Revue de Presse du 20 janvier 2022

Répression des manifestations au Soudan: un appel à la grève lancée par plusieurs syndicats
Le mouvement de désobéissance civile se poursuit au Soudan pour protester contre la violence de la répression de la manifestation du lundi 17 janvier. Sept Soudanais ont été fauchés par les balles des forces de l’ordre qui nient avoir ouvert le feu. En réaction plusieurs syndicats, partis politiques et organisations de la société civile ont déclenché depuis mardi une grève de trois jours. C’est le cas notamment du syndicat de médecins. C’est le cas notamment du syndicat de médecins soudanais, dont l’un de leur porte-parole, le docteur Alwali, a été joint par notre correspondante régionale, Florence Morice. … « Nous faisons grève pour montrer que nous condamnons fermement la violence des militaires. Nous voulons aussi attirer l’attention des Nations unies pour qu’elles continuent leurs pressions sur les militaires et pour attirer l’attention sur ce qui se passe actuellement au Soudan, parce que ces dirigeants ne veulent pas d’une transition démocratique. Ils essaient de tuer et d’arrêter toujours plus de gens pour essayer de prendre le contrôle de la population. » RFI

Coup d’Etat au Soudan : à Khartoum, des milliers de personnes défilent en hommage aux manifestants tués
Des milliers de manifestants défilent jeudi à Khartoum pour une journée d' »hommage aux martyrs » alors que la liste des victimes de la répression ne cesse de s’allonger au Soudan où le pouvoir militaire a renforcé son emprise avec le putsch d’octobre. Dans différents quartiers de Khartoum, ils ont défilé aux cris de : « Les militaires à la caserne ! », alors que selon des médecins 72 manifestants ont été tués, pour beaucoup par balles, depuis le coup d’Etat du 25 octobre. La police, elle, assure qu’un de ses généraux a été poignardé à mort par des manifestants. … Jeudi, ils ont rencontré des responsables mais aussi l’ancien porte-parole du gouvernement -arrêté et limogé le jour du putsch- Khalid Omer Yousif. Ce fervent défenseur d’un pouvoir civil a indiqué sur Twitter leur avoir dit qu’il n’y avait « pas d’autre issue » que de satisfaire la rue en mettant « fin à l’état de fait putschiste ». Surtout, les manifestants réclament aujourd’hui justice pour les familles des 72 manifestants tués, pour beaucoup par balles, depuis le 25 octobre. RTBF

Le Mali remet en cause l’accord de défense et de coopération militaire avec la France
Le Premier ministre de la transition malienne à récemment déclaré que les clauses de cet accord signé en 2014 seront revues. Fin décembre, les autorités françaises ont été officiellement saisies pour renégocier les accords de défense qui lient les deux pays. Signés une première fois au début de l’opération Barkhane, ils ont pourtant été renouvelés l’an dernier pour cinq ans. Ces accords de défense entre un pays et une nation étrangère sont essentiellement des accords juridiques. Ils sont là pour garantir la protection des soldats français et fluidifier également les opérations militaires en permettant une liberté de circulation. … Renégocier, cela équivaut à mettre des bâtons dans les roues françaises, souffle-t-on à Paris. La France cherche justement à gagner du temps. La réponse aux autorités maliennes est en cours d’élaboration, dit-on, tout en précisant que les Maliens n’ont pas demandé la résiliation des accords, mais de simples amendements. La négociation ne fait que débuter. RFI

Désinformation au Mali: l’association des professionnels de la presse en ligne appelle à la vigilance
Dans un contexte de crise au Mali, désinformation et fake news envahissent les réseaux sociaux. Depuis le 9 janvier, date des sanctions imposées à Bamako par la Cédéao (Communauté économique des États de l’Afrique de I’Ouest), des propos haineux et des vidéos calomnieuses prolifèrent sur le net. Dans le collimateur, la Cédéao et la France, accusée d’être derrière ces sanctions. L’Association des professionnels de la presse en ligne appelle à la vigilance. Les journalistes professionnels sont également la cible de ce matraquage et victimes d’attaques personnelles, alors qu’ils ne font que leur travail. Face à cette campagne de désinformation, l’Association des professionnels de la presse en ligne (APPEL-Mali) appelle à la vigilance. « Il y a des sites fantômes qui ne sont pas connus, qui publient des fausses informations, pointe Modibo Fofana, président d’Appel-Mali, joint par Christina Okello de la rédaction Afrique. … Nous avons mis en place un centre de vérification, de fact-checking… nous sommes à peu près une soixantaine, j’ai demandé à tous les éditeurs en ligne et directeurs de publication : si vous doutez d’une information, adressez-vous au centre de l’Association des Professionnels de la Presse en Ligne. » RFI

Service religieux : une bousculade fait 29 morts au Libéria
Au moins 29 personnes, dont 11 enfants et une femme enceinte, sont mortes dans une bousculade, lors d’une croisade chrétienne dans un quartier densément peuplé de la capitale, Monrovia. Le porte-parole de la police, Moses Carter, indique à la BBC que la bousculade s’est produite mercredi soir lorsqu’un groupe de gangsters, dont certains portaient des couteaux, s’est déplacé sur le terrain en plein air et a attaqué les fidèles. Il ajoute qu’une personne, qui tenait un couteau, est arrêtée. La croisade – un terme couramment utilisé au Libéria pour décrire les rassemblements de prière chrétiens – était organisée par un pasteur influent. … Les services de prière des croisades chrétiennes … sont très populaires, avec souvent des centaines de personnes présentes, beaucoup cherchant de l’aide et du réconfort dans un pays où environ la moitié de la population vit avec moins de 2 $ par jour. BBC

Scrutin test au Sénégal un an après les émeutes
Les Sénégalais sont appelés aux urnes dimanche pour élire leurs maires et les présidents de conseil départemental lors d’un scrutin qui a valeur de test pour le président Macky Sall et ses adversaires. Ces élections sont les premières depuis la présidentielle de 2019 qui a reconduit Macky Sall à la tête de ce pays considéré comme un îlot de stabilité en Afrique de l’Ouest et traité à ce titre avec égard par ses partenaires étrangers. Ce sont aussi les premières depuis les troubles qui ont secoué le pouvoir en mars 2021 et revigoré l’opposition. Au terme d’une campagne émaillée de heurts fréquents mais relativement mineurs, la consultation permettra de jauger la popularité de la coalition qui gouverne depuis 2012, cinq mois avant les législatives et deux ans avant la fin du second mandat de M. Sall. VOA

Gambie: Le président gambien Adama Barrow a prêté serment pour son deuxième mandat
Après avoir été réélu en décembre dernier à la tête du pays, le dirigeant du plus petit pays d’Afrique continentale a fait le point sur les principaux objectifs pour son second mandat. … [S]ur la justice transitionnelle, le chef d’État a réaffirmé sa volonté de faire des propositions rapidement pour mettre en œuvre le rapport de la Commission vérité, publié en décembre dernier et qui recommande des poursuites à l’égard de l’ancien président Yahya Jammeh. Mais depuis plusieurs mois, le gouvernement semble de plus en plus complaisant envers ces personnalités. … Sous l’œil de huit autres chefs d’États de pays d’Afrique de l’Ouest (dont ceux du Sénégal, du Nigeria ou du Ghana), Adama Barrow a terminé en insistant sur l’importance de la démocratie dans son pays. Une démocratie encore jeune et fragile. Un second mandat placé sous le signe de la stabilité et de la continuité mais Adama Barrow a encore beaucoup à faire pour convaincre réellement dans son pays. RFI

Nigeria : le procès du leader de l’Ipob reprendra le 16 février
Peut-on parler de victoire dans le procès qui oppose, le leader du Mouvement indépendantiste pour les peuples indigènes du Biafra et l’Etat du Nigeria ? Mercredi, la haute cour de l’État d’Abia, a déclaré que son arrestation en 2017 était illégale et exigé que le gouvernement lui verse le somme de 2.4 millions de dollars pour compensation. Cependant, ce jugement n’atténuera pas le choc des accusations de trahison, de terrorisme et de crime qui pèsent sur lui.Dans le même temps, l’affaire n’a pas été abandonnée, le procès reprendra le 16 février prochain. Nnamdi Kanu a plaidé non-coupable des quinze chefs d’accusation qui lui ont été lus lors de l’audience mercredi. Son équipe de défense a remporté une première victoire psychologique en 2022 en obtenant ce report d’audience. AfricaNews

Bénin: le parti d’opposition Les Démocrates présente ses vœux pour la nouvelle année
Son président Éric Houndété a délivré un discours aux accents de rentrée politique estimant que « 2021 fut une année de persécution pour les militants de l’opposition ». Le parti de l’ancien président Boni Yayi réclame toujours la libération des détenus politiques et la tenue d’un dialogue politique national. Il a évoqué aussi les élections législatives à venir l’année prochaine, un scrutin capital pour l’opposition qui n’a aucun député au Parlement, seuls les partis pro-Talon avaient été autorisés à participer aux législatives de 2019. … Il s’en est pris à la Cédéao qui, pour lui, a entériné ces élections non inclusives : « L’organisation régionale doit cesser d’être le syndicat des chefs d’État qui confisquent l’espace politique. Au peuple malien qui cherche sa propre voie, notre parti exprime tout son soutien. » RFI

Afrique Centrale: Félix Tshisekedi succède à Denis Sassou N’Guesso à la présidence de la CEEAC
Le président congolais, Denis Sassou N’Guesso, a passé le 19 janvier à Brazzaville le témoin à son homologue de la République démocratique du Congo (RDC), Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, à la présidence de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), à l’issue de la 20e conférence. A l’ouverture de la conférence, le président Denis Sassou N’Guesso a réitéré son appel à l’application de la contribution communautaire à l’intégration. Il a encouragé le Tchad et la République centrafricaine à persévérer dans la voie de la sagesse pour la recherche des solutions aux différends politiques. … Il a lancé un appel aux pays membres de la communauté pour apporter un appui financier et matériel au Tchad.  » Quelles que soient nos difficultés internes, nous ne pouvons pas demeurer les bras croisés alors que certains partenaires extérieurs concrétisent déjà leurs promesses en faveur du Tchad « , a souligné le chef de l’État congolais. … Dans son discours, le nouveau président de la CEEAC, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, s’est engagé à promouvoir le capital humain durant son mandat. Adiac-Congo

Vers une détente dans les relations entre l’Espagne et le Maroc ?
Madrid fait un pas pour un rapprochement avec Rabat après la crise de l’année dernière. Les relations entre les deux pays se sont détériorées en avril 2021 quand l’Espagne a reçu secrètement, pour des raisons médicales, Ibrahim Ghali, le chef du Polisario. Lundi dernier, le roi d’Espagne Philippe VI, a affirmé la nécessité « de redéfinir la relation avec le Maroc sur des bases plus solides et plus fortes ». C’est lors de la traditionnelle réception annuelle du corps diplomatique le que le roi Philippe VI a évoqué le partenariat stratégique avec Rabat. … Selon plusieurs experts, le Maroc s’attend maintenant à ce que son voisin du Nord prenne une position plus claire sur le Sahara occidental. Un peu à l’instar de l’Allemagne qui a opté récemment, dans une lettre envoyée à Mohammed VI pour une autonomie du Sahara sous la souveraineté du royaume chérifien. RFI

La sécheresse continue de sévir en Afrique
Quand on parle de sécheresse sur le continent africain, on pense immédiatement à la Corne de l’Afrique : l’Ethiopie, la Somalie…. Mais d’autres régions du continent sont en ce moment frappées par des sécheresses historiques. Parmi les premières victimes de la sécheresse, il y a les familles de cultivateurs et d’éleveurs qui ont perdu leurs champs ou leurs pâturages. … C’est ce qu’Ibrahim Thiaw, Secrétaire exécutif de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CNULD), expliquait il y a peu au micro de Kossivi Tiassou que « malheureusement, moins les pays ont de réserves et plus les populations sont vulnérables ». Il en tirait la conclusion qu’il fallait adopter rapidement des politiques d’alerte précoce et de gestion de ces crises « car il y aura d’autres sécheresses. Et c’est un remède de cheval qu’il faut.” La FAO, l’Agence de l’Onu pour l’alimentation et l’agriculture, appelle à débloquer 130 millions de dollars d’ici la fin février pour aider en urgence 1,5 million de personnes vulnérables durant la période actuelle de soudure, avant que les cultivateurs puissent procéder, en mars, aux nouvelles semences. Pour la septième année consécutive, en 2021, la température mondiale moyenne a atteint des sommets. DW



Photo: Adam Jones