Revue de Presse du 17 juin 2019

Un triple attentat suicide de Boko Haram fait plus de 30 morts morts au Nigeria
Au moins 30 personnes ont été tuées dans un triple attentat-suicide attribué à Boko Haram dans le nord-est du Nigeria et plus de 40 blessées, l’attentat le plus meurtrier perpétré par le groupe islamiste depuis des mois dans cette région a-t-on appris lundi auprès des services de secours. Les trois kamikazes ont déclenché leurs charges explosives dimanche soir devant un centre de retransmission de football où des dizaines de personnes regardaient un match dans la ville de Konduga, à 38 km de Maiduguri, la capitale de l’Etat du Borno. “Pour l’instant, nous recensons 30 morts et plus de 40 blessés”, a indiqué à l’AFP Usman Kachalla, chef des services de secours d’urgence du Borno. Un premier bilan faisait état de 17 morts et près de 20 blessés.  Africa News

En Somalie, un attentat revendiqué par les Shebab fait plusieurs victimes à Mogadiscio
Un attentat au véhicule piégé a fait au moins 8 morts, samedi, à Mogadiscio. L’attaque a été revendiquée par les insurgés islamistes radicaux Shebab. L’explosion d’un véhicule piégé a tué au moins huit personnes et blessé 16 autres, samedi 15 juin, dans la capitale somalienne, Mogadiscio, au niveau d’un check-point situé à proximité du Parlement, selon la police et les services d’ambulances. Une seconde explosion sur un axe routier menant vers l’aéroport n’a, quant à elle, fait aucune victime. France 24

Kenya: 8 policiers tués par une mine artisanale à la frontière avec la Somalie
Les policiers patrouillaient à bord d’un véhicule, samedi 15 juin, quand ils ont été touchés par un engin explosif improvisé. Le comté de Wajir est régulièrement le théâtre d’attaques surprises du groupe islamiste shebab. La mine a explosé samedi matin au passage du véhicule de la police kényane. Les policiers patrouillaient dans la région, appelés en renfort au lendemain d’une attaque menée par le groupe shebab. Les insurgés auraient enlevé la veille trois réservistes de la police kényane, selon plusieurs médias locaux.  RFI

Les observateurs de l’UE préconisent des réformes électorales au Nigeria
La mission des observateurs de l’Union européenne a constaté des « manques systémiques » au cours des élections de début 2019. Marie Arena, la cheffe des observateurs de l’Union européenne, insiste sur l’urgence de réformes électorales au Nigeria. Selon elle, ces changements sont indispensables « pour laisser le temps au débat, mais aussi pour des modifications législatives ». Elle préconise que « ces réformes puissent être applicables bien en amont des prochaines élections de 2023 ». La mission a séjourné à Abuja entre janvier et avril dernier où elle a suivi de près les élections pour choisir le président, les députés et les gouverneurs du pays.  RFI

Mali: une vingtaine de jihadistes « neutralisés » par les forces françaises et maliennes
Une opération conjointe de l’armée malienne et de la force française antijihadiste Barkhane, en cours dans le nord-est du Mali, a permis la « neutralisation » d’une vingtaine de jihadistes, ont annoncé samedi soir les Forces armées maliennes (FAMa). « Une vingtaine de terroristes neutralisés à #Ménaka. Les #FAMa et #Barkhane mènent une opération conjointe dans la localité d’Akabar, dans le secteur de Ménaka. Cette opération a permis de neutraliser une vingtaine de terroristes », a indiqué l’armée malienne sur Twitter, sans plus de détails. Un groupe jihadiste qui se fait appeler « Etat islamique dans le Grand Sahara » (EIGS) est actif essentiellement dans cette région de Ménaka et de l’autre côté de la frontière avec le Niger. TV5

Soudan: le président déchu Omar el-Béchir déféré au parquet
L’ex-président soudanais Omar el-Béchir a été déféré dimanche au parquet en charge des affaires de corruption à Khartoum, sa première apparition en public depuis sa destitution par l’armée en avril sous la pression de la rue. Vêtu de la traditionnelle djellaba blanche et d’un turban, l’ancien homme fort du Soudan est arrivé de sa prison escorté par un convoi de véhicules militaires et des membres des forces de sécurité lourdement armés, a constaté le correspondant de l’AFP devant les locaux du parquet. « L’accusé Omar el-Béchir a été (…) informé des accusations qui pèsent contre lui, pour la possession de devises étrangères, corruption et réception de cadeaux de manière illégale », a indiqué aux journalistes un responsable du parquet, Aladdin Dafallah. TV5

Soudan: l’insoutenable hausse du prix du pain
Au Soudan, le soulèvement populaire, toujours d’actualité, a commencé en décembre. Il avait des causes profondes mais la forte hausse du prix du pain avait constitué l’élément déclencheur des manifestations qui ont entraîné le coup d’Etat et la chute d’Omar el-Béchir, après 30 ans de pouvoir. La révolution a suscité beaucoup d’espoir mais, concernant le pain, elle n’a pas eu les effets escomptés. Reportage dans une boulangerie de Khartoum.  RFI

Le général Ghediri, ex-candidat à la présidentielle, sous les verrous
En Algérie, le général à la retraite Ali Ghediri, ex-candidat déclaré contre Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle, a été écroué pour atteintes à l’économie nationale et au moral de l’armée.  VOA

RDC: Sit-in contre l’invalidation des parlementaires de l’opposition
En République Démocratique du Congo, des manifestations de l’opposition sont annoncées dans la capitale Kinshasa d’ici le 30 juin par Lamuka. Cette principale plateforme de l’opposition a déjà tenu un sit-in devant la cour constitutionnelle. Ses membres protestent contre l’invalidation de leurs députés et sénateurs par la cour à l’issue de certains contentieux électoraux résultant des législatives de décembre 2018.  VOA

161 corps découverts en deux jours en République démocratique du Congo
Au moins 160 personnes ont été tuées au cours des cinq derniers jours dans le territoire de Djugu, dans la province de l’Ituri (nord-est de la République démocratique du Congo), théâtre d’une nouvelle flambée de violences à caractère ethnique, après un conflit qui a fait des dizaines de milliers de morts entre 1999 et 2003, a rapporté dimanche la radio onusienne Okapi, citant des sources locales. Environ 140 nouveaux corps sans vie ont été découverts samedi dans la localité de Tché dans le groupement Losandrema en territoire de Djugu, a indiqué le président de la société civile de Bahema Nord, Charité Banza Bavi. Ces dépouilles ont été découvertes par la population dans la brousse après l’attaque des hommes armés de fusils et d’armes blanches menée dans la nuit de mardi à mercredi, a ajouté Radio Okapi, parrainée par l’ONU. La Libre

RDC : François Beya, ancien proche de Kabila devenu conseiller de Tshisekedi pour les dossiers sensibles
Chargé de la sécurité au sein du cabinet présidentiel, cet homme aussi discret qu’influent a réussi en quelques semaines à se tailler une place de choix au cœur du système Tshisekedi. François Beya Wa Kasonga goûte peu la lumière. Nommé conseiller spécial du chef de l’État en matière de sécurité le 2 février, il n’est pas homme à s’exposer ou à se rengorger publiquement de sa propre importance. Pourtant, rares sont ceux qui, comme lui, peuvent se vanter d’avoir l’oreille du président de la République, celle de son directeur de cabinet et même celle de son prédécesseur au sommet de l’État.  Jeune Afrique

Bénin: « panique totale » dans le centre, 2 morts et 50 policiers blessés
Plusieurs civils ont été tués par balles et une cinquantaine de policiers ont été blessés, dans les violences qui provoquent « une panique totale » dans le centre du Bénin depuis cinq jours, sur fond de rivalité entre l’actuel président Patrice Talon et son prédecesseur Thomas Boni Yayi. Au moins deux personnes ont été tuées samedi à Savè, dans le centre du Bénin, alors que les forces de sécurité tentaient de déloger les opposants, mais on craint d’autres morts à Tchaourou, commune d’origine de l’ancien chef de l’Etat Boni Yayi, un peu plus au nord. Les violences ont éclaté dès mardi à Tchaourou après l’arrestation de deux personnes, accusées de violences électorales lors des législatives du 28 avril. TV5

Madagascar : Andry Rajoelina assuré d’une majorité absolue à l’Assemblée nationale
Selon les résultats complets des élections législatives publiés samedi par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), le président Andry Rajoelina est assuré de disposer d’une majorité absolue de députés dans la prochaine Assemblée nationale. Les projections réalisées par les partis politiques sur la foi de ces résultats attribuent 84 des 151 sièges des députés à la coalition dirigée par Andry Rajoelina, contre 16 seulement au parti de son adversaire malheureux à la présidentielle, Marc Ravalomanana. Les 51 autres sièges ont été remportés par des candidats à l’étiquette d’indépendants. Une répartition des sièges qui a été confirmée à Jeune Afrique par la Ceni.  Jeune Afrique

Centrafrique : deux journalistes français violemment interpellés lors de la dispersion d’une manifestation
Deux journalistes français de l’AFP ont été violemment interpellés puis molestés par la police, samedi, alors qu’ils couvraient une manifestation de l’opposition, interdite par les autorités. Lors de la dispersion, samedi 15 juin, d’une manifestation de l’opposition, interdite par les autorités, à Bangui, deux journalistes français de l’Agence France-Presse (AFP) ont été brutalement interpellés. Leur matériel leur a également été confisqué. Charles Bouessel (28 ans) et Florent Vergnes (30 ans), ont déclaré avoir été retenus plus de six heures et auditionnés à trois reprises après avoir été arrêtés et brutalisés par des membres de l’Office centrafricain de la répression du banditisme (OCRB). France 24

En Algérie, la chute brutale d’Ahmed Ouyahia
Sale journée pour l’homme du « sale boulot ». L’ancien chef de gouvernement Ahmed Ouyahia, convoqué mercredi 12 juin à Alger par un juge de la cour suprême, est ressorti en début de soirée dans un fourgon cellulaire. Une scène inimaginable en Algérie il y a encore quatre mois. Ahmed Ouyahia a ensuite pris la direction de la prison d’El-Harrach, où sont déjà incarcérés plusieurs hommes d’affaires et oligarques inculpés dans le cadre d’affaires de corruption liées aux différents mandats d’Abdelaziz Bouteflika. Le Monde

Libye : Fayez Sarraj annonce une initiative pour sortir de la crise
Le chef du gouvernement d’union nationale (GNA), seule autorité légitime reconnue par les Nations unies en Libye, a annoncé, dimanche 16 juin, une initiative politique prévoyant notamment des élections avant la fin de l’année, pour sortir le pays d’une profonde crise. Fayez Sarraj, qui dirige un gouvernement siégeant à Tripoli, a par ailleurs estimé que l’offensive lancée il y a plus de deux mois par les forces de l’homme fort de l’Est libyen, le maréchal Khalifa Haftar, pour s’emparer de la capitale, était vouée à l’échec.  Le Monde

Au Niger, une église incendiée après l’arrestation d’un imam
L’édifice religieux a été incendié dans la nuit de samedi à dimanche à Maradi, à la suite de l’arrestation d’un imam, a appris le correspondant à Niamey de BBC Afrique auprès d’un journaliste basé dans ce cette ville du centre sud du pays. Maradi a retrouvé son calme dans la journée de dimanche, et le chef musulman a été relaxé.Selon ses proches, Cheick Rayadoune, influent imam de la mosquée de Zaria, a été arrêté samedi par la police après avoir qualifié vendredi « d’anti-islam » un projet de loi du gouvernement sur « l’organisation de l’exercice du culte au Niger », explique l’Agence France-Presse (AFP). « Cette loi est le fruit des plusieurs consultations et concertations profondes (…). Dans le texte il n’y a rien d’anti-islam », a commenté un haut responsable du ministère nigérien de l’Intérieur. BBC

Plusieurs personnes ont été arrêtées par les forces de l’ordre sénégalaises, à Dakar
A Dakar, la capitale du Sénégal, plusieurs personnes ont été arrêtées par les forces de l’ordre. La police a empêché le rassemblement de manifestants qui exigeaient la « transparence » sur des contrats portant sur l’exploitation des réserves de gaz et de pétrole du pays. Des contrats entachés de corruption, selon une enquête publiée par la BBC.  BBC



Photo: Adam Jones