emmanuel Macron aura un allié de poids avant et pendant ce sommet : Macky Sall, qui va prendre la tête de l’Union africaine en ce début d’année 2022. Les deux chefs d’État, qui ont d’ailleurs échangé le 20 décembre, se soutiennent. Néanmoins, le report du sommet en septembre dernier avait, au fond, arrangé les 27 de l’UE et les 55 États membres de l’UA tant les points de désaccords sur les thèmes à évoquer étaient nombreux. Et le président sénégalais l’a annoncé : son mandat à la tête de l’UA sera notamment un plaidoyer en faveur d’une plus juste rémunération des ressources naturelles et d’un changement de gouvernance mondiale. RFI

Afrique du Sud: l’incendie dévastateur au Parlement maîtrisé
Les secours luttent depuis plus de 24 heures: L’incendie dévastateur au Parlement sud-africain au Cap, qui s’était déclaré tôt dimanche matin et a réduit l’enceinte de l’Assemblée nationale en cendres, était maîtrisé lundi matin, selon les pompiers. “L’incendie a été maîtrisé au cours de la nuit, les effectifs sur place ont été progressivement réduits”, a déclaré lundi matin le porte-parole des pompiers de la ville, Jermaine Carelse. Une vingtaine de secouristes étaient toujours sur place, le feu continuant dans les parties les plus anciennes de l’édifice qui recèlent des trésors: quelque 4.000 œuvres d’art et de patrimoine dont certaines remontent au 17e siècle. La bibliothèque du Parlement, qui compte une collection unique de livres, semble avoir été épargnée. … Selon les premiers éléments de l’enquête, le feu s’est déclenché dans deux foyers distincts. Et une fermeture de l’arrivée d’eau a empêché le système d’extinction automatique de fonctionner correctement. Un rapport doit être remis dans les 24 heures au président Cyril Ramaphosa, qui s’est rendu sur place dimanche. Un homme de 49 ans a été arrêté dans l’enceinte du Parlement. Il a été inculpé pour “vol avec effraction, incendie criminel” et il sera poursuivi pour avoir menacé une propriété de l’Etat, a précisé dans un communiqué l’unité d’élite de la police sud-africaine, les Hawks. Il doit être présenté à la justice mardi. AFP

Kenya Airways (KQ) et South African Airways vont créer Pan-african Airlines
Kenya Airways (KQ) et South African Airways (SAA) envisagent de s’associer pour former Pan-african Airline. Dans son discours du Nouvel an, le Président kényan Uhuru Kenyatta a déclaré que cette décision permettrait une portée continentale et une couverture mondiale. Le 24 novembre dernier, les deux compagnies avaient signé un cadre de partenariat stratégique en vue de réaliser ce projet à terme. La signature a eu lieu à la suite d’une visite officielle du Président Kenyatta en Afrique du Sud. Kenya Airways, qui avait prédit une sombre performance en raison de la crise du Covid-19, a enregistré une perte nette de 11,48 milliards de shillings au cours des six premiers mois de 2021, contre une perte nette de 14,32 milliards au cours de la même période en 2020. De son côté, South African Airways a repris ses activités le 23 septembre 2021 après une interruption d’un an. Avant le 23 septembre, la compagnie aérienne n’avait effectué aucun vol commercial depuis mars 2020 et avait cessé tous les vols de fret et de rapatriement en septembre 2020. La structure commune devrait commencer ses opérations de vol en 2023. AFRIMAG

Kenya : mort à 77 ans de Richard Leakey, homme politique et paléontologue de renom
Le paléontologue kényan de renommée mondiale et homme politique Richard Leakey est décédé, dimanche 2 janvier, à l’âge de 77 ans, a annoncé la présidence kényane. “Cet après-midi, j’ai appris avec une profonde tristesse la nouvelle du décès du Dr Richard Erskine Frere Leakey, l’ancien chef du Service public du Kenya”, a déclaré le président Uhuru Kenyatta dans un communiqué dimanche soir. Richard Leakey, deuxième des trois fils de Mary et Louis Leakey, tous deux paléontologues et archéologues, s’est fait connaître en mettant au jour des indices ayant aidé à prouver l’évolution de l’humanité en Afrique. Il n’avait pas suivi de formation officielle en archéologie mais il avait mené des expéditions dans les années 1970 qui ont permis des découvertes révolutionnaires sur les premiers fossiles d’hominidés. Sa plus célèbre découverte date de 1984, lors d’une prospection au lac Turkana, au Kenya, où il avait mis au jour un squelette quasi complet d’Homo erectus, baptisé “le garçon de Turkana”. En 1989, il avait été sollicité par le président de l’époque, Daniel arap Moi, pour prendre la tête du Service kényan de la vie sauvage (KWS). Il y mena une vigoureuse campagne contre le braconnage d’ivoire d’éléphants. France24 avec AFP

CAN au Cameroun : à Limbé, inquiétude autour de la sécurité
Le Cameroun accueille la Coupe d’Afrique des Nations du 9 janvier au 6 février 2022 dans six villes du pays. À Limbé, les habitants sont inquiets pour la sécurité durant la compétition. La ville est située en zone anglophone. Une région qui est en proie à un conflit armé entre forces gouvernementales et séparatistes anglophones depuis 2017 et qui a récemment a été frappée par des explosions. France24



Photo: Adam Jones