Revue de Presse du 16 décembre 2020

Boko Haram : La violence contre les civils s’intensifie dans le nord du Cameroun (Infographie)
Au cours des douze derniers mois, le nord du Cameroun a connu la plus forte poussée de violence de Boko Haram dans le bassin du lac Tchad, notamment sous la forme d’attaques contre les civils. Le nombre d’évènements violents liés à des groupes islamistes militants dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun a grimpé de 90 %, pour atteindre environ 400 événements, au cours des 12 derniers mois. La flambée de violence dans l’Extrême-Nord coïncide avec une augmentation des combats entre les groupes islamistes militants et les forces de sécurité nigérianes du côté nigérian de la frontière. La pression accrue au Nigeria a très probablement forcé ces militants à entrer au Cameroun, soulignant les dimensions régionales de cette menace pour la sécurité. Centre d’études stratégiques de l’Afrique

Guinée : Alpha Condé investi président, la répression à son comble
Contexte préoccupant que celui de cette investiture. Organisations internationales et avocats dénoncent les dérives du système sécuritaire. … Mardi 15 décembre, jour de l’investiture du président Alpha Condé au palais Mohammed-V, le Front national de défense de la Constitution (FNDC) avait prévu une marche pacifique. Une énième fois, ce mouvement citoyen entendait dénoncer le « coup d’État constitutionnel » qui a permis au président sortant de rempiler pour un troisième mandat. Et une fois encore, sa mobilisation n’a pas été autorisée. Est-ce par crainte de protestations isolées et sporadiques de ses militants que Conakry est sous haute surveillance ? Sur le pont du 8-Novembre, l’accès à la presqu’île de Kaloum, quartier qui abrite le centre administratif, est complètement verrouillé. Les véhicules sont fouillés, et les motards, sommés de rebrousser chemin, notamment par des éléments des forces spéciales et des commandos du Bata (Bataillon autonome des troupes aéroportées). Le Point

Facebook met fin à une opération d’interférence en Afrique émanant « d’individus liés à l’armée française »
Deux de ces opérations étaient gérées depuis la Russie, et la troisième l’était depuis la France. … Cette opération ciblait plusieurs pays d’Afrique, et en premier lieu la Centrafrique et le Mali. Dans « une moindre mesure », certains faux comptes incriminés étaient également présents au Niger, au Burkina Faso, en Algérie, en Côte d’Ivoire et au Tchad. … Dans le cas des opérations russes, Facebook n’hésite pas à affirmer que des liens ont été découverts avec l’Internet Research Agency, un organe de propagande bien connu et proche du Kremlin. Le réseau social se montre bien plus prudent quand il mentionne l’opération française. Facebook a insisté à plusieurs reprises sur le fait que ces manipulations politiques émanaient d’individus « liés à l’armée française ». « Facebook n’a pas directement attribué cette opération au gouvernement français et à l’armée française », souligne le rapport, et « de la même manière, ce rapport n’offre aucune preuve d’une participation institutionnelle » à ces manipulations politiques sur les réseaux sociaux. Le Monde

Au Nigeria, des « bandits » ont opéré pour Boko Haram dans le rapt des lycéens
Les gangs criminels à l’origine de l’enlèvement vendredi de centaines de lycéens dans le nord-ouest du Nigeria ont agi pour le compte du groupe jihadiste Boko Haram, mais les autorités espèrent réussir à négocier leur libération. 333 adolescents sont toujours officiellement portés disparus depuis l’attaque de leur pensionnat situé à Kankara dans le nord-ouest du pays, mais les habitants de Kankara affirment qu’ils seraient plus de 500, âgés entre 11 et 20 ans, entre les mains de leurs ravisseurs. Mardi, le chef de Boko Haram Abubakar Shekau a revendiqué cet enlèvement qui a eu lieu à des centaines de kilomètres de la zone où opère le groupe jihadiste. Cette annonce, signe d’une expansion territoriale du groupe, a provoqué l’effroi au Nigeria.  Le rapt a été coordonné par le chef de gang Awwalun Daudawa en collaboration avec deux autres bandits renommés, Idi Minoriti et Dankarami, ont indiqué des sources sécuritaires à l’AFP. AFP

Conflit au Tigré : l’UE suspend le versement d’aides budgétaires à l’Ethiopie
L’Union européenne (UE) va suspendre le versement de près de 90 millions d’euros d’aide budgétaire à l’Ethiopie en raison du conflit dans la région du Tigré, selon un document européen interne consulté mercredi par l’AFP. Cette décision s’inscrit dans le cadre de l’appel de l’UE, inquiète de la situation humanitaire, à une cessation des hostilités et à « une résolution politique » du conflit dans cette région du nord de l’Ethiopie, selon ce document. Le texte, authentifié par deux diplomates en poste à Addis-Abeba, souligne également que l’UE souhaite « un suivi des allégations d’abus des droits humains » lors de ce conflit qui a débuté le 4 novembre. « Le report de ces décaissements ne signifie pas que ces fonds sont perdus pour le gouvernement de l’Ethiopie », précise le document. Le Monde avec AFP

Mali: une médiation avec jihadistes et chasseurs dozos pour mettre un terme aux violences
Depuis dix jours, une médiation est en cours dans le cercle de Niono, où se trouve le village de Farabougou, encerclé depuis début octobre par des combattants jihadistes. Les négociations ont lieu entre tous les acteurs, y compris des jihadistes. Plus généralement, c’est l’ensemble de la zone qui subit l’emprise des jihadistes. L’armée a renforcé sa présence sur place, quatre ministres ont fait le déplacement pour un Forum de réconciliation il y a un mois, tout cela sans résultat. Trois rencontres directes avec les jihadistes ont déjà été organisées, dans des zones reculées, en brousse. Les négociations sont menées par des représentants du Haut conseil islamique, comme l’avait recommandé le Forum gouvernemental de Niono il y a un mois. RFI

Soudan: le Premier ministre dénonce la mainmise des militaires sur l’économie
Le Premier ministre soudanais renouvelle ses critiques sur le poids des militaires dans l’économie nationale. Une constance au risque de braquer les hauts gradés qui veulent conserver leurs avantages, après avoir conclu en août 2019 un accord historique pour un transfert progressif du pouvoir aux civils. Abdallah Hamdok se montre déterminé à mettre fin à la mainmise des hauts gradés de l’armée et des services de renseignement sur l’économie du pays. RFI

Kenya: après la rupture avec la Somalie, le rapprochement avec le Somaliland toujours plus brûlant
Le torchon brule entre le Kenya et la Somalie. Mogadiscio a rompu ce mardi 14 décembre les relations diplomatiques avec son voisin du Sud. Les diplomates kenyans ont sept jours pour quitter le territoire somalien. Dans la foulée, Nairobi annonçait l’ouverture d’un consulat en mars prochain au Somaliland, cette région autoproclamée indépendante que la Somalie considère comme faisant partie de son territoire. Dans le contexte de relations déjà tendues entre les deux pays, ce rapprochement entre le Kenya et le Somaliland est vécu comme un véritable affront à Mogadiscio. RFI

Algérie : le président Tebboune tente de réanimer son agenda politique
Le chef de l’État, en convalescence en Allemagne, veut accélérer l’agenda électoral, mais le temps politique et les ressources humaines manquent. … L’apparition du président algérien Abdelmadjid Tebboune, dimanche 13 décembre, dans une vidéo postée sur Twitter à partir de son lieu de convalescence à Berlin, a suscité beaucoup de réactions en Algérie et des interrogations sur l’avenir politique de la présidence Tebboune. Si la télévision publique, écartée de la mission de retransmission de l’apparition du président hospitalisé en Allemagne depuis le 28 octobre, a publié sur ses réseaux sociaux les images d’Algériens émus et heureux de revoir leur président (l’image d’une fillette embrassant l’écran de télé qui montre le président, par exemple), une partie de l’opinion est restée sceptique, doutant de la crédibilité du message officiel sur le rétablissement de M. Tebboune. Le Point

Présidentielle en Centrafrique : François Bozizé « accepte » l’invalidation de sa candidature
L’ancien chef de l’État centrafricain François Bozizé a annoncé mardi 15 décembre qu’il acceptait l’invalidation de sa candidature à la présidentielle du 27 décembre, demandant à l’opposition de s’unir derrière un candidat unique pour battre le président sortant Faustin Archange Touadéra. Revenu en Centrafrique en décembre 2019 après sept années d’exil, François Bozizé apparaissait comme le principal challenger du président Faustin Archange Touadéra, élu en 2016, et qui brigue un second mandat face à une opposition dispersée. Visé par un mandat d’arrêt délivré par la justice centrafricaine après sa chute en 2013 et placé sous sanction de l’ONU en 2014, François Bozizé a été exclu du scrutin par la Cour constitutionnelle qui a invalidé sa candidature le 3 décembre au motif qu’il est poursuivi pour des crimes présumés. France24 avec AFP

Côte d’Ivoire: Kouadio Konan Bertin, ex-candidat à la présidentielle, nommé ministre de la Réconciliation
Annoncé par Alassane Ouattara lors de sa prestation de serment, lundi 14 décembre, le ministère de la Réconciliation nationale aura vu le jour dès le lendemain. Et il est confié à KKB, Kouadio Konan Bertin. Quelle sera sa feuille de route et sa marge de manœuvre ? « Ce département ministériel aura pour mission de faire l’évaluation de nos actions avec pour objectif le renforcement de la cohésion nationale et de la réconciliation », avait expliqué Alassane Ouattara lundi. De l’avis de nombreux observateurs, l’échec de la réconciliation après la crise post-électorale de 2010-2011 est l’un des points qui pèchent dans le bilan des deux premiers mandats d’Alassane Ouattara. RFI

Trafic de bébés : le Kenya sous le choc après une enquête de la BBC
Un reportage de la chaîne britannique montre comment des mères vulnérables, à Nairobi, se font voler leurs enfants ou décident d’elles-mêmes de les vendre. … C’est un fléau qui a un visage. Celui de Mary, propriétaire d’une « clinique » informelle dans le bidonville de Kayole, à Nairobi. Son activité principale n’est pas de soigner : elle vend les bébés qui voient le jour dans son établissement. Filmée en cachette par la BBC en plein marchandage pour un enfant à naître, Mary, qui se dit infirmière de carrière, incarne tous les vices de ce marché très lucratif. Un business révélé par une enquête de la chaîne britannique dont la deuxième partie a été diffusée lundi 14 décembre. La première, sortie un mois plus tôt, avait laissé le Kenya sous le choc. … Faute de données précises, le trafic des bébés est un phénomène qui reste majoritairement sous les radars. Un rapport de 2020 du département d’Etat américain évoquait 853 victimes de trafic d’être humains signalées par le gouvernement kényan en 2019, dont 578 mineurs. Plus du double des victimes de 2018. Le Monde

COVID-19 : Félix Tshisekedi décrète un couvre-feu à travers la RDC
Le président Félix Antoine Tshisekedi décrète un couvre-feu sur l’ensemble du territoire congolais pour lutter contre la deuxième vague du coronavirus. Cette mesure phare et tant d’autres ont été prises au cours d’une réunion du comité multisectoriel de lutte contre cette pandémie sous la direction du Chef de l’Etat, tenue mardi 15 décembre dans la soirée au Palais de la nation à Kinshasa. Le couvre-feu décidé par le Chef de l’Etat entre en vigueur à partir du vendredi 18 décembre et ira de 21h à 5h. Plusieurs autres mesures, dont l’entrée en vigueur intervient également à la même date, ont été prises parmi lesquelles : l’anticipation des vacances de Noël au niveau de l’enseignement primaire et secondaire. l’interdiction des marches publiques, des productions artistiques et des kermesses ainsi que des cérémonies festives et des réunions de plus de dix personnes. Radio Okapi

Au Gabon, des scientifiques sur la piste des virus émergents
Des chercheurs arpentent la forêt vierge pour étudier les chauves-souris, suspectées d’être à l’origine de la plupart des épidémies transmises à l’homme, dont le Covid-19. … Est-ce un film de science-fiction ? Une série dystopique ? Six hommes en combinaison jaune, couverts de la tête aux pieds, grimpent laborieusement vers une cavité perdue au cœur de la forêt vierge, à la recherche de virus émergents. Ces chercheurs du Centre interdisciplinaire médical de recherches de Franceville (CIRMF) se rendent dans la grotte de Zadié, dans le nord-est du Gabon, pour étudier les chauves-souris, suspectées d’être à l’origine de la plupart des épidémies transmises à l’homme ces dernières années : le SRAS en 2003, le MERS en 2012, Ebola et aujourd’hui le SARS-CoV-2, à l’origine du Covid-19 qui paralyse la planète. Le Monde avec AFP



Photo: Adam Jones