Revue de Presse du 11 juillet 2019

Soudan : les militaires refusent de livrer Béchir à la justice pour crimes de guerre
Cela fait trois mois que l’ancien président soudanais Omar El-Béchir a été destitué, suite à un soulèvement populaire. Celui-ci a été placé en résidence surveillée. Mais l’incertitude persiste sur le sort qui lui sera réservé, les militaires refusant pour l’instant de le livrer à la justice, qu’elle soit civile ou internationale. Et ce blocage devrait durer selon Jacky Mamou, président de l’association Urgence Darfour. DW

Algérie: le ton ferme du chef d’état-major à l’égard des manifestants
Le chef d’état-major a de nouveau pris la parole sur la situation politique du pays ce mercredi 10 juillet. Ahmed Gaïd Salah a dit qu’il soutenait le président par intérim Abdelkader Bensalah, dont le mandat expirait théoriquement mardi soir. Le chef d’état-major a répété que l’armée était favorable à l’organisation de l’élection présidentielle le plus rapidement possible. Mais le discours s’est aussi fait menaçant à l’égard des manifestants. RFI

L’armée algérienne reste fidèle au président Bensalah, après l’expiration du délai d’interim
Le chef d’état-major de l’armée algérienne, Ahmed Gaïd Salah, a renouvelé, mercredi, le soutien de l’institution militaire au président Abdelkader Bensalah, dont la période d’intérim aurait dû s’achever la veille. Le chef d’état-major de l’armée en Algérie, Ahmed Gaïd Salah, a réaffirmé, mercredi 10 juillet, le soutien de l’institution militaire au président Abdelkader Bensalah, dont l’intérim aurait dû s’achever mardi selon la Constitution mais qui reste à la tête de l’État en l’absence d’élection présidentielle. France24

L’Ethiopie accusée de réprimer l’opposition après le coup d’Etat régional manqué
Les autorités éthiopiennes utilisent l’excuse de récents assassinats de hauts responsables, dont celui du chef d’état-major de l’armée, pour arrêter des opposants n’ayant en apparence aucun lien avec ces événements, ont dénoncé mercredi un militant local et des ONG internationales. Ces derniers estiment que ces arrestations de partisans de l’opposition, de journalistes et de critiques du gouvernement représentent un retour à une politique répressive que beaucoup pensaient révolue depuis la prise de fonction du Premier ministre réformateur, Abiy Ahmed, en avril 2018. « Ils recourent à la violence (…), à une tactique musclée », a déclaré le journaliste et ancien prisonnier politique Eskinder Nega, lors d’une conférence de presse à Addis Abeba. AFP

Retour de l’internet au Soudan: les images des violences circulent de nouveau
Après plus d’un mois de coupure, l’internet mobile a été progressivement rétabli au Soudan, mardi soir. Le réseau avait été coupé juste après la dispersion violente des manifestants réunis devant le QG de l’armée à Khartoum, le 3 juin. Vendredi dernier, le Conseil militaire et les chefs de la contestation se sont entendus sur une présidence alternée à la tête de la future instance qui dirigera le pays pendant trois ans. Le retour d’internet dans le pays faisait partie des conditions de l’accord entre les deux parties. Des images inédites des violences au Soudan circulent de nouveau en ligne. RFI

Inquiétudes en Côte d’Ivoire à l’approche des élections
À moins d’un an de l’élection présidentielle ivoirienne, la tension politique monte et l’ONU redoute qu’elles ne s’aggravent à mesure que s’approchent les échéances électorales. Après près de dix ans d’accalmie, les Ivoiriens vont-ils renouer avec une crise politique qui a sapé les fondements de leur vivre-ensemble ? Fin juin, l’émissaire du secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas, a fait part de ses craintes au président Alassane Ouattara. Affoussiata Bamba Lamine, ancienne ministre de la Communication et porte-parole adjointe du gouvernement, les partage. « Quand vous assistez à des enlèvements, des rapts d’hommes politiques, sans au préalable qu’ils aient été convoqués dans les formes que requiert le code de procédure pénale, oui, on peut dire effectivement que le pays vit des heures sombres. » DW

RDC : l’élection du gouverneur du Sankuru reportée à cause de l’insécurité
L’élection du gouverneur du Sankuru n’a pas été organisée ce mercredi 10 juillet comme initialement prévue par la CENI. A la plénière convoquée à cette fin par le bureau de l’assemblée provinciale, la CENI a évoqué le manque de sécurité pour garantir un scrutin libre. Ce qui n’a pas convaincu la plupart de députés et la population venue en masse pour assister à cette élection. L’inquiétude « s’est aussi amplifiée par la non-communication de la date de la tenue du nouveau scrutin par la CENI », indiquent les sources locales. Le CENI a invité la population à attendre un communique qui sera publié ce mercredi soir. Le matin de ce mercredi, une radio émettant sur place à Lusambo avait déjà évoqué ce report. Un membre de la CCU, parti de Lambert Mende avait indiqué que l’ancien porte-parole du gouvernement attendait toujours la suite de son recours déposé à la Cour Constitutionnelle. Radio Okapi

Mandats invalidés en RDC: colère des députés contre la Cour constitutionnelle
Trente-et-un candidats aux législatives du 30 décembre dernier, repêchés par la Cour avant que leur mandat ne soit invalidé par la même institution, ont investi son siège, ce mardi, pour revendiquer leur droit de siéger à l’Assemblée nationale. Ils sont arrivés à la Cour constitutionnelle, accompagnés de quelques sympathisants. Les trente-et-un candidats invalidés par la chambre spéciale de la Haute Cour lors de l’audience de rectification des erreurs matérielles, réclament d’être reconnus députés nationaux. RFI

RDC: Trois membres de MSF aux mains des ADF depuis 6 ans
L’ONG Médecins Sans Frontières (MSF) a annoncé mercredi sa détermination a retrouver ses trois agents , enlevés dans l’est de la République démocratique du Congo , avons nous appris. Quatre membres de MSF Search MSF avaient été enlevés le 11 Juillet 2013 lors de l’attaque d’un village par les Forces démocratiques alliées (ADF) alors qu’ ils étaient en mission d’évaluation des besoins médicaux dans la province du Nord-Kivu. L’un des membres de l’équipe MSF Search MSF a réussi à s’enfuir le 29 août 2014, après plus de 13 mois de détention »,a indiqué l’ONG dans son communiqué. « Malheureusement, Philippe Bundya Musongelwa, Richard Muhindo Matabishi et Romy Ya-Dunia Ntibanyendera sont toujours portés disparus », poursuit le communiqué. MSF se dit déterminé à poursuivre ses recherches pour retrouver ses trois membres portés disparus. Rebelles ougandais musulmans, les ADF Search ADF sont tenus responsables du massacre de centaines voire d’un millier de civils dans la région de Beni depuis octobre 2014. Kaoci

La lutte contre le terrorisme piétine en Afrique de l’ouest
Les efforts de lutte contre le terrorisme en Afrique de l’ouest sont encore insuffisants indique le chef de l’ONU. Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a déclaré que la lutte actuelle contre le terrorisme dans la région du Sahel en Afrique de l’Ouest est insuffisante. Il s’exprimait lors d’un sommet de l’ONU sur la lutte contre le terrorisme, où il exhortait les donateurs à faire davantage pour soutenir les efforts militaires et de développement visant à mettre fin à l’extrémisme violent. Récemment, le Sahel a connu une augmentation de la violence djihadiste et ethnique, et parfois une combinaison des deux. BBC

Afrique de l’Ouest : la bombe des inégalités
« La richesse cumulée des cinq Nigérians les plus riches s’élève à 29,9 milliards de dollars, soit plus que l’intégralité du budget du Nigéria en 2017 » ; « Au Ghana, une fille de famille pauvre est 14 fois plus susceptible de n’être jamais allée à l’école qu’une fille de famille riche. » Deux exemples parmi tant d’autres qui sont un constat frappant dont regorge le dernier rapport d’Oxfam sur « La crise des inégalités en Afrique de l’Ouest ». Tant de chiffres et de comparatifs pour montrer une chose : les écarts de richesse en Afrique de l’Ouest sont abyssaux et cela ne fait qu’empirer. Pendant qu’une minorité croissante devient de plus en plus riche, la majorité de la population n’a pas accès à des éléments essentiels comme l’accès à l’éducation, la santé ou un emploi décent. Que font les gouvernements pour réduire ces inégalités grandissantes ? S’intéressent-ils tout bonnement à cette question ? Le Point

En Tunisie, 90 migrants récupérés au large de Sfax
La Garde nationale tunisienne a récupéré 90 migrants qui avaient quitté les côtes tunisiennes pour l’Italie, a indiqué, mercredi 10 juillet, son porte-parole, Houssemeddine Jebabli, précisant que quatre passeurs présumés tunisiens avaient été arrêtés. Les migrants, dont une vingtaine de femmes et trois bébés, venaient tous de pays d’Afrique subsaharienne, a indiqué à l’AFP le porte-parole de la Garde nationale. Ils ont été récupérés lundi dans les eaux tunisiennes au large de Sfax, et rapatriés dans cette ville. Une autre embarcation clandestine, en provenance de Libye cette fois, avait été secourue en début de semaine par la Garde nationale maritime tunisienne au large des îles de Kerkennah (centre-est). Le Monde/AFP

«En renvoyant les migrants en Libye, l’Union européenne viole le droit international»
Le bras de fer entre les navires humanitaires et l’Italie interroge quant à la «responsabilité» des États européens face aux drames en Méditerranée, selon Thibaut Fleury Graff, spécialiste du droit international et des migrations. Les navires humanitaires continuent de défier l’Italie. Malgré l’interdiction de débarquement ordonnée par le ministre de l’Intérieur d’extrême droite Matteo Salvini, le voilier Alex, affrété par le collectif italien de gauche et d’extrême gauche Mediterranea, a débarqué de force une quarantaine de migrants, le 7 juillet, dans le port sicilien de Lampedusa. Libération

Sénégal: Scandale du pétrole, le frère du Président Sall auditionné à la police
Au Sénégal, le frère du président de la République Macky Sall a été auditionné mercredi sur l’affaire dite scandale du pétrole. À sa sortie, Aliou Sall s’est dit « très soulagé d’avoir parlé aux autorités judiciaires », comme relevé sur place par KOACI. « J’ai donné tous les scoops à la Police… », c’est en ces termes que le jeune frère du président sénégalais acculé de toute part à la suite des révélations de la chaîne britannique BBC l’accusant d’avoir touché des pots-de-vin dans le cadre de contrat liés au pétrole sénégalais. C’est après presque de dix tours d’horloge d’audition devant les enquêteurs de la Division des investigations criminelles que l’ancien Directeur général de la CDC est sorti un peu avant 20h. Attendu par les habitants de Guédiawaye et d’autres militants fidèles à sa cause, le maire Aliou Sall est ressorti après avoir été entendu sur les révélations de la chaîne anglaise BBC qui a suscité depuis quelques semaines certaines interrogations et alimenté beaucoup de débats. Koaci

Polémique autour de la vacance du pouvoir au Gabon
Certains gabonais reprochent au président Ali Bongo de garder une certaine distance avec l’opinion nationale depuis son retour au Gabon après sa convalescence au Maroc, suite à un accident vasculaire cérébral en octobre 2018. L’opposition et la société civile s’interrogent également sur l’absence du président gabonais à des réunions continentales. Elles exigent des clarifications sur la santé actuelle du chef de l’Etat. Les médias publics relaient régulièrement les audiences accordées par le président Ali Bongo au palais présidentiel. Des vidéos dans lesquelles il apparait souriant sont aussi diffusées sur les réseaux sociaux, sans toutefois rassurer tous les gabonais. BBC

Les marchands du Tchad ne croient pas trop à la Zlec
Malgré l’entrée en vigueur de l’accord sur la zone de libre échange économique, les commerçants tchadiens sont toujours victimes de tracasseries et d’humiliations à la frontière avec le Cameroun. Malgré l’entrée en vigueur de l’accord sur la zone de libre échange économique, les échanges commerciaux et les déplacements des personnes restent difficiles dans certains pays de la zone CEMAC, la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale. C’est le cas du Tchad, où il est difficile de traverser la frontière avec le Cameroun pour se rendre à Kousseri, une ville où de nombreux commerçants vont s’approvisionner en marchandises. DW

En Tanzanie, la lutte contre le braconnage des éléphants et des rhinocéros porte ses fruits
Les populations d’éléphants et de rhinocéros ont commencé à augmenter en Tanzanie après le démantèlement de réseaux de braconnage « industriel », ont fait savoir les autorités. Une célèbre femme d’affaires chinoise, surnommée la « reine de l’ivoire », a été condamnée en février à quinze ans de prison par un tribunal tanzanien pour avoir exporté pendant des années les défenses de plus de 350 éléphants. Le Monde/Reuters

« Parlons Afrique » : une rencontre des diasporas à l’Elysée avec des intentions bien concrètes
Le président français organise, ce jeudi 11 juillet, un grand débat avec les diasporas africaines. L’objectif d’Emmanuel Macron : continuer de redorer l’image des relations de la France avec l’Afrique. Derrière la démarche symbolique, des arrières-pensées très pragmatiques. Une image bien ancrée : celle de la Françafrique, à l’ancienne. C’est cette vision des relations entre Paris et l’Afrique que le président Macron tente de corriger. La réunion des diasporas ce jeudi 11 juillet à l’Elysée entre dans ce cadre. Africains, binationaux ou afrodescendants, “Parlons Afrique”, ce sont deux heures d’échanges avec des étudiants, des chefs d’entreprises mais aussi des personnalités connues comme le chanteur Abd Al-Malik ou Moulaye Fanny, jeune passionné de pâtisserie de 27 ans, originaire de Côte d’Ivoire. TV5Monde



Photo: Adam Jones