Rapport spécial N° 3

Print Friendly

La malédiction des ressources naturelles: Investissements prédateurs dans les industries extractives en l’Afrique

Par J. R. Mailey

4 mai 2015

Oil Angola. Photo Wikipedia

Alors que la malédiction des ressources naturelles est généralement considérée comme un phénomène économique, l’accès aux revenus des ressources naturelles abondantes a également des effets profonds sur la gouvernance et la politisation du secteur de la sécurité. Compte tenu de la nature opaque de la plupart des transactions en cause, on sait relativement peu sur la façon dont ces relations fonctionnent dans la pratique.

Ce rapport spécial se penche sur les liens souvent troubles entre hauts fonctionnaires, investisseurs peu scrupuleux dans le secteur des ressources naturelles, et les failles qu’ils exploitent dans le système financier international. En exposant les actions du Groupe Queensway basé à Hong Kong, un acteur majeur dans l’industrie extractive en l’Afrique, le rapport fournit un portrait détaillé de cette mécanique qui perpétue le développement inéquitable, la faiblesse des institutions, et source d’instabilité chronique dans les pays riches en ressources naturelles sur le continent africain.

Lire le Rapport spécial N° 3:

   English | Français

Type de publication : Rapports spéciaux