Bulletin de la sécurité africaine N° 30

Print Friendly

La lutte contre la piraterie dans le golfe de Guinée

Par Adeniyi Adejimi Osinowo

28 février 2015

110323-N-HI707-140 DOUALA, Cameroon (March 23, 2011) A Cameroonian Rapid Intervention Battalion (BIR) boat patrols the Cameroon coastal waters after the multi-national training exercise Obangame Express 2011. This exercise is part of Africa Partnership Station which helps strengthen global maritime partnerships through training and collaborative activities for improved maritime safety and security in Africa. (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 1st Class Darryl Wood/Released)

Malgré le fait d’avoir gagné, au cours des dernières années, le titre de mauvais augure de « couloir de navigation avec le plus grand nombre des actes de piraterie dans le monde », des réponses régionales à la piraterie et autres menaces de sécurité maritime dans le golfe de Guinée, ont été fragmentaires. La connaissance du domaine maritime reste faible, la coordination inter institutions est limitée, et les mécanismes de coordination intra- régionaux qui ont été établies sont souvent sous-financée.

La nature hautement fongible des menaces maritimes signifie que ce défi ne peut être résolu uniquement par les Etats individuels, mais exige une coopération cohérente de la sécurité régionale. Bien que des progrès aient été réalisés, des engagements politiques forts sont nécessaires aux niveaux national, régional et international  pour inverser la tendance de détérioration de la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée.

Lire le Bulletin de la sécurité africaine N° 30:

   English | Français | Português

Sujet(s) de sécurité : Sécurité maritime