Aller et retour : les itinéraires suivis des combattants étrangers d’Afrique du Nord en Syrie

Islamic State fightersDepuis 2011, des milliers de ressortissants d’Afrique du Nord sont partis en Syrie pour rejoindre la guerre civile du pays. Tout au long de son travail de recherche, le groupe chargé de l’enquête sur les armes légères (Small Arms Survey) a conclu que les combattants d’Afrique du Nord venaient plus probablement de pays dotés de gouvernements stables mais autoritaires. Ces gouvernements offrent peu d’occasions à l’expression locale, obligeant donc les combattants potentiels à se tourner vers la Syrie afin de s’engager véritablement portant en eux leurs convictions djihadistes. Pourtant les combattants africains essaient ensuite de rentrer au pays à la suite du désabusement perçu avec la réalité du terrain en Syrie. Leur retour vers les groupes djihadistes locaux,  fort d’un engagement renforcé et d’une expérience de militant, pourrait avoir de graves conséquences pour la sécurité au niveau régional en Afrique du Nord et au-delà.

Télécharger l’article [PDF]

 

Sujets de sécurité : Contrecarrer l’extrémisme