Revue de presse du 15 décembre 2022

Sommet États-Unis/Afrique: Joe Biden salue une coopération étroite avec l’Afrique
Quinze minutes de discours, pour présenter 15 milliards de dollars d’accords et de contrats signés en une matinée dans des secteurs aussi variés que la santé, l’agriculture, les transports ou les nouvelles technologies. Joe Biden ne boudait pas son plaisir au moment de s’adresser aux chefs d’État présents à Washington. « Ce sont des investissements à long terme qui vont bénéficier vraiment aux gens, créer de nouveaux emplois bien payés, y compris ici aux États-Unis, et élargir les opportunités de tous nos pays pour les années à venir », s’est-il réjoui. « Les accords que vous avez signés, les investissements que vous avez faits ensemble, sont la preuve concrète de l’engagement durable que nous avons les uns envers les autres. De gouvernement à gouvernement, d’entreprise à entreprise et de peuple à peuple. Plus important, ce n’est qu’un début, il y a encore bien plus que nous pouvons faire ensemble et que nous ferons ensemble », a-t-il ajouté. Ensuite, entre le forum des affaires et le dîner de gala, Joe Biden a reçu les chefs d’État dont les pays organisent des élections présidentielles l’an prochain, dont le Gabon, la République démocratique du Congo et le Nigéria. Car au cours de ce sommet, les États-Unis ont aussi à cœur de parler de la démocratie, vue comme une valeur partagée avec les pays du continent. RFI

Washington en aide aux hôpitaux d’Afrique pour les alimenter en électricité
Les Etats-Unis ont annoncé mercredi débloquer 150 millions de dollars afin d’alimenter en électricité des hôpitaux en Afrique, un défi majeur pour les soins de santé sur le continent. Ce programme sur cinq ans lancé par l’Agence américaine pour l’aide au développement (USAID) a été annoncé en marge d’un sommet à Washington réunissant les Etats-Unis et une cinquantaine de dirigeants africains. Il vise à apporter une alimentation électrique à près de 10.000 établissements situés en Afrique subsaharienne qui ne disposent pas d’un accès fiable à l’électricité au détriment des soins, a précisé l’USAID dans un communiqué. Le programme vise également à faciliter l’accès à internet pour ces établissements, et la fourniture d’électricité reposera sur les énergies renouvelables. Au total, selon l’agence américaine, quelque 100.000 établissements médicaux en Afrique ne disposent pas d’un accès fiable à l’électricité. AFP

Au Tchad, la monarchisation en marche
Plusieurs opposants ont quitté le pays, d’autres sont menacés. Pour beaucoup d’observateurs, l’absence de voix discordantes risque d’ouvrir la voie à un plan de succession dynastique à la tête de l’Etat tchadien. Près de deux mois après la violente répression de la manifestation contre la prolongation de la transition, l’opposition et la société civile du Tchad semblent réduites au silence. Plusieurs cadres des partis de l’opposition et des organisations de la société civile craignant pour leur sécurité ont quitté le pays. Parmi ces personnalités qui vivent aujourd’hui dans la clandestinité ou qui ont quitté le pays, il y a l’opposant Succès Masra, président du parti Les Transformateurs, et l’avocat Max Loalngar, porte-parole du mouvement citoyen Wakit Tama. Si jusque là l’avocat Max Loalngar n’a pas dévoilé sa localisation pour des raisons évidentes de sécurité, Succès Masra, qui se trouve lui aux Etats-Unis, déclare qu’il est allé porter la voix des Tchadiens auprès des Nations unies. DW

Les derniers militaires français ont quitté la Centrafrique
Le pays, en proie à une guerre civile depuis 2013, a recours à la milice russe Wagner, que Paris accuse d’exactions contre les civils et de « prédation » des ressources. Les derniers militaires français déployés en Centrafrique ont quitté Bangui jeudi 15 décembre à la mi-journée, a constaté une journaliste de l’AFP, alors que le pays, en proie à une guerre civile depuis 2013, a recours à la milice russe Wagner. Les 47 derniers soldats français de la mission logistique (Mislog-B) ont décollé de l’aéroport de Bangui vers 12 h 15 à bord d’un avion-cargo C130. L’essentiel des 130 militaires qui composaient le contingent avait quitté la Centrafrique ces dernières semaines, a précisé l’armée française. Le départ des troupes françaises de cet ancien bastion de la France en Afrique centrale intervient près de quatre mois après leur sortie du Mali, au terme du divorce consommé entre Paris et la junte au pouvoir à Bamako, qui a également choisi d’avoir recours aux services d’instructeurs russes pour l’aider à sécuriser le pays. Selon Paris, il s’agit là aussi de mercenaires du groupe Wagner, ce que Bamako dément. Le Monde avec AFP

Soudan du Sud : l’ONU consternée par les attaques contre les civils dans l’Etat du Haut-Nil
Le chef des droits de l’homme de l’ONU s’est dit, mercredi, consterné par les attaques perpétrées par des éléments armés contre des civils dans le cadre d’une recrudescence de la violence dans l’État du Haut-Nil, au Soudan du Sud. Les rapports font état de tirs aléatoires sur des civils. Alors que les affrontements s’intensifiaient entre éléments armés et entre milices communautaires rivales dans la région, au moins 166 civils ont été tués et 237 blessés au cours des quatre derniers mois. Plus de 20.000 personnes ont été déplacées en raison des violences depuis août. « Ces meurtres, ainsi que les rapports faisant état de violences sexistes, d’enlèvements, de destruction de biens et de pillages, constituent de graves violations et abus des droits de l’homme et doivent cesser », a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Volker Türk. ONU Info

RDC: une réunion inédite entre FARDC et M23 a eu lieu à Kibumba
Dans l’est de la RDC, l’actualité est marquée par les premiers contacts formels entre les FARDC et les rebelles du M23. Une réunion inédite a eu lieu lundi à Kibumba, à une vingtaine de kilomètres de Goma. Elle s’est tenue en présence des délégués de la facilitation kényane et angolaise. Même si ce type de rencontre n’est pas commun, il ne s’agit pas d’une rencontre de négociation, selon les représentants des FARDC. RFI

RDC, les rebelles du M23 imperturbables
Le mouvement du 23 mars, connu sous le nom de M23, a tenu une conférence de presse le 14 décembre à Bunagana, une ville de la province du Nord-Kivu qu’ils occupent depuis plus de sept mois maintenant. C’est la première fois que le président de ce mouvement politico-militaire s’exprime au cours d’une conférence de presse depuis la résurgence de la rébellion en novembre 2021. Bertrand Bisimwa le président du mouvement est revenu sur les grands dossiers qui touchent son mouvement, accusé de massacres et de plusieurs autres violations graves des droits de l’homme dans le territoire de Rutshuru. … L’Union européenne a sanctionné le porte-parole militaire du M23 le jeudi 8 décembre 2022. Le Comité des sanctions de l’Union européenne considère que Willy Ngoma occupe une position de premier plan au sein de ce mouvement qui exacerbe la violence armée, l’instabilité et l’insécurité dans l’est de la RDC. DW

Le Ghana s’enfonce dans une grave crise économique
Avec une inflation record de plus de 50%, l’effondrement du cours de la monnaie locale, des prix à la pompe qui ont doublé, et une dette dont le remboursement engloutit la moitié des revenus de l’Etat, le Ghana est aux prises avec une grave crise économique. Sa pire, depuis des décennies. Patience Tesonkeh, mère célibataire doit faire des choix parfois douloureux pour gérer son budget serré : »je suis allée au marché aujourd’hui, pour faire les courses de la semaine, et j’ai retiré l’équivalent de 20 dollars en pensant que cela suffirait. J’ai pu prendre quelques articles, mais je n’ai pas pu faire les courses que je souhaitais. Et je n’ai même rien apporté à mon bébé parce qu’il me restait trop peu d’argent pour payer les courses de mon bébé. » Le Ghana a signé mardi un accord de sauvetage de 3 milliards de dollars avec le Fonds monétaire international, dans le but de consolider les finances publiques. AfricaNews avec AFP

Halima Hardo, repentie des groupes rebelles nigériens
Au Niger, suite à un appel du président Mohamed Bazoum, 86 personnes spécialisées dans les prises d’otages et le vol de bétail ont déposé les armes dans la région de Bangui, près de la frontière nigériane. Portrait de l’unique femme du groupe. DW

Coupe du monde 2022 : la presse marocaine salue « le parcours épique » des Lions de l’Atlas
« Parcours épique », « historique », Lions de l’Atlas « héroïques » sortis « la tête haute » et « par la grande porte »… la presse marocaine francophone a largement salué, jeudi 15 décembre, l’épopée marocaine au Qatar, qui a pris fin la veille après la défaite des hommes de Walid Regragui face aux Bleus de Didier Deschamps en demi-finale. En dépit de cette élimination, la presse marocaine s’est félicitée de voir les Marocains réussir à briser le plafond de verre en devenant la première nation africaine à se hisser à ce niveau de la compétition. Le Canard libéré rappelle que les Bleus, champions du monde en titre, étaient donnés favoris et salue le mérite des Lions de l’Atlas, sortis, certes, mais « par la grande porte ». Les hommes de Walid Regragui « ont livré une excellente prestation, déployé du bon football malgré l’absence pour blessures de certains éléments-clés dans la charnière centrale », note l’hebdomadaire satirique marocain. Le Monde



Photo: Adam Jones