Papier de recherche N° 5

Print Friendly

La révolution de l’information en Afrique : Implications pour la criminalité, le maintien de l’ordre et la sécurité des citoyens

Par Steven Livingston

31 mars 2011

Mobile phone in Niger. Photo: World Bank

L’essor rapide et l’accessibilité des technologies du domaine des communications mobiles en Afrique offrent de nouveaux moyens de combattre la criminalité et de renforcer la reddition de comptes par la police. Twitter, les textos et les technologies de cartographie des événements servent à mettre en contact les communautés, la police et les forces de sécurité comme jamais auparavant. Il s’agit d’une première pour un grand nombre de gens, surtout ceux qui se trouvent dans les zones rurales et qui ont pris l’habitude de subvenir à leurs propres besoins. Dorénavant, ils peuvent au moins se prévenir les uns les autres en cas de menaces, mobiliser leur communauté pour se défendre et informer les responsables du secteur de la sécurité dans l’espoir d’être protégés.

Dans les zones urbaines, ceux qui n’auraient normalement pas beaucoup de contacts avec la police ont maintenant un numéro de téléphone à appeler en cas de difficulté. Les technologies de l’information et de la communication (TIC) relient aussi les sociétés horizontalement en temps réel. Cela crée des liens et des rapports à travers les régions qui n’existaient peut-être pas auparavant et qui par le passé n’apparaissaient qu’avec le développement d’une infrastructure nationale de transport. Cela facilite l’intégration économique tout autant que sociale et cette cohésion renforcée peut avoir pour conséquence directe une plus grande stabilité.

Lire le Papier de recherche N° 5:

   English | Français

Ressources pertinentes

Le 3 mai 2011, le Centre d’études stratégiques de l’Afrique a organisé une table ronde sur le theme: « révolution de l’information en l’Afrique: Examen des conséquences sur la gouvernance et de la sécurité  » .

Type de publication : Rapports d'analyse

Sujet(s) de sécurité : Réforme du secteur de la police