Revue de Presse du 26 mai 2020

Journée de l’Afrique : l’ONU appelle au respect des pratiques démocratiques sur fond de Covid-19
A l’occasion de la Journée de l’Afrique, le chef de l’ONU a réaffirmé son entière solidarité avec les populations et les gouvernements d’Afrique dans la lutte contre la Covid-19, tout en appelant au respect des pratiques démocratiques alors que plusieurs élections risquent d’être reportées en raison de la pandémie. Cette année, la célébration de la Journée de l’Afrique (25 mai) a lieu dans des circonstances extrêmement difficiles, alors que le monde entier est confronté à la pandémie du Covid-19. Le virus n’épargne pas l’Afrique et menace de compromettre les progrès accomplis par les pays africains dans la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) et des buts fixés dans l’Agenda 2063 de l’Union africaine (UA). ONU Info

Coronavirus en Afrique: l’Oms craint une « épidémie silencieuse »
L’Organisation mondiale de la santé craint que l’Afrique ne soit confrontée à une « épidémie silencieuse » si ses dirigeants ne donnent pas la priorité au dépistage du coronavirus. L’envoyé spécial de l’Oms Samba Sow se dit préoccupé car il craint que le manque de tests n’occasionne une épidémie silencieuse. « Mon premier point pour l’Afrique, ma première préoccupation, c’est que le manque de tests conduit à une épidémie silencieuse en Afrique. Nous devons donc continuer à pousser les dirigeants à donner la priorité aux tests », a déclaré M Sow lors d’une conférence de presse lundi. BBC

Burundi : Évariste Ndayishimiye, héritier d’un pays aux innombrables défis
Sans surprise, celui qui a été ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique en 2006, puis tour à tour chef de cabinet militaire et civil du président, Évariste Ndayishimiye, 52 ans, a été élu en obtenant 68,72 % des voix, selon les chiffres de la commission électorale, dénoncés à l’avance comme « fantaisistes » par l’opposition. « Neva », son surnom, était présenté par son parti le CNDD-FDD comme l’héritier du président Pierre Nkurunziza, à la tête du pays depuis 2005. … Alors que son successeur doit être investi en août pour un mandat de sept ans renouvelable une fois, à la fin du mandat du président sortant, l’opposition ne compte pas accepter les résultats de la présidentielle. Le Conseil national pour la liberté, CNL, de l’opposant Agathon Rwasa, qui a boycotté l’annonce des résultats, a dénoncé une « mascarade électorale », un « scrutin non crédible » et confirmé son intention de saisir la Cour constitutionnelle. Le Point

Opération militaire conjointe Côte d’Ivoire et Burkina : 8 djihadistes tués, 38 suspects arrêtés
Huit djihadistes présumés tués, 38 suspects interpellés, une base détruite… C’est le bilan d’une opération conjointe présentée comme une première entre les armées burkinabée et ivoirienne à la frontière des deux pays ces derniers jours, selon la Cote d’Ivoire. … L’armée souligne que « la zone est sous contrôle » et évoque la « satisfaction des deux états-majors » et les « excellents résultats obtenus grâce à la parfaite coordination entre les deux armées » lors de l’opération Comoé, du nom du fleuve qui traverse les deux pays. Cette opération, présentée comme une première samedi par les états-majors, s’est déroulée au nord-est de la ville de Ferkessedougou (Côte d’Ivoire) et au sud de Banfora (Burkina Faso). Le Monde avec AFP

Dans le Sahel central, des écoles fermées entre le coronavirus et l’insécurité
Fermées en raison du coronavirus, des classes devraient rouvrir la semaine prochaine mais certaines restent toujours menacées par les jihadistes. Selon un rapport publié ce mardi 26 mai par l’ONG Human Rights Watch, plus de 2500 écoles au Burkina Faso étaient fermées dans le nord du pays, bien avant la fermeture complète de toutes les écoles nationales à cause de la pandémie. … Selon un rapport de Human Rights Watch rendu public ce mardi, le Burkina Faso était avant la pandémie le pays de la zone à avoir le plus d’écoles fermées à cause des attaques et des menaces jihadistes, toujours plus nombreuses. 2512 établissements fermés essentiellement dans le nord du pays contre 1261 au Mali et 354 au Niger. RFI

Covid-19 à Madagascar : renforts de militaires et médecins dans la 2e ville du pays
À Madagascar, le gouvernement a annoncé, dimanche 24 mai, l’envoi de renforts de militaires et de médecins dans la ville de Toamasina (est), après une forte augmentation du nombre de cas de coronavirus dans la deuxième agglomération du pays. Madagascar, pays très pauvre de l’océan Indien, a enregistré jusqu’à présent 527 cas de coronavirus, dont deux décès, localisés à Toamasina. Depuis jeudi, 122 nouveaux cas ont été officiellement confirmés. Selon plusieurs témoins, des cadavres ont été ramassés ces derniers jours dans les rues de la ville, sans qu’on ne connaisse les causes de ces décès. … Quelque 150 militaires envoyés en renfort à Toamasina y seront chargés du maintien de l’ordre et de l’application des mesures contre le Covid-19 (port du masque, distanciation sociale…), selon le gouvernorat régional. France24 avec AFP

En Centrafrique, la Cour pénale spéciale passe à la vitesse supérieure
C’est une annonce qui marquera ses cinq ans d’existence. La Cour pénale spéciale (CPS) de la République centrafricaine a indiqué, lundi 25 mai, avoir effectué neuf arrestations dans des dossiers portant sur des crimes commis dans le sud-est du pays, à Obo, Zémio et Bambouti. Ces personnes, toutes membres du groupe armé Unité pour la paix en Centrafrique (UPC), ont été capturées par les forces de la Mission des Nations unies en RCA (Minusca) et les forces armées centrafricaines. Officiellement, seuls ces cas sont cités par la Cour, mais selon le porte-parole de la Minusca, neuf autres personnes ont été arrêtées la semaine dernière dans la région de Ndélé (nord), toujours « à la demande de la CPS ». Le Monde

En Libye, les mercenaires russes au service du maréchal Haftar désertent le front de Tripoli
L’image a fait le tour des réseaux sociaux libyens. Des hommes d’apparence occidentale sanglés dans leur treillis et entassés à l’arrière d’un pick-up traversant Beni Oualid, localité située à 150 kilomètres au sud-est de Tripoli, devant des passants interloqués : la scène n’était pas celle d’une colonne montant au front mais plutôt celle d’une retraite en bon ordre. Samedi 23 mai, plusieurs centaines de mercenaires russes ont quitté en convoi l’agglomération de Tripoli pour l’oasis de Beni Oualid où les attendaient des avions de transport de type Iliouchine. De là, ils devraient rejoindre, selon une source diplomatique, la base aérienne d’Al-Jufra située à 350 kilomètres plus à l’est dans une zone contrôlée par le maréchal Khalifa Haftar, étape vers un probable retour en Russie. Le Monde

Guinée-Bissau: la bataille pour le contrôle de l’Assemblée nationale
Le président Umaro Sissoco Embalo, reconnu par la Cédéao, a mené lundi 25 mai des consultations avec les partis politiques. Après un long bras de fer suite à l’élection présidentielle de fin décembre contestée par son parti rival le PAIGC, la Cédéao avait demandé au chef de l’État de nommer avant le 22 mai un Premier ministre et un gouvernement issus de la majorité au Parlement, comme le prévoit la Constitution. Le délai a expiré. RFI

Côte d’Ivoire: quelle stratégie pour le parti de l’ex-président Gbagbo?
Après des années de boycott des élections par la frange pro-Gbagbo, le FPI en cours de réunification se lance dans un grand retour sur le terrain. Le parti appelle ses militants à se doter de documents d’identité de façon à s’inscrire massivement sur les listes électorales lors de la révision des listes entre le 10 et le 24 juin prochains. Malgré un retour peu probable de Laurent Gbagbo, le FPI entend donc peser sur les élections de 2020. Mais comment ? … « Laurent Gbagbo ne pourra probablement pas être candidat mais ça reste un crime de lèse-majesté de le dire au FPI », commente le politologue Sylvain N’Guessan. RFI

Afrique : ces armées qui souffrent de leurs hommes
Au Niger, le changement à la tête de l’état-major de l’armée de l’air retient l’attention. Le chef d’état-major, Boulama Issa Zana Boukar, a été limogé et remplacé par son adjoint. L’information a été révélée suite à une réunion du Conseil supérieur de la défense, vendredi (22.05.2020). Aucun détail n’a été donné sur les raisons de ce limogeage. Mais d’après certaines sources, il y aurait un lien avec une affaire de détournement de fonds qui agite le ministère de la Défense depuis plusieurs mois. Une affaire qui relance par ailleurs le débat sur les erreurs au sein des appareils de sécurité qui fragilisent les armées face aux djihadistes. DW

Deux femmes casques bleus récompensées pour leur travail en faveur de l’égalité des genres
Une Casque bleu brésilienne en République centrafricaine et une Casque bleu indienne qui a récemment terminé sa mission au Soudan du Sud ont été sélectionnées pour recevoir le Prix du Militaire des Nations Unies de l’Année 2019 pour la Défense de l’Egalité des Genres. Une Casque bleu brésilienne en République centrafricaine et une Casque bleu indienne qui a récemment terminé sa mission au Soudan du Sud ont été sélectionnées pour recevoir le Prix du Militaire des Nations Unies de l’Année 2019 pour la Défense de l’Egalité des Genres. ONU Info

Au Cameroun, un centre protège des perroquets jaco saisis aux trafiquants
Des croassements déchirent le silence. Dans une grande cage, une nuée de perroquets volent d’un point à l’autre. Assis en face de la volière, Stephen Killi Matute observe la scène. Depuis seize ans, cet homme s’occupe de ces oiseaux à la queue rouge. « Je prends soin d’eux. Je nettoie leur cage, je les nourris, je les observe durant toute la journée pour voir s’ils mangent normalement, s’ils se déplacent sans difficulté ou s’ils sont malades. Je les aime beaucoup », avoue cet animalier, responsable de la réhabilitation des perroquets. Nous sommes au Limbe Wildlife Center (LWC), une aire protégée située dans la ville de Limbé, dans la région du Sud-Ouest du Cameroun. Installé au sein du jardin zoologique de cette cité balnéaire, ce projet de conservation et d’éducation des animaux saisis aux braconniers et trafiquants est cogéré par l’ONG internationale Pandrillus et le ministère camerounais des forêts et de la faune. AFP

Youssou Ndour, Wizkid, Fally Ipupa… WAN, un super-concert pour mettre le Covid KO
Les géants de la musique africaine sont rassemblés pour WAN, un show solidaire diffusé le 25 mai prochain, journée internationale de l’Afrique. … WAN ? Le drôle d’acronyme renvoie à Worldwide Afro Network, qu’on pourrait traduire par le « réseau afro-mondial », et se prononce comme « one ». Une manière de rappeler que, surtout en temps de crise, on est ensemble. Jeune Afrique



Photo: Adam Jones