Revue de Presse du 2 novembre 2020

Présidentielle en Côte d’Ivoire : tensions entre pouvoir et opposition dans l’attente des résultats
C’est dans un climat de tension entre l’opposition et le pouvoir que la Côte d’Ivoire se prépare à l’annonce des résultats définitifs de l’élection présidentielle qui sera faite par la Commission électorale indépendante (CEI) depuis Abidjan et devrait avoir lieu ce lundi. Dimanche, l’opposition a appelé à une « transition civile » pour une nouvelle présidentielle « juste ». De son côté, le parti au pouvoir en Côte d’Ivoire a mis en garde l’opposition contre toute « tentative de déstabilisation ». … Samedi, le premier tour de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire boycotté par l’opposition a été émaillé d’incidents et de violences. Selon Indigo, une ONG ivoirienne qui avait déployé des observateurs dans tout le pays, « 23 % des bureaux de vote sont restés fermés toute la journée ». France24

Réforme constitutionnelle : le référendum massivement boudé par les Algériens
Pour ou contre une révision de la Constitution ? Près de 25 millions d’électeurs étaient appelés à se prononcer, dimanche, sur une révision constitutionnelle censée fonder une « Nouvelle République », proposée par le président Abdelmadjid Tebboune, et répondre aux aspirations du Hirak. Le scrutin a été marqué par un taux de participation particulièrement faible. Appelés à entériner une révision constitutionnelle qui vise à tourner la page du mouvement de protestation populaire Hirak, les Algériens ont boudé massivement les urnes dimanche 1er novembre lors d’un référendum qui s’est tenu en l’absence de son initiateur, le président Abdelmadjid Tebboune, hospitalisé à l’étranger. Le chef de l’État, âgé de 74 ans, a été transféré dans la plus grande discrétion, mercredi, en Allemagne, pour des « examens médicaux approfondis » après l’annonce de cas suspects de la maladie de Covid-19 dans son entourage. Son état est « stable et non préoccupant », selon la présidence qui n’a donné aucun autre détail. France24 avec AFP

Au moins 21 morts dans une attaque des ADF en RDC
Les massacres ont eu lieu dans la nuit de vendredi (30.10.2020) à samedi. Au moins 21 personnes sont mortes dans la localité de Lisasa, dans le territoire de Beni, dans le nord de la province du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo. Un chiffre donné par l’administrateur de la région ce samedi (31.10.2020). Les ADF, rebelles ougandais installés dans l’Est du pays, s’en sont pris d’abord à des positions des rebelles Maï-Maï, avant de s’attaquer aux civils. L’ONG Centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et le droit de l’homme (Cepadho) indique, elle, que 15 femmes figurent parmi les victimes. D’autres personnes « ont été enlevées et sont toujours porté disparues », indique l’ONG. Un centre de santé a aussi été pillé, des maisons incendiées et une église catholique profanée. DW

Nigeria: 12 morts dans une attaque de Boko Haram au nord-est du pays
12 personnes ont été tuées et 7 autres enlevées par des terroristes du groupe jihadiste Boko Haram, lors de l’attaque dimanche d’un village situé à Chibok, au nord-est du Nigeria. Venus à bord de six véhicules, les « terroristes ont tué 12 personnes, dont deux de nos membres qui les affrontaient », a déclaré Abwaku Kabu, dirigeant d’une milice locale d’autodéfense, soutenue par le gouvernement. Les jihadistes ont aussi enlevé 7 personnes, « trois femmes et leurs quatre enfants », et incendié 70 habitations, a pour sa part indiqué Ayuba Alamson, responsable communautaire de Chibok. Les membres de la milice, venus défendre le village à bord de deux camions, étaient moins nombreux que les assaillants qui ont saisi un de leurs camions, a-t-il précisé. Sahel Intelligence

Niger : des soldats américains libèrent un ressortissant retenu en otage
Les forces spéciales américaines ont mené une opération réussie dans le Nord du Nigéria, samedi, pour libérer Philip Walton, un ressortissant américain enlevé il y a quelques jours au Niger. L’otage américain enlevé il y a quatre jours au Niger, près de la frontière du Nigeria, a été libéré samedi 31 octobre grâce à une intervention des forces américaines dans le nord du Nigeria, a annoncé, samedi 31 octobre, le Pentagone. « Les forces américaines ont mené une opération de libération d’un otage tôt samedi dans le nord du Nigeria pour récupérer un citoyen américain retenu en otage par un groupe d’hommes armés », a indiqué Jonathan Hoffman, porte-parole du Pentagone, dans un communiqué. Le ministre nigérien de la Défense, Issoufou Katambé, avait plus tôt annoncé à l’AFP la libération de cet otage. Ni les Nigériens ni les Américains n’ont indiqué qui était à l’origine de l’enlèvement. France24 avec AFP

Mali: un soldat tué dans une attaque à Farabougou
Après une relative accalmie, la situation s’est nettement dégradée ces derniers jours à Farabougou, et ce dimanche matin, un soldat a même été tué au cours d’une attaque. Selon un habitant, des jeunes coupaient des broussailles aux abords du village lorsque les jihadistes se sont mis à tirer. Des tirs qui se sont rapidement dirigés vers les soldats maliens, lesquels ont évidemment répliqué. L’accrochage a duré « près d’une demi-heure », selon ce témoin. Sollicitée par RFI, l’armée malienne précise qu’un soldat a été tué, mais que la riposte a permis de repousser les assaillants. Ce lundi matin, sur place, la situation était calme. Cela fait près d’un mois que les jihadistes encerclent Farabougou, et une dizaine de jours que les soldats maliens sont entrés dans le village. Mais ils sont arrivés par hélicoptère et depuis, tout comme les habitants, ils sont cantonnés dans celui-ci. RFI

Assassinat de G. Dupont et C. Verlon: Seidane Ag Hitta, l’ascension du présumé commanditaire
Cela fait tout juste sept ans, ce 2 novembre, que nos collègues de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été assassinés à Kidal, alors qu’ils étaient en reportage dans cette ville du nord du Mali. Enlevés puis assassinés dans la foulée, un acte revendiqué par al-Qaida au Maghreb islamique. Son présumé commanditaire, Seidane Ag Hitta, est bien connu des services de renseignements occidentaux et régionaux, des membres des groupes armés du nord du Mali et de tous les analystes militaires ou chercheurs spécialisés sur la zone. En recoupant les informations émanant de sources issues de tous ces milieux, RFI a reconstitué son parcours. RFI

Crimes contre des journalistes: la mort de Samuel Wazizi au Cameroun, une affaire emblématique
En mémoire de nos deux collègues de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, assassinés le 2 novembre 2013 au Mali, l’ONU a fixé au 2 novembre la Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes. Un thème qui est d’actualité dans un pays comme le Cameroun, où cette année a été marquée par l’annonce, en juin dernier, de la mort du journaliste Samuel Wazizi. Ce présentateur d’une télévision locale à Buea, dans la région anglophone du Sud-Ouest, avait été arrêté neuf mois plus tôt, le 2 août 2019, accusé de complicité avec les sécessionnistes anglophones. Le 5 juin 2020, le ministère de la Défense reconnaît que Samuel Wazizi est décédé le 17 août 2019, deux semaines après son arrestation. RFI

Le président Macky Sall forme un nouveau Gouvernement au Sénégal
Selon un communiqué de la présidence sénégalaise il s’agit d’un gouvernement d’union nationale qui a été formé. La liste des nouveaux membres du gouvernement sénégalais a officiellement été publiée en milieu d’après-midi ce dimanche. Selon la présidence, il s’agit d’un gouvernement élargi, d’union nationale composé de 33 ministres et 4 ministres d’Etat. Le poste de premier ministre a été supprimé il y a quelques mois. Parmi les sept personnalités entrant figurent notamment, l’avocate et parlementaire Aissata Tall Sall, qui prend le portefeuille des Affaires étrangères, et des Sénégalais de l’Extérieur et Oumar Samba Ba qui s’est vu attribué le poste de Ministre d’État, Secrétaire général de la Présidence de la République et Antoine Felix Diome qui est nommé ministre de l’intérieur BBC

RDC: le président Tshisekedi débute ses concertations
Les consultations annoncées par le président Tshisekedi débutent ce lundi 2 novembre. Des rencontres courtes, suivis de dépôts de mémos le cas échéant. La durée espérée par la présidence : une dizaine de jours. Et l’objectif est de mettre fin au blocage des institutions dues, selon Felix Tshisekedi, à des divergences de vue avec son partenaire, Joseph Kabila, et sa coalition, le FCC. Cette première journée devrait être largement consacrée aux questions électorales. RFI

La police tchadienne encercle le domicile de l’opposant Saleh Kebzabo
Les sièges des principaux partis politiques de l’opposition tchadienne qui ont boycotté le forum national inclusif sont quadrillés depuis vendredi par la police. Les leaders de ces partis et ceux des organisations de la société civile qui entendaient organiser un forum citoyen dans les jours à venir sont filés par les services de sécurité, a-t-on appris de source bien informée. Le domicile de Saleh Kebzabo, leader de l’UNDR et un des principaux opposants au président tchadien Idriss Déby, a été encerclé samedi par la police à N’Djamena, au nom de « l’état d’urgence » qui limite les rassemblements, officiellement en raison de la pandémie du coronavirus. AFP/VOA

Barrage sur le Nil : création d’une équipe spéciale pour aider les tractations
L’Egypte, le Soudan et l’Ethiopie, qui ont repris dimanche 1er novembre les négociations concernant le barrage controversé sur le Nil construit par Addis-Abeba, ont décidé de former une équipe chargée d’aider les tractations, a annoncé le ministère soudanais de l’irrigation. « Les trois parties ont accepté de poursuivre les discussions par l’intermédiaire d’une équipe de six personnes, dont deux représentants de chaque pays », a indiqué le ministère soudanais de l’irrigation dans un communiqué. Cette équipe établira « un cadre de référence » sur le rôle des experts afin de faciliter les négociations et fera ensuite parvenir son rapport aux ministères de l’irrigation des trois pays, a-t-il poursuivi. Le Monde avec AFP

Le Maroc poursuit sa «diplomatie des consulats» au Sahara occidental
Les Emirats arabes unis ont annoncé cette semaine leur intention d’ouvrir prochainement un consulat à Laâyoune au Sahara occidental. L’émir d’Abou Dhabi en a informé le souverain marocain Mohammed VI, lors d’un échange téléphonique. Les Emirats seraient ainsi le premier pays arabe à franchir ce pas après plusieurs pays africains. Le Maroc adopte depuis 2019 une « diplomatie des consulats » pour renforcer son pouvoir sur ses provinces du sud disputées avec le Polisario depuis 1975, date du départ de l’occupant espagnol. Des consulats de 15 pays africains sont désormais présents dans le Sahara occidental. Mardi dernier, deux nouveaux pays africains ont rejoint la liste. Nasser Bourita, le ministre marocain des Affaires étrangères avait inauguré à Dakhla deux consulats, celui de la Zambie et celui du royaume d’Eswatini. Deux pays qui rejoignent la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Centrafrique, Djibouti et les îles Comores parmi 15 pays africains. RFI

Attentat de Nice : Gérald Darmanin en Tunisie, pour parler coopération contre le terrorisme
Emmanuel Macron a demandé au ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, de se rendre à Tunis pour discuter de la lutte contre le terrorisme, après l’attaque de jeudi à Nice dont l’auteur présumé est un Tunisien de 21 ans, a annoncé, dimanche 1er novembre, l’Elysée. « Le président a demandé au ministre de l’intérieur de se rendre en Tunisie la semaine prochaine pour une rencontre avec son homologue », a communiqué la présidence. La décision a été annoncée après un entretien téléphonique, samedi, entre le président français et son homologue tunisien, Kaïs Saïed, qui « a exprimé sa solidarité avec la France après les actes terroristes », a précisé la présidence. Les deux dirigeants « sont convenus de renforcer la coopération » franco-tunisienne « en matière de lutte contre le terrorisme ». Le Monde

Décès d’Iba Der Thiam, passeur de l’Histoire sénégalaise et africaine
Le professeur Iba Der Thiam s’est éteint le 31 octobre à Dakar, à l’âge de 83 ans. Cet ancien ministre et syndicaliste est l’un des principaux artisans de deux œuvres colossales : « L’Histoire générale de l’Afrique » et « L’Histoire générale du Sénégal ». L’histoire fut le fil conducteur de sa vie. Déjà, en 1985, alors qu’il était ministre de l’Éducation nationale chargé de l’enseignement supérieur, Iba Der Thiam cumulait son maroquin avec les fonctions de secrétaire général de l’Association panafricaine des historiens, de vice-président de l’Association sénégalaise des professeurs d’histoire et de géographie et de président de la Commission sénégalaise de réforme de l’enseignement de l’histoire et de la géographie. Jeune Afrique

Une Zambienne déployée au Soudan du Sud remporte le Prix de la femme policière de l’année de l’ONU
L’inspectrice en chef Doreen Malambo, Conseillère pour l’égalité des sexes à la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS), a remporté cette année le Prix de la femme policière de l’année des Nations Unies, en l’honneur de son travail en faveur de groupes vulnérables, tels que les femmes, les filles, les enfants et les personnes handicapées. Mme Malambo, qui est Zambienne et a passé 24 ans dans les services de police de son pays, est affectée à la MINUSS depuis 2019, où son rôle consiste à participer à des consultations communautaires et à la mobilisation de la population pour la prévention et la réduction de la criminalité. Lors de précédentes affectations à l’ONU, Doreen Malambo a été déployée avec la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL) de 2008 à 2009, où elle a aidé la police nationale à prévenir et enquêter sur la violence sexuelle, sexiste et domestique. ONU Info

Présidentielle en Tanzanie : l’opposant Tundu Lissu dénonce des « résultats complètement fabriqués »
Tundu Lissu, principal opposant tanzanien et candidat du parti Chadema, conteste la victoire du président sortant, John Magufuli, à l’élection présidentielle du 28 octobre. Arrivé deuxième avec seulement 13 % des voix, il assure être le véritable vainqueur du scrutin. … Les résultats officiels de l’élection présidentielle annoncés par la commission électorale (NEC) donnent le président sortant, John Magufuli, vainqueur à 85 %. Vous contestez ces résultats. Pourquoi ? … Tundu Lissu. Ces résultats sont complètement fabriqués. Ils ne correspondent pas au vote du peuple tanzanien du 28 octobre. Il y a eu du bourrage d’urnes dans tout le pays. Le Monde



Photo: Adam Jones