Revue de Presse du 27 mai 2020

L’Eglise catholique du Burundi a dénoncé mardi soir « beaucoup d’irrégularités » ayant affecté la transparence et l’équité des élections générales du 20 mai qui ont vu la victoire, contestée par l’opposition, du candidat du parti au pouvoir le général Evariste Ndayishimiye. « Nous déplorons beaucoup d’irrégularités quant à la liberté et la transparence du processus électoral ainsi qu’à l’équité dans le traitement de certains candidats et des électeurs », a déclaré le président de la Conférence des Évêques catholiques du Burundi, Mgr Joachim Ntahondereye. … L’Eglise catholique est parvenue à déployer 2.716 observateurs le jour du scrutin et « bien que leur nombre soit inférieur à celui des bureaux de vote, ils ont pu arriver dans toutes les communes où ils se sont déployés dans des bureaux ciblés », a précisé Mgr Joachim Ntahondereye dans son communiqué. AFP

RDC : au moins 15 morts dans le nord-est suite aux attaques des ADF
Quinze morts est le bilan du massacre perpétré dans deux villages du nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), ont confirmé les autorités locales et des militants de la société civile. Cette tuerie est attribuée aux groupes rebelles ougandais les Forces démocratiques alliées (ADF). Les corps ont été découverts dans les villages de Makutano et Tchekele, situés sur le territoire de Beni, province du Nord-Kivu, après plusieurs raids ce week-end par des membres des ADF. L’armée s’est déployée dans la région afin de rétablir la sécurité. Sahel Intelligence
 
Procès Kamerhe en RDC : décès du président du tribunal, Raphael Yanyi
Le magistrat qui présidait le tribunal de grande instance en charge du procès de Vital Kamerhe, poursuivi pour détournement de fonds, est décédé subitement dans la nuit de mardi à mercredi à Kinshasa. « Vers 02H00 (01H00 GMT), il a eu des malaises et on l’a conduit au centre hospitalier Nganda. Il a succombé des suites d’une crise cardiaque », a indiqué à l’AFP le colonel Miguel Bagaya, chargé des opérations de la Police nationale congolaise (PNC). « Il y a quelques échauffourées près de sa résidence. Des jeunes gens du quartier ont tenté de provoquer des désordres dans la rue. Les forces de l’ordre sont en train d’intervenir », a-t-il ajouté. Le magistrat, âgé d’une cinquantaine d’années, avait présidé lundi la deuxième audience du retentissant procès Kamerhe, directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi. Jeune Afrique avec AFP
 
RDC : les raisons de la destitution de Jean-Marc Kabund
Le 24 mars dernier, le président Félix Tshisekedi a décrété l’état d’urgence sanitaire pour combattre la Covid-19. Selon le président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba, cet état d’urgence doit être régularisé par le Congrès (l’Assemblée nationale et le Sénat). Réponse de Jean-Marc Kabund par ailleurs président par intérim de l’UDPS, (Union pour la démocratie et le progrès social), le parti du président Félix Tshisekedi : l’organisation d’un Congrès nécessite au moins sept millions de dollars américain. Des affirmations qui ont irrité son collègue Jean-Jacques Mamba, député du Mouvement de libération du Congo de Jean-Pierre Bemba. Celui-ci a exigé des preuves qu’il n’a jamais obtenues, d’où la pétition qu’il a initiée et qui a abouti à la destitution de Jean-Marc Kabund de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale. DW
 
Libye : l’armée américaine accuse la Russie d’avoir déployé des avions de chasse
Après l’ONU, l’armée américaine confirme à son tour la présence de mercenaires russes aux côtés du maréchal Haftar en Libye. D’après les États-Unis, la Russie leur apporterait un soutien aérien. Moscou a récemment dépêché des avions de chasse en Libye pour soutenir des mercenaires au sol combattant aux côtés du maréchal Khalifa Haftar dans le conflit qui déchire le pays, a accusé mardi 26 mai l’armée américaine. Les avions de chasse russes de quatrième génération « sont arrivés en Libye depuis une base aérienne russe après avoir transité en Syrie, où nous pensons qu’ils ont été repeints pour dissimuler leur origine russe », a déclaré le général commandant les forces américaines en Afrique, Stephen Townsend, depuis son quartier général basé à Stuttgart en Allemagne. France24 avec AFP
 
Angola : deux personnes tuées par la police dans le cadre du confinement
Deux personnes, dont un responsable syndical, ont été tuées par balle par la police à Luanda, a-t-on appris mardi de source syndicale, portant à cinq le nombre d’individus abattus par les forces de sécurité depuis le début du confinement anti-coronavirus fin mars. Le secrétaire national du Syndicat des enseignants et travailleurs de l’enseignement non universitaire (Sinptenu), « Lazarino Dos Santos, a été tué par balles à la porte de sa maison lundi soir par deux agents de la police à moto, sans justification », a déclaré à l’AFP le président du syndicat, Avelino Calunga. Un voisin avec lequel il discutait a été blessé par balles et est décédé de ses blessures à l’hôpital, a-t-il ajouté. AFP
 
Deux soldats et cinq assaillants tués dans une attaque jihadiste dans l’extrême-nord camerounais
Deux soldats et cinq jihadistes ont été tués mardi dans le nord du Cameroun dans l’attaque d’un poste militaire par des membres du groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP) venus du Nigeria voisin, ont affirmé un officier et un responsable local. L’extrême-nord du Cameroun, une région pauvre coincée entre le Nigeria et le Tchad, est la cible d’attaques répétées de ce groupe et de Boko Haram, l’organisation jihadiste nigériane dont l’ISWAP est une scission, qui s’en prennent régulièrement aux civils et aux forces de sécurité dans les trois pays. Dans la nuit de lundi à mardi, des hommes armés venus du Nigeria ont attaqué un poste militaire à Soueram, une bourgade camerounaise située tout près de la frontière, a assuré, sous couvert de l’anonymat, un colonel de l’armée contacté au téléphone par l’AFP. AFP
 
Nigeria: Amnesty pointe les conséquences désastreuses de l’insécurité sur les jeunes
Voilà plus de dix ans que le nord-est du Nigeria est déstabilisé par l’insécurité provoquée par l’insurrection armée de groupes jihadistes. Cette insécurité se répercute de manière néfaste sur les jeunes : dans un rapport publié ce mercredi 27 mai et intitulé « Nous avons séché nos larmes ; gérer les conséquences du conflit sur les enfants dans le nord-est du Nigeria », l’ONG Amnesty International enquête sur les violences commises sur les jeunes, à la fois par les jihadistes et par les forces armées. Cette enquête évoque d’abord la brutalité de Boko Haram. Les jihadistes enlèvent régulièrement de nombreux jeunes   à l’image des lycéennes de Chibok   qui sont recrutés comme enfants soldats, ou mariées de force, pour les adolescentes. RFI
 
Bénin: le procureur de Kandi mis en examen pour «intelligence avec un groupe terroriste»
Le procureur, le premier substitut et le commissaire par intérim de la ville de Kandi ont été placés sous mandat de dépôt, pour « intelligence avec un groupe de terroriste, abus de fonction et corruption ». Il leur est reproché d’avoir libéré un suspect qui appartiendrait à une organisation terroriste. Tout est parti de l’arrestation d’un suspect présenté comme un agent de renseignement d’un groupe de terroristes dans le parc W, partagé par le Niger et le Burkina Faso. Le procureur de Kandi reçoit le dossier, le traite et le classe sans suite. Ceux qui ont interpellé le suspect sont mécontents et informent leur hiérarchie. De là, tout va très vite. Les magistrats sont alors soupçonnés d’intelligence avec les terroristes. RFI
 
Burkina: l’ancien ministre de la Défense Jean-Claude Bouda écroué
L’ex-ministre de la Défense, Jean-Claude Bouda, a été écroué ce mardi 26 mai à la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou. Auditionné suite à une plainte du Réseau national de lutte anti-corruption pour délit d’apparence et enrichissement illicite, l’ex-ministre a été directement transféré à la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou. L’affaire débute en décembre 2018. Des photos d’une luxueuse villa attribuée à l’ex-ministre de la Défense fait le tour de la Toile. Quelques mois plus tard, le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) dépose une plainte pour des faits de délit d’apparence, d’enrichissement illicite, de fausses déclarations d’intérêts et de patrimoine, entre autres. RFI
 
Tchad: le frère du président Deby convoqué par la Commission des droits de l’homme
Saleh Déby, le frère cadet du chef de l’Etat a été convoqué mardi 26 mai par la Commission nationale des droits de l’homme. Le frère du président est au cœur d’une polémique depuis plusieurs semaines après la mort d’un berger près d’une de ses plantations. Accusé de meurtre, le frère cadet d’Idriss Déby nie toute implication et affirme se remettre à la justice. Deux membres de la Commission nationale des droits de l’homme avaient rendez-vous ce mardi avec Saleh Déby Itno, frère cadet du chef de l’Etat tchadien, accusé d’homicide involontaire sur un berger qu’il a effrayé par un tir de sommation alors que celui-ci traversait son verger. La nouvelle a provoqué un tollé, obligeant la justice à ouvrir une enquête. RFI
 
L’opposition comorienne qualifie de « montage » l’attentat contre le president
L’opposition comorienne a qualifié mardi de « montage » un attentat à la bombe manqué qui aurait visé, selon la justice, le président Azali Assoumani en avril. La police comorienne a interpellé une vingtaine de personnes soupçonnées d’avoir participé à cette tentative, révélée la semaine dernière par le procureur auprès de la Cour de sûreté de l’Etat, Mohamed Abdou. Selon lui, une bombe devait être actionnée à distance dans l’avion qui devait conduire le chef de l’Etat de l’île d’Anjouan à l’île de Mohéli, deux des îles de l’archipel. AFP
 
Au Soudan du Sud, la révélation d’un Eden inexploré de la biodiversité
Le petit avion vire brusquement pour revenir survoler les plaines. Le pilote a aperçu quelque chose loin en dessous: une antilope, puis plusieurs, l’arrière-garde d’une migration de plus d’un million d’animaux sur cette immensité sauvage. D’autres merveilles se cachent dans la savane. Trois girafes nubiennes, extrêmement rares, marchent pesamment, projetant leur ombre gigantesque sur les herbes. « Il n’en reste plus que quelques centaines dans le monde. Alors vous voyez quelque chose de spectaculaire », remarque Albert Schenk, de l’ONG Wildlife Conservation Society (WCS), en sondant du regard cette vaste étendue. Nous sommes au Soudan du Sud, l’un des jardins d’Éden de la faune et de la flore africaines, un lieu d’une incroyable biodiversité coincé entre les jungles tropicales et les déserts arides et désolés du continent. AFP
 
Musique et chants mandingues aux funérailles du « griot électrique » Mory Kanté en Guinée
Des griots mandingues ont chanté les louanges de Mory Kanté au son de la kora et du balafon, mardi 26 mai, aux funérailles de l’artiste guinéen qui aura popularisé leur musique et leurs instruments traditionnels à travers le monde en les adaptant aux sonorités de son époque. En l’absence de tous ceux, célèbres ou anonymes, avec lesquels il s’était lié à travers le monde et que la pandémie du Covid-19 a empêché de déplacement, c’est aux seuls griots qu’il est revenu de rendre hommage à l’auteur du tube planétaire Yéké Yéké. Le Monde avec AFP


Photo: Adam Jones