Rapport spécial N° 2

Print Friendly

Progrès en matière de stabilité et de réconciliation en Guinée-Bissau : Enseignements tirés du premier narco-État d’Afrique

Par Davin O’Regan et Peter Thompson

11 juin 2013

Guinea-Bissau cocaine

La Guinée-Bissau, communément appelée le premier narco-État d’Afrique, est caractérisée par une accélération du cycle de coups d’État et de crises qui exposent les grandes menaces posées par le trafic de stupéfiants sur le continent. De grandes quantités de cocaïne ont traversé la Guinée-Bissau depuis près d’une décennie, et de plus en plus avec l’aide directe des chefs militaires et politiques. Cela s’est traduit par l’érosion des structures étatiques et une instabilité généralisée qui s’étend en dehors de ses frontières. Relever ces défis nécessitera des réformes fondamentales de la présidence, la dépolitisation des structures militaires lourdes, et le renforcement de la coopération internationale dans la lutte contre le trafic de stupéfiants.

Lire le Rapport spécial N° 2:

   English | Français | Português

Type de publication : Rapports spéciaux

Sujet(s) de sécurité : Lutte contre les stupéfiants