Print Friendly

Guerre et Conflit en Afrique

Par le Centre d’Études Stratégiques de l’Afrique

22 septembre 2016

Dorina Bekoe Wilson center

Bien que la grande majorité des conflits en Afrique impliquent aujourd’hui des acteurs non étatiques, il y a eu une augmentation significative de la violence provenant des états  depuis 2010. Avec des exemples significatifs au Nigeria, en Libye, au Mali, en Somalie, en République centrafricaine et au Soudan du Sud. A l’occasion de la publication de la deuxième édition de son livre « guerre et conflit en Afrique », Paul Williams met en garde contre le recours à des explications simplistes aux conflits et a préconises de penser aux causes comme les «ingrédients» d’une recette. Néo-patrimonialisme, ressources naturelles, souveraineté, origine ethnique et  religion sont tous des ingrédients communs dans plusieurs conflits. le Dr Williams explique que la clé de démarrage et d’arrêt des guerres est la gouvernance et il n’y a pas d’échappatoire au long et difficile processus de réforme que doivent mener les États autoritaires et mal gouvernés. Dorina Bekoe du Centre d’études stratégique de l’Afrique, va plus loin dans cette analyse et insiste sur la place centrale de la gouvernance comme raison et solution aux conflits.  Elle souligne que la communauté internationale s’est historiquement engagée presque exclusivement avec l’élite politique africaine. Même s’il existe aujourd’hui une meilleure compréhension de la nécessité de travailler à tous  les niveaux de la société,  la volonté politique et la mobilisation les ressources nécessaires pour faciliter ces connexions plus profondes reste un défi à surmonter.

Pour en Savoir Plus: https://www.wilsoncenter.org/event/book-launch-war-and-conflict-africa

 

En savoir plus sur :Coopération régionale et internationale en matière de sécuritéMaintien de la paixPrévention ou atténuation des conflits