Print Friendly, PDF & Email

Militantisme et « l’Arc d’ Instabilité »: l’extrémisme violent au Sahel

Par le Centre d’études stratégiques de l’Afrique

29 September 2016

Les organisations extrémistes violentes ont élargi leurs ambitions, leurs aptitudes et leur portée géographique au Sahel et en Afrique de l’Ouest, créant ainsi un « arc d’instabilité » dans la région. Boko Haram, Al-Qaïda au Maghreb islamique, et d’autres groupes militants présentent une menace continue pour la stabilité de la région. Sous la pression croissante des forces régionales et internationales de sécurité, leur évolution future est incertaine, mais ils ont prouvé leur capacité d’adaptation et de rebond face à leurs replis précédents. Benjamin Nickels du Centre d’études stratégique de l’Afrique a participé à un panel d’experts au Center for Strategic and International Studies (CSIS) pour discuter des défis auxquels est confronté le Sahel.

En plus:   Contrecarrer l’extrémismeAqmiBoko Haramextrémismele Sahel