Libye : l’extrémisme et les conséquences de l’effondrement du gouvernement

Libya rubble

Quatre ans après la chute de Mouammar Kadhafi, la situation en Libye demeure volatile. Les acteurs internes et externes ont mis en avant des programmes variés et divergents de fait que le pays a été incapable de constituer un régime politique unifié. L’anarchie a eu des incidences préoccupantes pour l’Etat de droit au niveau régional, l’immigration transméditerranéenne, les infrastructures d’approvisionnement en énergie et le terrorisme. Les groupes extrémistes, criminels et violents, ont prospéré et commencé à monopolisé les activités du marché noir. Si leur contrôle économique se durcit, il peut subsister au-delà de la formation éventuelle d’un gouvernement et faire d’un gouvernement libyen un régime plus difficile à financer et à long terme stabiliser.

Télécharger le rapport (PDF)

Sujets de sécurité : Stabilisation des États fragiles