Revue de Presse du 11 août 2020

La Chine promeut son modèle Parti-armée en Afrique
Le principe du contrôle absolu de l’armée par le Parti constitue l’un des piliers du modèle de gouvernance chinois. … Alors même que la Chine renforce ses liens avec les armées africaines en offrant des formations et des programmes d’éducation, Beijing apporte sa propre vision des relations entre le Parti et l’armée. Les possibilités adoptées à cette fin n’ont cessé d’augmenter au cours de la dernière décennie. … Le concept de la suprématie du Parti sur les militaires est contraire au principe de forces armées apolitiques qui est central aux systèmes démocratiques multipartites adoptés par presque toutes les constitutions africaines depuis le début des années 1990. … Il tend aussi à renforcer les réseaux d’élites et les hiérarchies (guānxi, 关系) qui occupent une place importante dans les relations politiques chinoises et se substituent souvent aux procédures institutionnelles et constitutionnelles. Centre d’études stratégiques de l’Afrique

Attaque de Kouré au Niger: conseil de sécurité à Niamey, la traque des auteurs se poursuit
Toujours aucune revendication deux jours après la mort de 8 personnes, 2 Nigériens et 6 Français, dans le parc de Kouré. Sept travailleurs de l’ONG Acted et leur guide ont été exécutés ce dimanche par des hommes armés non identifiés. Les autorités nigériennes ont annoncé des mesures à l’issue d’un conseil extraordinaire de sécurité tandis que la traque pour retrouver les assaillants se poursuit sur le terrain. L’attaque meurtrière de Kouré est prise très au sérieux à Niamey. En témoigne le conseil extraordinaire de sécurité qui s’est tenu, ce lundi après-midi, à la présidence de la République. Pour la circonstance, le président Issoufou Mahamadou était entouré de son Premier ministre, des ministres de l’Intérieur, de la Défense et des Finances, ainsi que la plus haute hiérarchie militaire. RFI

Dix-neuf civils tués lors de nouveaux massacres dans le nord-est de la République démocratique du Congo
Dix-neuf civils ont été tués et deux autres blessés dans des attaques simultanées de trois villages en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), où l’armée peine à contenir une milice depuis fin 2017, a-t-on appris lundi 10 août d’un responsable local. Les miliciens du groupe Coopérative pour le développement du Congo (Codeco) « ont attaqué trois villages dans un rayon de trois kilomètres, ils ont tué 19 personnes » dimanche, a déclaré à l’AFP Innocent Madukadala, chef de secteur de Banyali Kilo, dans la province de l’Ituri. « Certains ont été tués à la machette et d’autres par armes à feu. » Parmi les victimes, « cinq personnes ont été tuées dans le village de Lisey, deux dans celui de Tchulu et douze à Aloys », a détaillé cette source. Le Monde avec AFP

RDC: l’ONU s’inquiète de la recrudescence des violences dans la région des Hauts plateau
En RDC, le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH) s’inquiète, dans une note d’information, de l’accentuation des violences dans la région des Hauts plateaux de la province du Sud-Kivu. À l’origine des violences : des conflits intercommunautaires de longue date liés à la transhumance et à l’accès aux terres. Ces conflits se multiplient depuis février 2019, allongeant la liste des victimes. Entre février 2019 et juin 2020, le bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme dénombre 128 morts liés aux affrontements dans la région des Hauts plateaux du Sud-Kivu. 42 femmes et cinq enfants ont été victimes de viols ; 95 villages, écoles et centres de soins ont été incendiés. RFI

Nigeria: 13 villageois tués par des hommes armés
Treize villageois ont été abattus par des hommes armés dans l’Etat de Benue, dans le centre du Nigeria, à la suite d’un litige autour de « la chefferie locale », a annoncé mardi la police locale. Plusieurs personnes ont également été blessées et des maisons ont été brûlées dans l’attaque survenue lundi à Edikwu, un village situé dans le district d’Apa, a précisé Catherine Anene, la porte-parole de la police. « Une vingtaine d’hommes armés ont fait irruption dans le village, en prenant pour cible les membres de la communauté », a-t-elle expliqué. « Les officiers de police déployés sur place ont retrouvé 13 corps sans vie », a-t-elle ajouté. Une enquête a été ouverte sur ces violences, qui trouveraient leur origine dans un conflit de « chefferie », selon Catherine Anene. Belga

Soudan: treize morts dans des affrontements à Port-Soudan (médecins)
Treize personnes ont été tuées et 42 autres blessées depuis dimanche dans des affrontements tribaux à Port-Soudan, la deuxième ville du Soudan, ont indiqué mardi des sources médicales citées par l’agence officielle Suna. Un couvre-feu est en vigueur depuis dimanche entre 17H00 (15H00 GMT) et 06H00 (04H00 GMT) dans certains quartiers de la ville du nord-est du pays. Le chef de la police soudanaise a décidé d’envoyer des renforts. Selon des témoins, des Nubiens qui revenaient de la région du Kordofan-Sud où ils avaient participé à une manifestation contre le nouveau gouverneur, ont pénétré dimanche dans le quartier de Dar el-Naïm, un fief de la tribu des Beni Amer. Sahel Intelligence

Des morts suite à une mutinerie à la prison de Mogadiscio
Les forces de sécurité somaliennes ont abattu lundi quatre prisonniers après une fusillade dans la prison centrale de Mogadiscio, selon les responsables de la sécurité. Trois gardiens de prison ont également été tués, ont confirmé les responsables. D’après les autorités carcérales, les détenus d’Al-Shabab sont parvenus à faire entrer trois pistolets et six grenades dans la prison. Grâce à ces armes, les détenus se sont attaqués aux gardiens de prison, déclenchant une fusillade. Deux détenus, soupçonnés d’être impliqués dans l’attaque, ont été blessés et appréhendés, selon les responsables. Un détenu se serait évadé de la prison. Les autorités disent qu’ils pensent que l’évadé a tué deux personnes une fois à l’extérieur de la prison. VOA

Mali: un gendarme et un garde pénitentiaire tués dans une attaque dans le Centre (procureur)
Un gendarme et un surveillant de prison ont été tués dans la nuit de lundi à mardi dans une attaque contre une prison et une gendarmerie dans le centre du Mali, théâtre de récents assauts attribués aux jihadistes, a-t-on appris mardi de source judiciaire. « Il y a eu une attaque d’un groupe armé dans la nuit du 10 au 11 août à Kimparana. La brigade de gendarmerie et la prison ont été ciblées. Bilan: deux morts, un gendarme et un surveillant de prison », a annoncé mardi à l’AFP Dramane Diarra, procureur du tribunal de Grande instance de Koutiala. Kimparana, qui dépend juridiquement de Koutiala, est une localité située dans le cercle de San, dans la région de Ségou (centre). AFP

Crise politique au Mali : l’opposition appelle à manifester ce mardi
Le Mali fait prêter serment aux nouveaux juges de la Cour constitutionnelle mais cette décision ne marque pas la fin de la colère de l’opposition. Le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, a assisté à la cérémonie de prestation de serment des nouveaux juges de la Cour constitutionnelle, nommés la semaine dernière pour tenter de mettre fin à la crise politique dans le pays. Les neuf nouveaux juges ont prêté serment lundi lors d’une cérémonie qui s’est tenue dans la capitale, Bamako. Le Mali est plongé dans une profonde crise socio-politique depuis juin, les manifestants demandant la démission du président pour n’avoir pas mis fin à la violence des militants islamiques et à la corruption. BBC

Burundi: trois personnes condamnées à 30 ans de prison
Trois personnes sont accusées d’avoir jeté des pierres sur le convoi présidentiel. Elles vont purger une peine de 30 ans. Une sentence prononcée dimanche en l’absence des avocats aux côtés des condamnés. … Selon les médias locaux au Burundi, le jet des pierres contre le convoi présidentiel a eu lieu dans la soirée de mercredi et dans la foulée 5 personnes ont été arrêtées, avant que deux d’entre elles ne soient relâchées après un bref interrogatoire. … Le président Évariste Ndayishimiye, figure clé du parti au pouvoir, a été élu président le 20 mai et a pris ses fonctions peu après la mort soudaine de son prédécesseur Pierre Nkurunziza. La communauté internationale espérait un assouplissement du régime mais la nomination d’un gouvernement largement composé de tenants de la ligne dure a montré qu’il s’inscrivait dans les pas de son prédécesseur. DW

La Guinée-Bissau reste un pays instable, prévient l’envoyée de l’ONU devant le Conseil de sécurité
L’envoyée de l’ONU pour la Guinée-Bissau, Rosine Sori-Coulibaly, a demandé lundi au Conseil de sécurité de continuer à suivre de près la situation dans ce pays qui reste instable, alors que le Bureau des Nations Unies va fermer à la fin de l’année. « Alors que le BINUGBIS (Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau) va fermer dans moins de cinq mois, je voudrais souligner que l’appui fourni par la communauté internationale au processus électoral de 2019 était nécessaire mais pas suffisant pour remédier à l’instabilité politique à long terme de la Guinée-Bissau », a déclaré Mme Sori-Coulibaly lors d’un exposé devant les membres du Conseil. « Par conséquent, je tiens à souligner la nécessité pour le pays de rester au premier rang des priorités de la communauté internationale, en mettant l’accent sur les réformes et le renforcement des institutions de l’État », a-t-elle ajouté. ONU Info

Au large de l’île Maurice, la mobilisation se poursuit pour empêcher la catastrophe écologique
Les équipes d’intervention ont redoublé d’efforts à l’île Maurice, lundi, pour empêcher une nouvelle fuite de pétrole, après l’échouage d’un vraquier sur un récif du sud-est de l’État de l’océan Indien. Une course contre la montre pour éviter la catastrophe écologique. Les équipes d’intervention sur l’île Maurice se sont mobilisées, lundi 10 août, pour empêcher une nouvelle fuite d’hydrocarbures dans ses eaux paradisiaques, le bateau échoué avec encore près de 2 000 tonnes de carburant à bord menaçant à tout moment de se briser. Le vraquier MV Wakashio, qui transportait 3 800 tonnes de fioul et 200 tonnes de diesel, a heurté le 25 juillet un récif à Pointe d’Esny. Une fissure dans la coque a entraîné une fuite d’hydrocarbures venus souiller les récifs coralliens, les lagons et les mangroves. Une catastrophe environnementale sans précédent pour cette île de l’océan Indien. France24 avec AFP et Reuters

Madagascar: Marc Ravalomanana et l’opposition tirent à boulets rouges sur le gouvernement
À Madagascar, lundi 10 août, le RMDM, la plateforme politique de l’opposition qui regroupe une vingtaine de partis -dont plusieurs dirigés par des candidats à la dernière élection présidentielle-, a fêté ses un an. L’occasion pour ses membres fondateurs et leurs partisans de se retrouver, pointer du doigt les dysfonctionnements du gouvernement actuel et proposer une série de résolutions à soumettre au pouvoir en place. La rencontre avait lieu au QG du TIM, le parti de Marc Ravalomanana, actuel président de la plateforme d’opposition. Une rencontre sous haute sécurité: une trentaine de gendarmes ont été déployés à l’entrée du bâtiment. RFI

Les USA reprennent la coopération militaire avec la RDC
Le gouvernement des États-Unis vient de relancer sa coopération avec la République démocratique du Congo, après quelques années de relations tendues avec le régime de l’ex-président Joseph Kabila. Ce dernier s’opposait à la demande de l’armée américaine d’installer dans le pays la base du commandement militaire américain pour l’Afrique, l’Africom. Mais avec le président Felix Tshisekedi, les relations entre les deux pays se sont réchauffées. Aujourd’hui, la relance de la coopération militaire se traduira par la formation d’officiers congolais aux Etats-Unis. DW

En Algérie, la colère après la condamnation du journaliste Khaled Drareni
« RIP, justice de mon pays ! J’aurais souhaité te savoir morte [plutôt] que de te voir aussi veule, lâche, indigne… » Le cri du journaliste et écrivain Mustapha Benfodil faisait écho, lundi 10 août, à la colère qui s’est exprimée sur les réseaux sociaux en Algérie, à l’annonce, le même jour, de la condamnation du journaliste Khaled Drareni à trois ans de prison de ferme. Les avocats de ce dernier ne se faisaient guère d’illusion sur la possibilité d’un acquittement. Mais ils ont été sidérés par la dureté du verdict. Evoquant un « dossier vide », ils ont dénoncé un « acharnement particulier » contre le journaliste, lié à sa couverture du Hirak, le mouvement de contestation du pouvoir, à l’origine d’importantes manifestations en Algérie, depuis février 2019. Le Monde

L’Algérie souhaite «réévaluer» l’accord de libre-échange avec l’Union européenne
C’est en théorie, le 1er septembre prochain, que doit entrer en vigueur la zone de libre-échange entre l’Algérie et l’Union européenne. Cependant, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a demandé à son gouvernement, dimanche 9 août, en Conseil des ministres, de « réévaluer » l’accord d’association. Il faut, selon lui « faire valoir les intérêts de l’Algérie ». Une partie des milieux d’affaires s’inquiète d’un accord qui pourrait mettre en difficultés des secteurs entiers de l’économie algérienne. Signé en 2005, l’accord de libre-échange entre l’Algérie et l’Europe prévoit une disparition réciproque des droits de douane et des barrières tarifaires. RFI

Zimbabwe : l’écrivaine Tsitsi Dangarembga, une citoyenne en lute
Pour l’écrivaine zimbabwéenne Tsitsi Dangarembga, la semaine avait commencé avec la sélection de son dernier roman pour un des plus grands prix littéraires au monde pour finir derrière les barreaux d’une cellule. Le vendredi 31 juillet, elle est arrêtée par la police à Harare lors de manifestations interdites par les autorités, pour protester contre la corruption et la crise économique qui rongent ce pays d’Afrique australe. Le matin, l’écrivaine de 61 ans avait quitté sa maison et rejoint un rassemblement prévu dans un quartier proche de la capitale Harare. Elle serait bientôt de retour, avait-elle assuré à son mari. AFP

Il y a 60 ans, le Tchad accédait à l’indépendance
Le Tchad fête les 60 ans de son indépendance ce 11 aout 2020. L’occasion de  revivre sur RFI les premiers moments de la nouvelle vie de l’ancienne colonie française, mais également les enjeux et perspectives de ce pays dirigé depuis 30 ans par le désormais maréchal Idriss Déby. 11 août 1960 à Fort Lamy, la capitale du Tchad, François Tombalbaye, premier président du pays vient de proclamer l’indépendance. C’était en pleine nuit après un discours du ministre français de la Culture, André Malraux, représentant le général de Gaulle à la cérémonie. Quelques heures plus tard, un grand défilé de l’indépendance est organisé à Fort Lamy et on va hisser le premier drapeau du nouveau pays. Retour sur ces premières heures d’indépendance. RFI



Photo: Adam Jones