Lieutenant-colonel Jean-Baptiste Matton

LtC Jean-Baptiste MattonHaut representant français

En tant que haut représentant français, le lieutenant-colonel Jean-Baptiste Matton sert de liaison entre le Centre d’études stratégiques de l’Afrique et le Ministère de la défense français, coordonnant les échanges en matière de bourses et de politiques sécuritaires en Afrique. Il assume également un rôle d’animateur et de conférencier dans les programmes académiques du Centre d’études stratégiques de l’Afrique. Le lieutenant-colonel Matton sert d’officier de liaison français dans la Cellule de coordination des menaces transrégionales de la section de l’État-major conjoint au Pentagone chargée des estimations, de la stratégie et des plans. Le lieutenant-colonel Matton est spécialisé dans les opérations de coalition militaire et de maintien de la paix en Afrique, dans les Balkans et en Afghanistan. Il a d’autre part acquis une expérience considérable dans la formation et la gestion d’équipes dans des conditions difficiles.

Avant de rejoindre le Centre d’études stratégiques de l’Afrique, le lieutenant-colonel Matton a servi d’assistant du responsable du Département d’affaires militaires internationales du Collège interarmées de défense de Paris. De 2014 à 2016, il était responsable des opérations au 28e Régiment de transmissions à Issoire, en France. Pendant la durée de son affectation, il fut déployé pendant six mois au Tchad, au Mali, en Mauritanie et au Niger. En outre, le lieutenant-colonel Matton a servi comme officier d’état-major J3 dans la vallée de Kapisa en Afghanistan. Il fut également commandant de compagnie à Saint-Maixent-l’École, commandant de compagnie d’un régiment d’infanterie de marine en Guyane française et chef de peloton à l’École militaire de Saint-Cyr et à Agen. Il a été affecté dans l’ancienne Yougoslavie en 2001 et au Kosovo en 2003, deux missions placées sous le commandement de l’OTAN.

Le lieutenant-colonel Matton détient un diplôme d’économie de l’Université de la Sorbonne à Paris, une maîtrise en affaires internationales de Saint-Cyr, une maîtrise en stratégie et affaire internationales du Collège interarmées de défense de Paris et une maîtrise de l’Université américaine de Paris.